Review

Sorti en ce début de mois de novembre, le dernier soft du Studio Tarsier, déjà à l’oeuvre sur Little Nightmares, change drastiquement de style! Adieu Six et les environnement glauquement magnifiques de son univers, et bienvenue dans le monde barré et haut en couleurs de The Stretchers! Vous me connaissez, je n’ai pas pu résister à l’envie d’enfiler mon costume d’ambulancière afin de vous livrer un test du nouveau jeu coopératif indie de la Nintendo Switch! 

Un nouveau mal frappe la ville…

« La coopération sera de rigueur pour sauver la population »

Après avoir choisi un avatar, un appel retentit dans votre base : une nouvelle maladie semble s’attaquer aux habitants de votre ville. Ils entrent en effet dans une genre de transe et deviennent ce qu’on appelle… des tournicotés! Il va donc falloir embarquer à bord de votre ambulance pour aller secourir tout ce petit monde. L’intérêt de The Stretchers réside ainsi dans la coopération qui est de la partie dans tous les aspects du titre, même au volant ! En effet, un gamer conduit pendant que l’autre actionne l’alarme ou le boost. Arrivés sur place, il va falloir résoudre des petits casse-têtes afin de mettre la main sur tous les tournicotés de la zone. Entre ceux qui ont réussi à se mettre dans des endroits inaccessibles au premier coup d’œil et les dangers qui parcourent la zone, votre tâche ne sera pas des plus simples, on vous le dit!

Chaque mission possède de fait les mêmes mécaniques : aller sur les lieux, trouver les tournicotés et les coller sur notre brancard puis les transférer dans notre ambulance. Il va falloir faire grimper le score de notre mission en tentant d’empiler le plus de victimes sur le brancard, de trouver des objets rares ou encore en ravageant tout sur notre route du retour jusqu’au fameux Soignomatique 3000 afin de sauver tous ces malheureux. Au fil de vos missions, vous allez vite comprendre que tout ceci n’a rien de naturel et qu’il y a un méchant maléfiquement drôle qui se cache derrière tout ce foutoir organisé.

A fond les bananes !

« Un style cartoon bien senti »

Si le soft peut se faire en solo, on vous recommande largement de le faire en coop pour cent fois plus d’intérêt et de fun ! Le gameplay se prend en main à la vitesse de la lumière et bien qu’il soit parfois compliqué de s’accorder avec notre camarade de jeu, tout est pensé pour être marrant et accessible : la détente avant tout ! La conduite de l’ambulance aurait pu ainsi être rapidement redondante mais le fait que notre bolide ne prenne aucun dégât rend l’expérience agréable, nous rappelant presque l’époque Crazy Taxi. En effet, plus vous mettez à mal le décor, plus le score monte ! Chacune des phases de jeu est donc plaisante, bien que toutes les missions finissent par se ressembler un chouïa.

En plus de nos missions officielles, il est possible de se jeter dans des quêtes annexes plus légères : scier du bois, faire un cache-cache, une course contre un mail ? La diversité est de la partie tout en gardant un côté addictif. Ajoutons à cela un système de collectibles : autocollant, nouveaux éléments pour votre ambulance ou votre quartier général, nouvelles tenues pour vos ambulanciers… et tout est présent pour prolonger les parties. L’avantage du soft réside aussi dans son fonctionnement : on peut très bien se lancer une partie très rapide comme accrocher de très longues heures ! On regrettera juste, pour chipoter, quelques placements de caméras hasardeux ainsi que des bugs de réponses à nos commandes. On se retrouve ainsi parfois à galérer pour se baisser tout en conservant son brancard en main, ou encore pour saisir correctement un objet.

La Bande-Annonce

S’agissant d’un test indie, nous avons choisi de ne pas inclure le tableau de notes complet, mais juste une note finale argumentée.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Sorti sans prévenir au prix de 19,99€,The Stretchers est un bon petit soft à faire en coop locale. Le scénario, sans fracasser les codes, est agréable et marrant afin de poser les bases d’une ambiance fun sans prises de tête. Esthétiquement mignonnet et plein de couleurs, le titre nous livre une patte cartoonesque qui rappellera Fortnite, à laquelle s’ajoute une bande-son pleine de peps pour un soft solide et bien pensé, aux activités délurées même si parfois un peu répétitives. Un contenu bien pensé qui aurait pu flirter avec les Overcooked et autres party game du même registre si une plus grande diversité d’activités avait été présente. Toujours est-il que si vous avec un pote sous la main, soyez sûr que The Stretchers risque de vous rendre rapidement accro.



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !