Review

Breach & Clear : Deadline est un jeu de zombies à tendance stratégique sorti sur nos écrans PC le 21 juillet dernier. Il vous place dans la peau d’un soldat commando qui se réveille, seul, dans une ruelle sordide au beau milieu d’une apocalypse de morts-vivants. Son but ? Rejoindre à tout prix son escouade ! Y parviendra-t-il ? Vous le saurez en lisant la suite !

Don’t shoot me ! I’m a zombie !

Frayez-vous un chemin, avec votre escouade, à travers une horde de morts-vivants

Frayez-vous un chemin, avec votre escouade, à travers une horde de morts-vivants

RPG stratégique indépendant édité par Gambitious et Devolver, Breach & Clear : Deadline a vu le jour grâce au travail acharné du studio Mighty Rabbit associé à Gun Media. Talentueux et avant-gardistes, les premiers ont réussi à imposer un style unique à chacune de leur création. On pense notamment à des titres aussi mémorables que Saturday Morning RPG et Fat Chicken. Gun Media, quant à lui, est composé de vétérans de l’industrie vidéoludique dont le but est de créer des expériences interactives riches et innovantes sur un maximum de supports. Voyons si la fusion de ces deux visions va nous donner un soft à la hauteur de ces ambitions.

Dans Breach & Clear: Deadline, vous incarnez un militaire à la tête d’une escouade composée de quatre hommes. Votre mission consistera à exterminer un virus « zombie » importé dans la charmante ville de Harbor City. Après un rapide tutoriel sur les différentes actions possibles ingame, vous devrez rejoindre votre point d’extraction. Durant votre aventure et entre deux explosions de morts-vivants, vous rencontrerez des PNJ qui vous donneront diverses missions à effectuer. Un concept simple et efficace pour une histoire qui se laisse suivre sans prises de tête.

Croquons-nous dans une ruelle sombre

Vous pourrez passer à tout moment d'un mode temps réel à une pause tactique afin de mettre au point vos stratégies

Vous pourrez passer à tout moment d’un mode temps réel à une pause tactique afin de mettre au point vos stratégies

Comme indiqué plus haut, vous serez à la tête d’une escouade de soldats possédant chacun leurs propres caractéristiques et compétences. A la façon d’un RPG, vous discuterez avec différents PNJ qui vous demanderont d’effectuer certaines tâches, quelques-unes parfois très étranges d’ailleurs. Niveau gameplay, pas de réelle innovation par rapport aux autres jeux du genre action/stratégie hormis un shift plutôt sympathique. En effet, vous pouvez basculer quand vous le voulez d’un mode « temps réel » bien bourrin ou vous cliquez à tout va sur les ennemis, à un « tour par tour » dans lequel il vous faudra déplacer vos soldats un à eu et leur donner des ordres pour lutter efficacement contre les zombies. A noter que des skills spécifiques à chaque soldat vous seront proposées et il conviendra d’être le plus complémentaire possible pour s’en tirer.

Le côté stratégique est donc présent, du moins en apparence puisqu’au final, il vous suffira en général d’utiliser les bons flingues aux bons endroits, idem pour les grenades et les mines. De fait, c’est plutôt l’action qui prime dans Breach & Clear: Deadline. Les stratèges en herbe, ceux qui recherchent des jeux où la position et le déplacement des soldats sont prédominant, risquent de fait de se sentir un peu frustrés. A noter qu’une bonne gestion des ressources (en quantité limitée) sera indispensable pour espérer vous infiltrer au cœur de la cité en décomposition.

Chaque membre de votre escouade dispose de son propre arbre de compétence

Chaque membre de votre escouade dispose de son propre arbre de compétence

On vous rassure, le côté RPG du titre, lui, est bien marqué avec des arbres de talents qui vous permettront de vous spécialiser dans le maniement de différentes armes, d’augmenter votre pourcentage de chance de toucher la cible ou encore de booster vos points de vie. Le jeu vous offre également le loisir de customiser vos personnages au travers de leurs skins, par exemple. Vous pourrez, également, grâce à un atelier et à des ressources appelées « matériaux », upgrader ou réparer vos flingues. Enfin, du côté des modes de jeux, on retrouve un multijoueur très plaisant ainsi qu’un mode défi qui vous enfermera au sein d’un immeuble dans lequel vous devrez évoluer, étage par étage, porte par porte, afin de survivre au plus grand nombre d’assauts zombiesques, tout en conservant le plus longtemps possible votre équipe au complet.

Pas frais mon zombie ?

Si le design artistique est plutôt réussi et vous plonge en pleine apocalypse zombie, on ne peut pas en dire autant de la réalisation technique en général

Si le design artistique est plutôt réussi et vous plonge en pleine apocalypse zombie, on ne peut pas en dire autant de la réalisation technique en général

Côté réalisation, l’animation des personnages de Breach & Clear: Deadline semble venir d’une autre époque. Elle manque quelque peu de réalisme avec des soldats qui donnent l’impression de « glisser » sur la map. Peu intuitifs, les contrôles de la caméra manquent de précision et il devient dès lors compliqué d’apprécier les qualités graphiques du jeu, d’ailleurs pas si exceptionnelles que cela au final. La modélisation des héros n’est pas excessivement travaillée et les textures auraient mérité plus d’attention. Il n’empêche, l’ambiance visuelle vous immerge relativement bien dans une cité malfamée remplie de morts-vivants. C’est déjà ça.

Tant qu’on parle d’ambiance, on regrette de ne pouvoir vraiment compter sur la bande-son pour la magnifier. La musique n’est, en effet, pas tellement diversifiée et aurait presque tendance à … vous faire somnoler ! Ne cherchez pas non plus du côté des doublages pour sentir la peur dans la voix de vos héros… ces derniers ne parlent que par textes ! Seuls les bruitages assurent un peu, ce qui est bien maigre.

Zombie or not Zombie

Hélas, même si Breach & Clear : Deadline propose de bonnes idées comme les options d’évolution et de personnalisation de votre escouade ou une ambiance visuelle qui fait le job, de sombres nuages viennent assombrir son ciel vidéoludique tels qu’une caméra un peu lourde à gérer, l’absence totale de doublage ou une réalisation bien trop datée. Le soft devrait néanmoins amuser les adeptes du genre grâce à son prix vraiment mini.

La Bande-Annonce

Réalisation: 13/20

Breach & Clear: Deadline souffle un peu le chaud et le froid dans son constat technique. Si on apprécie le design visuel qui créée une ambiance crédible pour la cité zombifiée, on déplore vraiment la gestion de la caméra trop limitée. Certes, on peut effectuer des rotations à 360°, mais le zoom/dézoom est bancal. Autre exemple ? Impossible de viser correctement durant les phases en temps réel tant la focale est proche du héros. De plus, la réalisation globale semble vraiment datée pour un titre sorti cette année.

Gameplay/Scénario: 14/20

Le gameplay est assez simple, bien qu’il vous faudra gérer votre inventaire ainsi que les capacités de vos hommes correctement. On apprécie le fait de pouvoir choisir entre deux modes de jouabilité : action temps réel ou stratégie en pause. Au final, le titre offre quelques bonnes sensations et permet deux-trois petits mouvements tactiques intéressants, même si le bourrinage pourra vous permettre de passer bien des épreuves. On déplore, côté scénario, une histoire déjà vue et revue.

Bande-Son: 10/20

Difficile de trouver un point positif au niveau de la bande-son. Hormis des bruitages réalistes, le reste est tout simplement aux abonnés absents. Musiques génériques répétitives et doublage inexistant. Dur de se mettre dans l’ambiance.

Durée de vie: 13/20

Breach & Clear : Deadline peut se terminer en 12 heures environ. Mais vous pourrez rallonger la durée de vie en réalisant les divers défis ou en changeant votre façon de jouer avec une approche temps réel ou plus tactique. Le mode online augmente également la donne. Au vu du prix inférieur à 15 Euros, c’est passable.

Note Globale N-Gamz.com: 12/20

Malgré une caméra mal pensée, une réalisation datée et l’absence totale de doublages, Breach & Clear : Deadline pourra amuser les amateurs de zombies en manque de jeux « stratégiques ». On apprécie la personnalisation et à la gestion de l’escouade, le multijoueur sympathique ainsi que le switch entre temps réel et pause tactique. Hormis un scénario bateau, on aura quand même envie d’en découvrir plus sur cette ville zombifiée, l’aventure étant offerte pour moins de 15€.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Deyleina
Joueuse le jour et streameuse la nuit (avec une grande passion pour le cosplay), je suis une adepte des jeux PC depuis ma plus tendre enfance (mon premier jeu étant "Prince Of Persia") ! J'adore également les films (surtout d'animation), la littérature (manga powa!) et la musique ! Ma devise : "Enjoy and Play" !