Review

Crysis Remastered est un FPS développé par Crytek et vendu 29,99€ sur consoles. Il s’agit du portage remastérisé de Crysis, un jeu qui avait défrayé la chronique à sa sortie en 2007 sur PC tant il était visuellement bluffant mais aussi ultra gourmand en ressources et capable de faire cramer même les plus grosses configs. On s’attendait donc à un Remaster de qualité capable de nous faire graphiquement vibrer autant qu’à l’époque, mais les premiers trailers nous avaient plutôt inquiétés. Alors, à présent que l’on se retrouve à nouveau dans la peau de Nomad et de son armure de combat qui décuple ses capacités, le trip rencontre du 3ème type sur une île paradisiaque semi Open World est-il toujours aussi jouissif ? La réponse dans notre vidéo-test !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

;

Réalisation: 0/20

Oui, on y va fort mais honnêtement ce portage est une honte et prend littéralement les joueurs pour des imbéciles. Censé surfer sur le fait qu’à l’époque de sa sortie, Crysis était d’une beauté visuelle sans nom, les développeurs ont fait le strict minimum en termes de textures, nous la jouent « Ray-tracing » du pauvre histoire de faire vendre et pire… aucun des trois modes graphiques proposés sur Xbox One X n’est fluide ! Lags, bugs, freezes même en mode performance… on avait rarement vu 6 teraflops de puissance graphique aussi mal gérés ! Non, Crysis Remastered ne vous éblouiera jamais comme à l’époque, hormis dans certains panoramas de loin, et pour 30€, c’est bien cher payé.

Gameplay/Scénario: 08/20

Le récit se la joue SF Commando à base de Nord Coréens et d’aliens, les fans apprécieront. Niveau gameplay, il est fun de jouer avec les pouvoirs de l’armure et de passer du mode infiltration au mode bouclier, de courir à grande vitesse ou de sauter plus haut que n’importe quel être humain, mais force est de constater qu’au bout de deux heures, on a fait le tour de la question et c’est la répétitivité qui s’installe en plus de la frustration face à ce feeling des armes ridicules, cette gestion des dégâts à l’ouest, cette I.A. à deux temps et ces bugs de tirs à foison. Dommage car le côté un peu Semi-Open World avait de quoi emballer, mais au final tout ce gameplay est horriblement daté et aurait bien eu besoin d’une remise au goût du jour. Le pire: tout cela est parfaitement injouable à cause d’un framerate totalement foireux !

Bande-Son: 11/20

La VF est assez sympathique et fleure bon le nanar de série B, les bruitages font le job, sans plus, et les musiques souligent l’action de façon correcte. Rien à signaler, mais rien d’inoubliable non plus.

Durée de vie: 06/20

Huit heures max de durée de vie sans réelle replay value, suppression de la mission 10 de cette version console (une honte alors qu’elle tournerait sans soucis sur les consoles actuelles), online absent, … heureusement que le jeu est vendu à moins de 30€.

Note Globale N-Gamz.com: 6/20

Si Crysis était un étalon graphique à sa sortie en 2007 sur PC, force est de constater que ce Remaster ne lui fait pas du tout honneur ! Visuels datés, modèles 3D pas au goût du jour, gestion des dégâts risible, végétation dense mais moche, ray-tracing logiciel peu impressionnant et surtout framerate totalement à l’ouest même en mode performance, le jeu est tout bonnement un « portage de la honte » qui n’a pas sa place sur une console aussi puissante que la Xbox One X. Aucun des modes graphiques ne rend l’action jouable et les lags à chaque autosave sont d’une frustration sans nom. Ajoutez à cela un gameplay qui a pris de l’âge et vous comprendrez qu’il faut éviter impérativement ce Crysis Remastered, et ce malgré ses qualités telles que son Semi-Open World, sa gestion tactique des pouvoirs de l’armure ou son histoire plutôt agréable à suivre et bien mises en scène (mais à laquelle il manque la mission 10 qui vous faisait piloter un vaisseau). Crysis était un ténor du genre en 2007, et son Remaster est un vrai désastre du FPS en 2020. R.I.P. Nomad…



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!