Review

Il y a quatre ans sortait sur Nintendo DS le très intéressant Devil Survivor 2, un Tactical-Rpg spin-off de la saga surnaturelle « Megaten », créée par Atlus. Malgré ses innombrables qualités, le soft est plutôt passé inaperçu. Aussi, c’est avec beaucoup de joie qu’on le retrouve aujourd’hui sur Nintendo 3DS un portage du titre original, auquel s’ajoute un scénario inédit démarrant juste à la fin du jeu de base. Pour un peu moins de 35 €, vous allez passer des heures plus qu’agréable devant votre console, c’est moi qui vous le dit !

Le vidéo-test par Neoanderson

Réalisation: 12/20

Il s’agit clairement du point noir du soft. Le titre ayant d’abord été réalisé pour la DS, on s’attendait quand même à ce qu’Atlus lifte les graphismes et les animations, retravaille les artworks et propose une utilisation de la 3D stéréoscopique sur ce nouveau support qu’est la 3DS… mais il n’en est rien. On vous rassure, le titre est loin d’être moche et propose quelques environnements de jeu sympathiques ainsi qu’un character design très réussi pour les héros comme pour les monstres, mais les combats en 2D à la première personne, malgré quelques zooms pour donner du dynamisme à l’action, sont trop statiques, tout comme les illustrations de vos héros lors des phases de dialogue.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le scénario de ce Devil Survivor 2 reprend les bases de la licence Megaten, à savoir un Tokyo contemporain assiégé par une invasion de démons sortis de nulle part. L’innovation vient du fait que la majorité de l’interface est calquée sur celle d’un smartphone, vous donnant l’impression d’être dans la peau du héros qui invoque ses monstres à partir d’une application cellulaire. Le titre se paie en plus le luxe de proposer une histoire additionnelle inédite, suite directe de l’opus originel. Niveau gameplay, le soft se révèle être un Tactical-RPG soigné avec de très bons mécanismes de combat comme les dégâts contre-élémentaires, les tours additionnels, les démons à gagner aux enchères puis à fusionner entre eux et les affrontements par groupes de trois très stratégiques. On apprécie également les interactions sociales entre les héros pour booster leur niveau et le côté « dans l’urgence » du récit qui ne vous laisse qu’une semaine pour arriver à son terme. Du coup, vous ne pourrez parler à tous vos compagnons d’armes comme il se doit à cause d’événements usant à chaque fois 30 minutes de temps ingame, impactant forcément la fin du scénario.

Bande-Son: 18/20

Si la bande-son originale a été composée par Kenji Ito, que l’on connait pour son travail sur la franchise SaGa, cette version Record Breaker propre à la 3DS incorpore également des titres made in Shoji Meguro, qui connaît bien les Megaten puisqu’il officie de longue date sur une autre série spin-off : Persona ! Le résultat de ce mix est juste sublime, passant allègrement de la pop kawaii au rap nippon en furetant du côté de certaines mélodies aux relents anxiogènes lors des séquences plus horrifiques. Les bruitages sont, dans l’ensemble, très bons, et les voix achèvent le tout puisque l’intégralité des dialogues est doublée en japonais ou en anglais et donne clairement vie au récit! Heureusement d’ailleurs, au vu de la mise en scène très statique du scénario à base d’artworks plutôt figés.

Durée de vie: 18/20

Comptez entre quarante à cinquante heures par épisode, ce qui amène le compteur à une bonne centaine d’heures de jeu pour un titre vendu moins de 40 Euros. Autant dire que vous allez passer pas mal de temps devant votre 3DS !

Note Globale N-Gamz.com: 16,5/20

Si vous aimez les Tactical-RPG addictifs et proposant un système de jeu accessible mais plus profond qu’il n’y paraît, ce Devil Survivor 2 : Record Breaker est fait pour vous ! Avec sa centaine d’heures au compteur, ses personnages charismatiques, son histoire sombre et sa bande-son d’exception, le soft d’Atlus vous procurera énormément de plaisir stratégique, pour peu que vous fassiez fi de sa réalisation 2D clairement en-dessous des possibilités offertes par la 3DS.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!