Review

Nos très chers Lapins Crétins ont débuté leurs aventures en 2006 en tenant compagnie à Rayman, autant dire que ça ne nous rajeunit pas! Après avoir fait un tour en solo sur consoles et autre shows télés, les revoilà cette fois dans un cross over des plus atypiques puisqu’ils vont partager la vedette avec… le plombier moustachu le plus connu du monde : Mario! Si on vous dit qu’en plus leur odyssée commune va prendre la forme d’un Tactical-RPG, vous commencez à avoir peur, non? Et bien vous ne devriez pas, comme on vous le prouve dans ce test de Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle sur Nintendo Switch! 

It’s Bwaaaaaaaario Time !

« Un mélange atypique pour une aventure haute en couleur »

Qui dit « + » dans un titre dit soit version améliorée soit… alliance entre deux très gros éditeurs de la scène vidéoludique! A savoir ici Nintendo pour le moustachu à la salopette rouge et Ubisoft pour nos infernaux Lapins Crétins. Une association plutôt convaincante au vu du résultat qui vient de débarquer sur Switch: Mario + Lapins Crétins – Kingdom Battle.

Hybride de Tactical-Rpg et d’Action/Aventure, le tout bardé d’un humour jouissif et omniprésent, le soft se présente dans un premier temps à nous par le biais d’une cinématique à la qualité digne des meilleurs films d’animation! Dans celle-ci, on aperçoit une jeune nerdette (non, ce n’est pas pareil que geekette!) fana de jeux vidéo qui a trouvé le moyen d’inventer un casque permettant de faire fusionner des objets entre eux. Son projet n’étant pas tout à fait au point, elle quitte sa chambre déçue mais voilà que les Lapins Crétins débarquent à bord de leur machine à laver spatiotemporelle! Et là… c’est le drame ! Un des rongeurs se colle le casque directement sur la tronche et commence à faire fusionner tout ce qui lui passe sous les yeux, goodies de l’univers de Mario compris…

Fusiiiiiiiooooonnnnn ! 

« Des mécaniques de Tactical solides mais jamais frustrantes »

Du coup, le royaume champignon se retrouve complètement chamboulé par l’arrivée de nos intenable Lapins Crétins, ces derniers ayant tout bonnement fusionné avec l’environnement du Royaume Champignon! C’est ainsi que l’on se retrouve avec un lapin Peach, un autre Luigi ou encore un troisième au look Yoshi. Bien entendu, on ne s’arrête pas là puisque d’autres congénères aux grandes oreilles se sont transformés en véritables sales gosses dont le seul but est d’empêcher Mario et ses nouveaux alliés de remettre dans l’ordre dans cette joyeuse pagaille!

Mario, accompagné de deux autres personnages qui constitueront votre équipe, part donc en vadrouille pour régler tout ça, et l’on retrouve d’emblée le gameplay classique des RPG à savoir trouver des pièces nécessaires au déblocage de nouvelles armes, ouvrir des coffres afin de récupérer des récompenses cachées et bien entendu… affronter des lapins plus que crétins dans des joutes déjantées au tour par tour!

Une rencontre inattendue ! 

« Certains boss imposent le respect et vous demanderont une certaine réflexion »

Le gameplay se découpe de fait en deux phases. La première consiste à flâner dans les diverses cartes à la recherche d’objets et de scénario, tandis que la seconde vous sert à mettre une raclée aux lapins crétins devenus de véritables terreurs. Niveau combat, donc, chaque personnage joue à tour de rôle et dispose de trois actions : un déplacement permettant au passage de tacler un adversaire ou de rebondir sur un allié afin d’aller plus loin, une attaque classique et une compétence spéciale. Une fois vos choix effectués, c’est à l’ennemi de jouer, ses équipes n’étant pas avares en mini-boss afin d’empêcher le gamer de plonger dans la monotonie et la facilité.

En parlant de facilité, pour les joueurs cherchant avant tout du fun, il est possible d’activer le mode combat facile avant chaque confrontation histoire de booster sa vie. Pour les autres, la difficulté sera croissante et bien présente sans jamais être frustrante. Pas de miss hit, pas de morts punitives, le soft est là pour la détente et cela se ressent jusque dans les contrôles intuitifs et très facile à prendre en main, proposant de chouettes stratégies de rebond et autre couvertures grâce aux éléments du décor, ainsi qu’une customisation d’armes et de capacités efficace et sans prise de tête.

Un univers saisissant

« Visuellement, le jeu est splendide et propose une foule d’environnements jouissifs à explorer »

Le soft propose une qualité indéniable en terme de contenu mais qu’en est-il de sa réalisation ? Et bien il faut reconnaître que les deux géants du jeu vidéo ont tout simplement assuré. Level design bien pensé, fluidité au top et rendu graphique de toute beauté que ce en mode console de salon ou portable (dommage que le mode TV ne tourne qu’en 900p, par contre), le monde proposé regorge de couleurs et de peps. Ajoutons à cela une diversité environnementale convaincante et des Lapins Crétins présents dans le décor pour des pauses détentes appréciables, et l’on obtient un Quasi Perfect. Tous les ingrédients sont donc présents afin d’emmener le joueur dans une aventure dépaysante à souhait.

La bande-son du soft, quant à elle, est de la même trempe que l’esthétique : fraîche, amusante et n’oubliant jamais de nous faire des clins d’œils aux deux licences présentes. Les musiques d’ambiance se montrent ainsi toujours agréables, rarement redondantes et les bruitages sont calés à merveille.

Bwaaaaaaaaston ! 

Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle aurait pu être un pari hautement risqué de par l’association des protagonistes principaux mais aussi, et surtout, du choix d’un Tactical-RPG, et pourtant ! Le résultat est saisissant, rafraîchissant et toujours fun, que l’on se lance dans une partie de quelques dizaines de minutes comme dans de longues cessions de plusieurs heures. Qui plus est, le soft nous en met plein la vue et les oreilles et nous montre que la Switch en a clairement dans le ventre pour nous proposer des exclusivités de grande qualité. Assurément un nouveau Must Have de la machine, tout simplement.

La bande-annonce

Réalisation: 18/20

Bien que l’on ne soit pas sur un soft à vocation ultra réaliste, on peut reconnaître qu’il nous prouve que Mario sait se renouveler et nous montrer une évolution magnifique de son univers avec un level design toujours bien pensé et des petites attentions apportées aux décors, en plus d’une explosion de couleurs permanente et d’une absence de lags. L’immersion est totale malgré un mode TV « seulement » en 900p.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le scénario paraît simplet au départ mais au final la recette marche ! On s’attache à notre équipe et à l’univers dans lequel on évolue, même si on aurait aimé quelque chose d’un peu plus travaillé et développé. Le gameplay, quant à lui, est bien pensé, facile à prendre en main et malgré le côté répétitif parfois inhérent aux Tactical-RPG, l’alternance entre les phases promenades et les combats permet d’éviter de se lasser en beauté, tout en proposant de sympathiques stratégies une fois les joutes engagées.

Bande-Son: 16/20

Dans la même ligne de conduite que le visuel du soft, elle nous propose des mélodies gaies, entraînantes et toujours de bonne qualité.

Durée de vie: 17/20

Tout à fait honorable, le soft promet une bonne vingtaine d’heures de fun. Ajoutons à cela les objets à collecter et le mode coopération et nous avons un rapport quantité/qualité/ prix des plus honorable pour un prix de seulement 45€.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

On aurait pu croire que Nintendo et Ubisoft se lançaient dans une affaire risquée en associant deux mondes qui n’avaient rien en commun au premier abord, mais au final le risque a payé haut la main ! Que l’on soit fan ou pas de jeu de stratégie au tour par tour, on se laisse emmener dans l’aventure de ce jeu avec un plaisir réel. L’univers est mignonnet et attachant tandis que la qualité est omniprésente, aussi bien en termes de contenu que de réalisation. On vous le dit: Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle est la surprise de cette fin d’été !



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !