Review

Lancé en 1997 sur PlayStation première du nom, Final Fantasy Tactics est encore aujourd’hui synonyme de référence du Tactical-RPG aussi était-il logique que nous nous emballions quand Square Enix a annoncé The DioField Chronicle, un soft issu du même genre vidéoludique et se déroulant également dans un monde médieval/fantasy bardé de luttes de pouvoirs, d’intrigues politiques et d’invocations magiques telles que le titanesque Bahamut. Bien que les premières vidéos nous aient présenté un titre aux graphismes quelque peu datés, la hype est restée bien présente d’autant que les développeurs du jeu sont loin d’être des amateurs puisqu’il s’agit de Lancarse, à qui l’on doit l’incroyable saga des Etrian Odyssey. Souhaitant donner un petit coup de fouet au tour par tour classique du T-RPG, le studio a ainsi mis sur pied un tout nouveau système de combat baptisé RTTB pour Real Time Tactical Battle. Recette qui fonctionne du tonnerre ou mauvais clone d’un titre culte ? La réponse dans mon vidéo-test sur PlayStation 5 en 4K !

The DioField Chronicle : Test Vidéo sur PS5

Note N-Gamz.com: 16/20

Disponible sur toutes les consoles et PC actuels, The DioField Chronicle fleure bon le Final Fantasy Tactics remis au goût du jour par un gameplay certes moins dense mais ô combien plus nerveux puisqu’il opte pour les combats en temps réel façon STR. Les combats s’avèrent donc assez intenses, stratégiques juste ce qu’il faut, et les effets des invocations et autres coups spéciaux flattent clairement la rétine. On ne peut hélas pas en dire autant des phases d’exploration à l’intérieur de votre QG, lesquelles souffrent d’une modélisation vraiment datée et d’animations plutôt rigides, sans parler d’une mise en scène mollassonne pour les discussions et autres cut-scenes. Heureusement, la customisation des personnages est assez soignée et riche, le scénario sombre et passionnant à souhait, les musiques composées par les maestros derrière Game of Thrones splendides et la durée de vie très convaincante. De quoi nous faire assurément de l’oeil et oublier la certaine redondance des objectifs ou un grind un peu trop présent, d’autant que les persos créés par Taiki (Lord of Vermillion) et l’univers imaginé par Isamu Kamikokuryo (Final Fantasy XII et XII) nous immergent pleinement dans cette aventure que l’on vous conseille vivement de faire en attendant un éventuel Final Fantasy Tactics Remaster ou mieux… Remake !


About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!