Review

Kickstarté et sorti sur PC et smartphones en 2015, le poétique The Deer God vient d’avoir droit à un portage plutôt convaincant sur Nintendo Switch, console qui a ouvert grand les bras aux titres indés depuis son lancement en mars 2017. Vendu pour un peu moins de 8€, le titre de Crescent Moon Games, qui vous met dans la peau d’un homme réincarné en cerf pour accomplir une étrange prophétie, vaut-il le détour? La réponse dans notre vidéo-test!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 13/20

On ne va se mentir, le Pixel Art s’utilise de plus en plus pour masquer les faibles moyens de certains studios de développement, et on en mange jusqu’à plus faim dans les productions indés. Celui de The Deer God est heureusement réussi, avec l’ajout d’une profondeur 3D grâce à des scrollings parallaxes, mais on pestera contre ces éléments du décor au premier plan qui vous bouchent la vue et cette impression de passer trop souvent par les mêmes endroits.

Gameplay/Scénario: 10/20

Le récit est un peu trop absent de l’aventure et sujet à interprétation pour réellement vous passionner. Le gameplay, quant à lui, se veut très punitif au départ, et très répétitif par la suite, vous entraînant dans des boucles sans fin tant que vous n’avez compris comment résoudre une énigme donnée. On aurait également aimé une gestion d’inventaire au tactile en mode portable et des quêtes un peu plus développées. A cela s’ajoutent des sauts loin d’être maniables par endroits et surtout l’un des principaux bémols du soft: la faim constante de votre cerf qui brise le rythme de l’action!

Bande-Son: 18/20

Véritable ode au voyage métaphysique, la bande-son de The Deer God est tout bonnement sublime et vous vous surprendrez parfois à mettre le jeu en pause rien que pour l’écouter au calme. Dommage que les bruitages soient plus génériques.

Durée de vie: 8/20

Trois petites heures et vous pouvez dire au revoir à l’aventure, sans réelle replay value malgré la présence de décors générés aléatoirement et de deux alignements pour votre cerf… la faute à une action trop basique et répétitive pour vous donner envie de relancer le soft.

Note Globale N-Gamz.com: 12/20

The Deer God souffle en permanence le chaud et le froid. Proposé à petit prix, le jeu souffre hélas d’une durée de vie un peu chiche, idem pour la bande-son tout bonnement incroyable contrebalancée dans le négatif par un gameplay très punitif et plutôt répétitif. La note vaut aussi pour les graphismes en pixel art, bardés d’effets lumineux qui flattent la rétine mais ternis par une lisibilité de l’action pas toujours au point… et ainsi de suite. Et pourtant, il se dégage une certaine poésie qui nous a touchés et qui mérite que l’on s’y attarde… mais attendez peut-être une remise sur le prix ou une démo pour voir si vous accrochez!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!