Review

Sackboy A Big Adventure est un jeu de plateforme développé par SUMO Digital et vendu 70€ sur PlayStation 4 et 5. Six ans après l’ultime opus de la saga Little Big Planet, le prince des éditeurs de niveaux déjantés nous revient dans un tout autre registre, le platformer solo ou multi jusqu’à 4 ! Avec pour objectif de vaincre l’infâme Vex qui a mis le boxon dans le Patchwork Monde, vous allez devoir traverser une bonne cinquantaine de niveaux mettant tous en avant une certaine idée de gameplay mais surtout une ambiance digne de la licence, faite de changement de matières façon « craft » pour des décors qui fleurent bon l’artisanat et le fait maison. Mais changer de genre à ce point peut-il réussir à notre héros ? La réponse dans notre vidéo-test en 4K !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

Entièrement en 4K native à 60 images par secondes, ce Sackboy est vraiment très plaisant visuellement et fourmille de détails graphiques pour qui sait prendre le temps d’admirer les décors mis au point par les petits gars de SUMO Digital. Mais ce qui impressionne le plus, c’est l’incroyable travail photo-réaliste fourni sur les textures : laine, papier, carton, verre, fourrure et toutes ces matières de crafting sont si bien réalisées que l’on voudrait presque pouvoir passer sa main dans l’écran pour les ressentir. Dommage donc que la caméra soit imposée et surtout que le retour haptique de la DualSense, qui aurait vraiment pu nous permettre d’effleurer les sensations de ces fameuses textures sous nos doigts, ne soit pas mis à contribution alors qu’à côté on a le génial Astro’s Playroom qui en tire pleinement partie.

Gameplay/Scénario: 14/20

Le scénario est bon enfant et très simpliste : le Patchwork Monde est envahi par les forces du terrible Vex et c’est à vous de l’en délivrer. Un récit enfantin donc, pour un jeu qui étrangement s’avère assez ardu dans certains de ces niveaux. En effet, à vouloir utiliser une recette très épurée de la plateforme en n’utilisant que les mouvements basiques de Sackboy (sauter, frapper, s’agripper, rouler) et l’un ou l’autre gadget plutôt rare, le titre de SUMO Digital jouit de passages parfois très « chauds » pour les plus jeunes, ce qui pourra frustrer. De plus, il semble clairement calibré pour le multi à 4 joueurs, façon Super Mario 3D World, mais le multi online n’est pas présent au lancement (il le sera via mise à jour). Il n’empêche que malgré ces contraintes, les développeurs ont réussi à se renouveler en termes de gameplay grâce à des idées très sympathiques au fil des niveaux, et qu’au final on prend du plaisir manette en main, surtout une fois que l’aspect « collectionnite » fonctionne plein pot avec sa myriade de billes, de « collectabelles », de trophées ou encore, et surtout, de costumes à récupérer et débloquer ! Dommage par contre qu’en provenant d’une licence reine de la création de niveaux, il n’y ait aucun éditeur de stages dans ce soft car nul doute que la Communauté PlayStation en aurait fait quelque chose d’incroyable !

Bande-Son: 17/20

On retrouve avec bonheur les bruitages et musiques issues de la saga, ainsi que des doublages français de très bonne qualité bien que l’on regrette le fait que Sackboy reste désespérément muet (hormis quelques petits cris quand il saute ou frappe). Mais ce qui fait le plus de bien aux oreilles, ce sont les stages dotés de musiques célèbres et « évolutives » : autrement dit des niveaux qui construisent entièrement la rythmique de vos actions et du décor en fonction de la mélodie. Traverser un monde en voyant les objets et dangers potentiels se mouvoir en cadence sur du Britney Spears ou du Bruno Mars est totalement fun !

Durée de vie: 15/20

Comptez une dizaine d’heures pour boucler les cinq mondes du jeu et le double si vous voulez atteindre le mythique 100% tant il y a de choses à débloquer et de défis à accomplir. Par contre, on trouve que le titre aurait du être vendu à 50€ étant donné qu’il ne boxe pas dans la catégorie du triple A Next-Gen tel que Demon’s Souls Remake ou encore Spider-Man Miles Morales.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Si ce Sackboy : A Big Adventure n’est clairement pas un indispensable du lancement de la PlayStation 5 à l’inverse de Spider-Man Miles Morales ou Demon’s Souls Remake, il n’en demeure pas moins un très bon jeu de plateforme, surtout en multijoueur, et propose assez de niveaux et de skins collectibles pour vous tenir en haleine une dizaine d’heures minimum avant de vous lancer dans la course aux stages cachés et aux orbes bleus. Alors oui, on dénote un certain classicisme dans les mouvements de notre héros, mais l’inventivité d’une bonne partie des espaces proposés saura renouveler le plaisir tout en gardant ce design artistique propre à la franchise. Et même si l’on aurait aimé une gestion plus poussée du retour haptique à la façon d’Astro’s Playroom (surtout vu le nombre de textures différentes au sol) ou un prix un peu moins élevé, le fait est que cette « Big Adventure » est réellement plaisante au final, et c’est tout ce qu’on lui demandait !



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!