Review

Reçu un peu avant les fêtes de fin d’année à la rédac’, le nouveau vidéoprojecteur haut de gamme de Philips s’est dévoilé à nous sous toutes les coutures, fort de sa puissante lentille LED, de son poids minime et de la qualité d’un duo image/son qui lui est propre pour une interface permettant de lire tous types de fichiers instantanément. Un petit bijou que l’on s’est fait un plaisir de tester pour vous à grands renforts de Blu-Ray, jeux Next-Gen et Screen Mirroring pour un résultat largement à la hauteur de nos attentes !

Un arrivage presse d'exception à la rédac avec ce vidéoprojecteur haut de gamme et ses accessoires!

Un arrivage presse d’exception à la rédac avec ce vidéoprojecteur haut de gamme et ses accessoires!

Si le monde du numérique tend de plus en plus vers la miniaturisation, la facilité d’utilisation et la transportabilité de ses périphériques, celui du jeu vidéo s’oriente quant à lui vers le cinéma, le grand spectacle, le confort de l’image et du son au sein de votre salon. De fait, le vidéoprojecteur, longtemps marginalisé aux présentations professionnelles ou aux projections privées de longs métrages, se rapproche aujourd’hui naturellement des deux univers précités. Le nouveau PicoPix PPX 4935 de Philips en est un bel exemple puisqu’il combine une interface claire et intuitive et des performances impressionnantes en termes de lisibilité d’images et de qualité sonore avec une connectique Wi-Fi/Bluetooth/HDMI et un format ultra léger pour en faire ni plus ni moins que la « Roll’s » du milieu. Explications.

Ce qui frappe le plus lorsqu’on tient le PicoPix 4935 en main, c’est son incroyable légèreté. Avec un poids de 381g et des dimensions minimes, le vidéoprojecteur est facilement transportable, notamment dans le petit étui fourni dans le packaging. Le packaging, d’ailleurs, contient également un manuel très succinct d’utilisation (la version complète figurant sur le net), un câble d’alimentation européen/japonais, un câble HDMI/MHL et une télécommande dont les piles sont fournies. Le tout est plutôt stylisé et bien agencé, tout comme les connectiques présentes sur ce PicoPix à savoir :

Connectiques PicoPix PPX 4935 :

La connectique embarquée permet de brancher PC, Smartphone, Disque Dur, Enceintes et Clavier... moyennant certains adaptateurs

La connectique embarquée permet de brancher PC, Smartphone, Disque Dur, Enceintes et Clavier… moyennant certains adaptateurs

– Une prise MHL pour brancher téléviseur, pc, box numérique, consoles et caméscopes HD. Pour info, le MHL est un standard permettant de faire passer des signaux haute résolution sur des appareils de moindre taille comme les smartphones dernière génération, les Pocket Pc ou encore les tablettes.

– Une prise USB pouvant recevoir aussi bien des clefs de données que des disques durs externes voire même… un clavier.

– Une prise Mini-USB à destination des ordinateurs portables.

– Une prise casque/écouteurs/enceintes.

– Un port de carte Micro-SD.

On note également un imposant pavé tactile sur la surface haute de l’appareil, idéal pour la navigation internet, ainsi qu’une molette de réglage pour la netteté, une barre de son de 3Watts et un bouton d’alimentation pour allumer, éteindre ou mettre en veille le PicoPix. Ce dernier inclut par ailleurs une batterie d’une autonomie de 10h en veille et 2h en marche, idéal pour les transports.

Niveaux connectiques, on note toutefois quelques bémols :

Avec sa lentille LED de 350 Lumens, son pavé tactile, sa batterie, sa mémoire interne et son poids ultra léger, le PicoPix est le vidéoprojecteur nomade par excellence

Avec sa lentille LED de 350 Lumens, son pavé tactile, sa batterie, sa mémoire interne et son poids ultra léger, ce PicoPix est le vidéoprojecteur nomade par excellence

– la longueur des câbles proposés (MHL et Alimentation) est vraiment trop réduite, ce qui vous obligera à placer votre vidéo projecteur très proche de votre console, PC ou box.

– la télécommande n’est pas vraiment ergonomique, de finition plutôt cheap, et ne fonctionne pas à plus de trois mètres.

– le choix du MHL comme port d’entrée de signal haute définition, s’il se justifie par la taille réduite de l’appareil, entraîne l’achat d’adaptateurs onéreux (une cinquantaine d’Euros chacun) pour pouvoir brancher un PC ou encore un smartphone. Heureusement, le screen mirorring en Bluethooth peut palier le problème.

aucun trépied n’est fourni dans le packaging, ni de promontoire pour incliner le PicoPix 4935.

Ce petit tour technique effectué, place aux menus du système d’exploitation, qui s’avère sobre et complet. Vous aurez ainsi accès :

Menus système :

Le Screen Mirroring fonctionne sans aucun temps de latence pour un rendu très convaincant

Le Screen Mirroring fonctionne sans aucun temps de latence pour un rendu très convaincant

HDMI : reproduit via le vidéoprojecteur le signal envoyé par le port MHL-HDMI, sans aucune latence. Il suffit juste de brancher le câble de sa console/box vers le vidéoprojecteur et le tour est joué !

Dossiers : vous permet de lire tous types de fichiers contenus soit dans les 4 Gigas de mémoire interne du PicoPix, soit sur un support USB ou une carte Micro-SD, voire même directement sur votre PC par dossiers partagés en Wi-Fi. Nous avons essayé un peu tous les types de formats d’images, vidéo et musicaux, sans aucun souci, même pour le MTS (vidéo HD). A noter que le PicoPix embarque toute la suite Office Viewer, ce qui permet de lire du Word, de l’Excell et du PowerPoint sans problème.

Screen Mirroring : repère votre smartphone via le Bluetooth et reproduit exactement ce qui est affiché sur son écran. Aucun temps de latence ni de soucis de connexion à déplorer, même à distance.

Navigation Internet : le PicoPix PPX 4935 étant adapté au Wi-Fi, il se connecte aisément à votre réseau et vous permet de surfer sur le Net sans soucis et sans restrictions. A ce niveau, le pavé tactile s’annonce plutôt ergonomique, même si on aurait souhaité en avoir un ersatz directement sur la télécommande.

Le PicoPix lit tous types de fichiers audio, vidéo et images, et est doté de la suite Office. Idéal pour le boulot... mais aussi pour les séances de home cinéma numériques!

Le PPX 4935 tous types de fichiers audio, vidéo et images, et est doté de la suite Office. Idéal pour le boulot… mais aussi pour les séances de home cinéma numériques!

Applications : vous permet d’accéder à des applications sur le Google Store ou l’AppleStore pour optimiser votre PicoPix. On note ainsi un programme de navigation internet par commande vocale, par exemple.

Options : le paramétrage du PicoPix 4935 est très complet. Vous pourrez ainsi définir les corrections de couleurs manuelles ou automatisées en fonction de la teinte de votre mur, les transitions en mode diaporama, la langue, le niveau sonore et l’utilisation ou non de l’Intellibright.

Les performances, quant à elle, sont vraiment impressionnantes avec :

– Une diagonale de 3,81m (sur un recul possible de 5 mètres) pour des images toujours nettes et la possibilité d’utiliser la fonction Keystone Correction pour redéfinir au format rectangulaire ce qui pourrait apparaître comme trapézoïdal

– La lentille LED de 350 lumens fournit un rendu très lumineux et un contraste maîtrisé, ce qui permet de jouer dans d’excellentes conditions, sans rémanence. Sa durée de vie évaluée à 30.000 heures vous promet pas mal de parties endiablées et de séances cinés remplies d’émotions.

Grâce à l'Intellibright, plus besoin de régler le contraste, le PicoPix trouve le meilleur rendu en temps réel

Grâce à l’Intellibright, plus besoin de régler le contraste. Un sacré confort pour les films sombres et les jeux vidéo, sans parler de l’excellent son émanant de l’appareil

– L’image diffusée sur votre mur est en haute définition, donc en 1280 x 720, idéale pour la Next-Gen

– Le PicoPix 4935 dispose du système Intellibright, qui règle le contraste automatiquement pour une expérience cinématographique ou vidéoludique vraiment plaisante, sans prises de têtes dans les réglages.

– Le son est incroyablement clair et audible, la barre de 3 Watts étant vraiment performante à ce niveau en proposant une netteté assez impressionnante.

Niveau interface et performances, quelques soucis subsistent :

– Le Clavier Virtuel pour la navigation internet n’est pas du tout adapté. Trop lent, mal agencé, il réagit mal à la télécommande. On aura tôt fait de brancher un vrai clavier en USB ou une application de reconnaissance vocale.

– Le PicoPix 4935 émet un léger sifflement permanent, comme tous les vidéoprojecteurs. On vous rassure, rien de rédhibitoire, la barre de son couvrant largement ce sifflement en film ou en jeu.

Le système d'exploitation du PicoPix permet de le connecter à tout, et notamment à Internet pour de la visioconférence (caméra non incluse)! Seul bémol: le prix de la machine.

Le système d’exploitation du PicoPix permet de le connecter à tout, et notamment à Internet pour de la visioconférence (caméra non incluse)! Seul bémol: le prix de la machine.

– L’Intellibright peut parfois générer quelques conflits lors de sessions de jeux vidéo, l’image se noircissant un peu trop sur certains titres (rare mais constaté, notamment, sur Assassin’s Creed Syndicate). Un passage dans les options en mode pré-enregistré « clair » règle le souci.

Vous l’aurez compris, ces défauts logistiques (longueur de cable, pas de trépied, télécommande cheap), techniques et ergonomiques (léger sifflement, intellibright pas toujours raccord sur certains jeux et clavier virtuel pas au point) sont vraiment minimes au regard de l’aspect « tout en un » de ce PicoPix 4935 et de ces nombreuses qualités visuelles, d’accessibilité et sonores. Il s’agit clairement de ce qui se fait de mieux en matière de vidéoprojecteur transportable et multifonctions, mais cette technologie a un prix, qui est selon nous le seul réel point noir de l’appareil : 650 Euros !

Il faudra donc vraiment être certain d’utiliser régulièrement le PicoPix PPX 4935 pour rentabiliser ce prix d’achat loin d’être modeste, mais le confort de visionnage et la technologie embarquée le justifient et vous promettent d’intenses moments de home cinéma et de jeux vidéo, on vous le garantit.

Le déballage-vidéo

Le Vidéo-Test complet

Note Globale N-Gamz.com: 18/20



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!