Review

Avant même sa sortie, The Hunt a fait couler beaucoup d’encre et généré un grand débat. En effet, cette adaptation cinématographique de la nouvelle « Le Plus Dangereux des Gibiers » de Richard Connell (1924) nous narre un jeu macabre de chasse à l’homme entre américains fortunés et gens du peuple. Cependant, alors qu’il devait être lancé sur les écrans il y a un an, le film a subi de plein fouet les tueries de Dayton et El Paso ! Carrément supprimé du planning des sorties par Universal, on a bien cru que l’oeuvre de Craig Zobel (Les Survivants) suivrait la route du « Direct to DVD ». Et pourtant, The Hunt est bien arrivé dans les salles aux U.S.A. en mars dernier, avant de se prendre la crise du Covid en pleine face ! Aujourd’hui disponible en Blu-ray pour sauver les meubles, ce film « maudit » vaut-il la peine qu’on s’y attarde ? 

« Emma Roberts, la proie d’un jeu… mortel »

Dans une clairière située on ne sait où, des personnes apparemment kidnappées se réveillent bâillonnées et apeurées. Très vite, ces citoyens américains ruraux qui ne se connaissent aucunement vont comprendre qu’ils sont les proies d’un jeu macabre dont leurs riches homologues sont les sordides chasseurs.

Le scénario est tout tracé : sous-équipés et sous-armés, nos malheureuses victimes ont peu de chance de survivre… Mais c’est sans compter sur Crystal (Betty Gilpin), l’une de ces fameuses « proies », qui va inverser les règles et décider de traquer un à un les chasseurs pour les tuer jusqu’à découvrir qui tire les ficelles de cette sombre partie mortelle !

« The Hunt commence comme un excellent Battle Royale »

Réalisé par Craig Zobel à qui l’on doit déjà « Les Survivants », The Hunt est produit par Blumhouse, alias les petits gars derrière des franchises telles que Paranormal Activity, Happy Birthdead, American Nightmare ou encore Insidious. On sait donc que l’horreur sera bien présente et il est clair que niveau « morts » on est servi grâce à la redoutable Crystal. La mise en scène est stylisée, les combats bien menés et l’interprétation de Betty Gilpin qui passe de femme traquée à chasseuse sanglante est très convaincante pour le coup.

Mais ce qui surprend le plus dans The Hunt, ce sont les décès auxquels on ne s’attend pas. C’est bien simple : tout le monde peut mourir et le réalisateur prend un malin plaisir à faire en sorte que l’on s’attache à ce que l’on pensait être des personnages phares avant de les trucider, et ce même s’ils font la couverture des trailers…

« Une bonne mise en scène et un sacré rythme »

On a donc affaire à un film qui va à 100 à l’heure, au scénario un peu convenu certes, et qui s’avère surtout être une critique au vitriol de la société américaine avec tout ce qu’elle a de poncifs et de caricatures, du redneck de l’Amérique profonde à l’ultra riche façon Trump.

On peut donc comprendre que le long métrage ait pas mal dérangé le Pays de l’Oncle Sam à sa sortie, mais pour nous, le constat est tout autre et on prend beaucoup de plaisir à regarder cette satire, du moins le temps qu’elle dure car passé des débuts totalement grisants et flippants, le film embraie vers d’autres genres comme… la comédie. Du coup, on est plutôt pris à contre-pied et on pourrait même être déçu par moments.

Enfin, niveau bonus, ce blu-ray contient un making-off assez intéressant, une explications des scènes de mort et une rétrospective sur les deux antagonistes de l’oeuvre, Athena (Hilary Swank) et Crystal ! Un peu chiche diront certains.

Vous l’aurez compris, il faut prendre The Hunt pour ce qu’il est: un bon défouloir de série B qui démarre comme un excellent Battle Royale avant d’explorer d’autres genres parfois à contre-courant, tout en gardant un rythme assez soutenu pour qu’on apprécie le spectacle sans ennui, mais sans qu’il nous marque à vie non plus. Un divertissement horrifique plaisant, haletant par moment, qui mérite votre attention et une certaine ouverture d’esprit pour en cerner toute la culture parodique et satirique.

La Bande-Annonce

Note Globale N-Gamz: 3,5/5



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!