Review

Après un premier opus à l’ambiance incroyable sorti en 2010 et une suite en 2013 qui gardait toujours les tunnels du Métro moscovite comme terrain de jeu, 4A Games continue d’adapter de façon plutôt libre les romans de Dmitri Gloukhovski. Dans cet ultime opus baptisé Exodus, on incarne toujours Artyom, un membre de l’Ordre né un peu avant l’holocauste nucléaire survenue en 2013. Si tout semble indiquer que le reste de la planète a été totalement anéanti hormis la capitale russe, Artyom s’accroche au souvenir d’un signal qu’il a réussi à capter il y a des mois, persuadé que d’autres humains ont réchappé de la catastrophe. Accompagné de sa femme, Anna, et d’autres membres de l’Ordre, il va partir en exode à l’extérieur de la ville pour tenter de prouver qu’il a raison. Et c’est ainsi que Metro s’exporte… dans le semi-open world! Un choix judicieux pour une série qui a toujours excellé dans son côté claustrophobique ?

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 18/20

Qu’on se le dise, Metro Exodus sur Xbox One X est sans aucun doute le plus beau FPS de la machine. Avec son 30fps stable pour une distance d’affiche plus que conséquente, ses environnements foisonnant de détails, ses jeux de lumière saisissants et ses effets climatiques réalistes, le titre propose une immersion de chaque instant où l’on se surprendra même à retenir son souffle en avançant prudemment, de nuit, à l’affût du moindre bruit pouvant nous signaler la présence d’un mutant. Un trip énorme hélas un peu gâché par des loadings assez longs et quelques bugs de collision, ainsi qu’une synchro labiale pas toujours au point.

Gameplay/Scénario: 17/20

Le scénario de ce Metro Exodus est passionnant de bout en bout, mais il faudra impérativement que vous preniez le temps de vous approcher de chaque membre de votre équipe pour entendre la foule de discussions optionnelles qui approfondissent grandement le lore de cet opus, tout comme partir à la recherche des nombreuses bandes audio et autres documents qui parsèment le soft. Niveau gameplay, le fait d’ouvrir enfin la saga en la faisant sortir du métro moscovite pour lui offrir de jolies zones semi-open world bardées d’objectifs annexes, de points d’intérêts à repérer à la jumelle, de nombreuses façons d’aborder la même situation et d’une réelle mise en avant de l’infiltration fait un bien fou à la saga. Le tout sans parler du côté Survival encore magnifié dans cet opus, avec une vraie gestion des munitions, du crafting bien pensé et une utilisation du masque à gaz anxiogène à souhait. Dommage par contre que le système de sauvegardes automatiques soit parfois aussi contraignant, et que l’aspect hardcore du titre pourra en rebuter certains.

Bande-Son: 18/20

Doté d’un doublage français d’excellente facture et de bruitages environnementaux d’une grande crédibilité, Metro Exodus jouit également de mélodies anxiogènes à souhait qui jouent pour beaucoup dans l’ambiance unique du soft. Une vraie réussite.

Durée de vie: 17/20

Comptez une dizaine d’heures pour boucler le soft une première fois, et plus si vous voulez vous la jouer comme votre humble serviteur, à réfléchir à chacune de vos expéditions dans les niveaux semi-Open World en repérant à la jumelle tous les points d’intérêts pour aller les visiter, économisant un maximum vos balles grâce à l’infiltration et récupérant tous les éléments approfondissant l’excellent background du jeu.

Note Globale N-Gamz.com: 17,5/20

Armé d’un moteur 3D plutôt costaud qui nous offre des environnements extrêmement détaillés en 4K et une animation fluide, Metro Exodus fait souffler un vrai blizzard de fraîcheur sur la saga en optant pour une construction des niveaux beaucoup moins linéaire, façon semi-open world, avec une foule de points d’intérêts optionnels à visiter. On adore aussi le côté Survival bien mis en avant par la rareté des munitions, le crafting et le fait que l’infiltration soit vraiment salvatrice dans le monde post-apocalyptique du soft. Ajoutez à cela une histoire passionnante, un doublage français de qualité, une bonne durée de vie et une immersion réussie, et vous comprendrez que Metro Exodus est sans aucun doute le meilleur opus de la licence!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!