Review

Mis en avant sur l’e-shop de la Wii U, Runbow est un titre original qui a pour vocation de mettre de la couleur dans votre vie. Tandis que certains parlent de Smash Bros des indépendants, d’autres le comparent à un simple jeu de plateforme 2D familial. Alors qu’en est-il vraiment?

Premier titre coloré

Runbow base son gameplay sur le changement de couleurs, ça se voit non?

Runbow base son gameplay sur le changement de couleurs, ça se voit non?

Première production du studio 13AM Games, Runbow est un soft original mettant en scène divers héros bigarrés. L’objectif ici est simple : jusqu’à 9 joueurs peuvent s’affronter dans des courses endiablées. L’originalité du jeu ne tient pas dans ses personnages, bien qu’ils soient tous un peu loufoque. Non. Elle réside… dans le game design !

Nos héros se retrouvent donc à parcourir un niveau relativement simple. Un sol et des éléments de décors noirs (rochers, pointes, etc…), un background qui change de couleur à intervalles réguliers et des plateformes colorées pour passer les obstacles. Le souci, c’est que les fonds qui défilent peuvent parfois correspondre avec la couleur de ces dernières, ce qui vous empêchera de les voir. Vous sentez venir l’arnaque et vous vous dites alors qu’il suffit de mémoriser l’endroit où les plateformes se trouvent ? Erreur ! En effet, elles ne deviennent pas seulement invisibles : elles n’existent tout simplement plus! Autant dire qu’on a laissé pas mal de vie se perdre avant de parvenir à boucler un tracé… tant le titre est vicieux.

Du jeu, du jeu et encore du jeu !

Certains modes de jeu de Runbow font furieusement penser... à Super Smash Bros!

Certains modes de jeu de Runbow font furieusement penser… à Super Smash Bros!

Le gros avantage de Runbow, outre le fait qu’il innove dans son gameplay, réside dans le multijoueur. Ainsi, jusqu’à neuf joueurs peuvent concourir, à deux sur la même manette ! Il vous suffit simplement d’une Wiimote pour un joueur et du Nunchuck pour l’autre. Ajoutez à cela le Gamepad, la manette Pro, et inutile de vous dire qu’avec peu de moyens, on peut être très nombreux à rejoindre la partie ! Les commandes, elles, sont extrêmement simples: un stick pour se déplacer, un bouton pour sauter, et un pour taper. C’est tout ! Les mouvements plus complexes tels que la charge sont réalisés en combinant les touches d’attaque et de saut pour un résultat ultra aisé à prendre en main. Un jeu d’enfant !

Enfin, jeu d’enfant, c’est vite dit : si le maniement est très accessible, la difficulté dans Runbow est bien au rendez-vous. Un exemple : imaginez-vous en train de sauter. Une plateforme, puis une autre et là paf ! La troisième disparaît dans l’écran coloré! Vous tentez alors un ultime saut pour revenir en arrière, et hop, le background change à nouveau, faisant apparaître la plateforme que vous aviez raté et disparaître celle que vous visiez ! Rageant n’est-ce pas ? Et bien Runbow c’est ça : un jeu de plateforme 2D basique mêlé à un Die & Retry. Heureusement, les niveaux sont très courts, ce qui encourage le joueur à recommencer encore et encore !

Des modes de jeu addictifs

En "Roi de la Colline", vous devrez rester 7 secondes sur le trophée pour gagner. Ça vous semble court? Détrompez-vous!

En « Roi de la Colline », vous devrez rester 7 secondes sur le trophée pour gagner. Ça vous semble court? Détrompez-vous!

Au total, le mode classique compte 4 tableaux composés de 36 stages et d’un stage final. Chaque niveau possède un indicateur de difficulté allant du vert au rouge. Une fois le level terminé et selon votre temps, vous obtiendrez entre une à trois médailles. Autant dire qu’il vous faudra un paquet d’heures pour finir la centaine de stages ! Autre mode de jeu sympathique : le Bowhemoth (le premier à dire Behemoth prend un carton rouge !). Ce donjon particulier prend la forme d’un monstre gigantesque qui vous avale littéralement. Vous devrez donc traverser son corps tout entier pour arriver à la sortie. La particularité? Il vous est impossible de sauvegarder ! En cas de défaite, vous reprendrez bien à un checkpoint mais si vous éteignez la console, vous devrez tout recommencer du début ! Simple de base, le niveau peut théoriquement se finir en 20 à25 minutes. Si vous êtes comme moi… Multipliez ce temps par 6, minimum !

Et le jeu à 9 alors ? Et bien il ne compte pas moins de 4 modes différents à savoir une course classique dans laquelle vous devrez être le premier à attraper un trophée, puis un mode arène qui vous demandera juste de survivre (oui, rien que ça, vous comprendrez vous-même en jouant !). Vient ensuite le fameux « Roi de la Colline » où vous devrez rester 7 secondes sur le trophée pour l’obtenir. On termine enfin par le Polychromètre. Là, le joueur muni du Gamepad dispose de tout un tas de pièges pour empêcher les autres d’attraper le trophée. Chaque mode de jeu possède donc son propre intérêt, et tous les coups y sont autorisés (oui, même les coups de coude !). Et si vous ne trouvez pas assez d’amis autour de vous, le jeu propose un mode online pour aller plus vite !

Et la réalisation alors ?

Le style visuel de Runbow est très particulier mais lui donne une identité très forte

Le style visuel de Runbow est très particulier mais lui donne une identité très forte

Certes, Runbow adopte une patte graphique simple, voire simpliste et pourtant, il possède un charme indéniable ! Les décors sont basiques mais très lisibles et les animations, bien que légères, disposent d’un côté cartoon qui colle parfaitement avec l’univers déjanté du soft. De plus, le jeu est fluide en toutes circonstances.

Le titre est donc bien barré, simple à manier et pourtant tellement fun et complexe au final, le tout dans une ambiance sonore très rythmée qui apporte un vrai plus à l’ensemble cohérent et bien ficelé proposé par 13AM Games. Que demander de plus ?

Du fun, de la couleur, et une bonne dose de rire !

Si votre Wii U prend la poussière, que vous aimez les jeux multi où tout est permis et que vous avez envie de nouveauté, Runbow est clairement le titre qu’il vous faut! Il vous apportera une sacrée dose de rire, du challenge pour terminer les niveaux solo avec 3 médailles et surtout le fun lié à ce côté frustrant de mourir de manière complètement stupide au sein d’un univers coloré très cartoon. Bref, on adore bien que l’on déplore un prix plutôt prohibitif au lancement pour ce type de soft : 14,99 €!

La Bande-Annonce

Réalisation: 15/20

Sobre, beau, coloré, Runbow est un jeu à l’apparence simple qui a pourtant un charme indéniable. Si vous avez besoin de mettre un peu de couleur dans votre vie, le titre de 13AM Games est celui qu’il vous faut, d’autant qu’il s’avère fluide en toutes circonstances.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le scénario est inexistant mais le gameplay lui, est plus que maîtrisé. L’idée de pouvoir jouer à 9 avec un minimum de manettes est juste incroyable, sans parler du soft en lui-même qui propose une expérience mêlant jeu hardcore et fous rire.

Bande-Son: 15/20

Bien que simple au premier abord, la bande-son reste rythmée et correspond parfaitement à l’univers du jeu. Autant dire que lorsqu’il le faudra, la musique saura vous mettre une belle pression.

Durée de vie: 14/20

Il est extrêmement difficile de noter la durée de vie d’un jeu comme Runbow. Si vous êtes bon, vous plierez le soft en une poignée d’heures. À l’inverse, si vous êtes comme moi, vous souffrirez pendant un long moment, mais avec une sacrée dose de fun. Bien entendu, plus vous avez d’amis autour de vous, plus le titre prendra de l’ampleur ! On regrette juste le prix d’une quinzaine d’Euros…

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Pour son premier jeu, le studio 13AM Games fait fort ! On comprend très vite pourquoi Nintendo a apporté son soutien au titre tant le soft, en restant simple et beau, nous propose un challenge relevé et un gameplay facile à prendre en main mais terriblement diabolique d’addiction. En multi, attendez-vous à de grands éclats de rire ! Runbow ne vous laissera clairement pas indifférent… et il serait dommage de passer à côté malgré son prix prohibitif d’une quinzaine d’Euros.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Eneara
Eneara
Eneara, collectionneur et passionné de jeux vidéo depuis pas mal d'années. Amateur de cinéma, de lecture et de jeux de plateau, je suis aussi très attiré par tout ce qui touche au retrogaming. J'aime les jeux à scénario, l'action, et parfois me faire peur devant un bon petit jeu bien flippant. Facebook: Aurélien Eneara Ulsas