Review

Petit rappel : Shadowrun est un jeu de rôle né en 1989 qui prend place dans un univers cyberpunk. L’action se passe dans un monde mélangeant technologie et magie, ce qui crée un univers sombre et violent qu’on ne peut qu’apprécier ! Financé via Kickstarter et développé par Harebrained Schemes, Shadowrun Returns est sorti en juillet dernier et vient de donner lieu à un add-on nommé Dragonfall. Loin d’être juste un petit DLC qui prend vos sous pour rien, c’est une véritable extension avec un beau contenu qui nous est proposée.

Retour aux origines. Berlin me voilà !

Les Shadowrunners sont de retour!

Rappel rapide des 40 années avant le début de Dragonfall, à Berlin cette fois: la contre-attaque à l’assaut du dragon Feuerschwinge sur la Ruhr, à la frontière Franco-Allemande, s’est soldée par l’émergence d’une vaste zone radioactive et magique : la SOX. Berlin est à présent caractérisée par une anarchie stable après des années de communisme et de fascisme. Autrement dit, c’est encore plus le bordel qu’à Seattle, la ville de Shadowrun Returns (en test complet juste ici), mais vous pratiquez toujours le plus beau métier du monde : Shadowrunner, un mercenaire sans foi ni loi qui veut juste se faire des tunes ! Oui, parce que c’est bon d’être sans morale parfois.

Pour ceux qui ont déjà pratiqué le jeu de base, sachez que ce DLC permet la reprise de votre personnage, et qu’il vous faudra à peine deux minutes pour vous familiariser avec le système de jeu, toujours aussi simple et intuitif. L’immersion est immédiate dans cette toute nouvelle ville : la cité-état de Berlin et son ambiance qui nous change radicalement de Seattle. Le début de l’histoire semble classique. Une vielle connaissance, Monica, va nous confier une mission qui parait simple : un petit vol de matériel dans un manoir. On part donc dans la joie et la bonne humeur avec notre équipe de bras cassés pour plonger droit dans la gueule du loup. Action, rebondissement, action, rebondissement (comment ça je me répète ?) et vogue la galère pendant un très long moment car vous ne partez pas pour une petite mission de rien du tout, mais pour un contenu qui peut rivaliser avec la durée de vie d’origine. À 14 Euros l’add-on, il vaut mieux que ce soit consistant. Et là, surprise. Vous faites des petits runs pour récupérer de la tune et vous vous retrouvez mêlé à une sombre histoire de « retour du mal d’apocalypse »… Bref, ça devient énorme et c’est tout pour votre pomme ! Motivant.

Sauvegarde mon chou, sinon tu vas pleurer !

Le gameplay est identique au jeu de base

On ne va pas refaire le monde, ce Dragonfall se pratique en pur tour par tour. On clique, on se déplace, on tire, on recharge… Aucune difficulté pour maîtriser le gameplay. Mais cette facilité est toujours aussi trompeuse. Stratégie et réflexion restent les mots d’ordre. Mettez à profit le temps imparti pour bien réfléchir à vos mouvements, comme dans une partie d’échec, mis à part que vous aurez des surprises avec l’arrivée inopinée d’un groupe d’ennemis alors que vous aviez calculé au poil vos points de vie…

A noter que les bugs du jeu d’origine ont été corrigés, mais même si la version de base a enfin été traduite, cette extension ne l’est pas encore. Arghhhhh c’est reparti pour l’enfer subtil de l’anglais… Allez Xélé, ressort ton dico, ne t’arrache pas les cheveux et fies-toi à ton instinct. Bien sûr, à cette étape, Krator s’est jeté du balcon et je dois me débrouiller. Passons. A part ça, hormis de magnifiques améliorations comme un système de sauvegarde correct (Alleluïa !), rien de très innovant. Quelques armes inédites, un peu moins de facilité à toucher… Le vrai plus est dans le scénario.

On retrouve les scénarios du jeu papier et toute leur richesse

Car même si ça à l’air simple au début, on s’immerge très vite dans une histoire riche et admirablement bien ficelée. Bon, je ne peux pas tout vous raconter, mais ça vaut franchement le détour et je vous avoue que je n’attends qu’une chose : avoir la traduction. Pas évident de tout suivre quand on ne maitrise pas parfaitement l’anglais mais on est surpris plus d’une fois par la tournure des évènements. On retrouve les scénarios du jeu papier et toute leur richesse. Chapeau bas !

Par contre, le problème de la linéarité est toujours présent, à tel point que si vous ne faites pas le bon choix dans les dialogues, il faut recommencer pour espérer donner la réponse correcte et avancer. Ca m’avait déjà franchement énervé dans l’opus de base. Au moins, ça n’empire pas, c’est déjà ça et on peut enfin déambuler près de sa planque en toute liberté même si le reste est balisé.

Du bon, du brut, de l’efficace.

Des héros charismatiques pour une ambiance maîtrisée

Pas d’innovations majeures non plus au niveau des graphismes et de la musique. On reste sur une belle harmonie largement suffisante à ce type de jeu, qui ne gâche rien à l’expérience, ne ralentit pas et nous immerge totalement dans l’univers Shadowrun. J’en suis satisfaite même si je trouve toujours que les effets sonores auraient pu être un peu plus travaillés, mais je chipote. L’ensemble met très bien en valeur le scénario et c’est tout ce qu’on lui demande.

Voilà qui promet !

De bonnes améliorations dans cet add-on à la hauteur de nos attentes même si l’on peut encore une fois regretter le manque de traduction qui nuit vraiment au jeu car le scénario complexe est mitonné aux petits oignons. Dommage pour les subtilités humoristiques et pour le suivi des détails. Mais globalement, ce Dragonfall offre un bilan positif pour la licence qui fait de nets progrès et qui exploite de mieux en mieux un système de jeu addictif. Une excellente extension !

La bande-annonce

Réalisation: 15/20

C’est toujours aussi joli et de nombreux bugs ont disparu, que demander de plus ?

Gameplay/Scénario: 15/20

Un scénario vraiment incroyable qui fait monter la note malgré le côté dirigiste, qui lui ne s’est pas vraiment amélioré. Le gameplay n’a pas bougé d’un iota hormis un vrai système de sauvegarde qui était plus que nécessaire.

Bande-Son: 16/20

Une musique et des bruitages de qualité qui offrent une ambiance magistrale à l’ensemble.

Durée de vie: 16/20

Pour un add-on, la durée de vie est impressionnante, allant presque talonner celle du jeu de base. Bravo !

Note Globale N-Gamz.com: 15,5/20

Shadowrun Dragonfall bénéficie de progrès indéniables par rapport à l’opus de base et de développeurs qui ont su écouter les joueurs et pourvoir aux défauts soulignés dans notre test. Dommage que le côté dirigiste soit encore présent. Néanmoins, si vous avez aimé le jeu d’origine, vous allez adorer cette extension encore meilleure !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Krator et Xeleniel
Couple de gamers passionnés par le jeu de rôle, il se sont rencontrés sur un grandeur nature et jouent ensemble depuis treize ans. Il teste, elle écrit. Il a la quarantaine et se régale sur les jeux pc. Elle a la trentaine, est romancière et adore le ciné. Ils se disputent pour jouer sur l'ordinateur mais sont toujours d'accord sur les jeux à acheter. Hack and slash, MMORPG, jeux de stratégie en temps réel... Vastes domaines, beaucoup de choix et encore beaucoup à découvrir !