Review

Blizzard a déjà lourdement subi l’ire des fans, notamment avec sa politique mobile autour de Diablo, mais le studio à la tête de World of Warcraft ou encore d’Overwatch a décidé de brosser les gamers dans le sens du poil avec un gros coup de com: Warcraft III Reforged, remaster graphique du mythique STR de 2002. Gros souci: la sortie du soft s’est noyée dans un bad buzz plutôt violent ! N-Gamz s’est donc penché sur le sujet pour savoir si cette colère à l’encontre de Blizzard était justifiée vis à vis du soft. La réponse, c’est right now !

Back to the future

« Les cinématiques sont loin de celles de la présentation du jeu »

Sorti en 2002, Warcraft III s’installait confortablement dans le paysage des jeux de stratégie avec une habile recette mêlant lore fantastique à des mécaniques de jeu originales, croisant STR et RPG avec brio. Le soft avait su séduire les joueurs de par sa complexité et son principe de « à chaque race sa façon d’évoluer », comprenez par là que les différences entre elfes, orcs, humains et morts vivants vont bien au-delà de l’esthétique des bâtiments ou des unités, chacune ayant ses propres façons de faire évoluer ses bases, ses propres points forts et points faibles ainsi que ses héros et leurs compétences uniques.

Bref, le titre était hyper chiadé et embarquait les gamers dans une épopée qui a réellement marqué le paysage vidéoludique. Alors forcément, quand Blizzard a balancé la sauce en annonçant une version « Reforged » avec ses cinématiques refaites et magnifiques, ou encore sa démo au point et prometteuse, la foule est montée tout naturellement dans le train de la hype. Seulement voilà, nous sommes en début d’année 2020, Warcraft III Reforged est là et tous les beaux principes présentés… ne sont pas forcément de la partie!

Ça coince doc !

« L’interface n’a pas été correctement retravaillée »

En effet, Blizzard n’a pas recréé toutes les cinématiques, mais seulement celles que l’on avait découverte lors de la présentation de cette édition Reforged! Le reste est certes retravaillé, mais pas à la hauteur de ce qui fut annoncé. Les couleurs paraissent par moment criardes et les textures nous renverraient presque en 2002, c’est dire. En jeu, le moteur graphique a clairement été actualisé, joliment épousseté, et si on apprécie le travail de lissage, le boulot effectué sur les animations ne colle pas et tout parait en décalage, très rapidement. Quelques lags et bugs ont même été rencontrés en chemin dans notre test. Rien d’aussi grave et handicapant que ce que l’on peut lire dans certains retours d’expérience de joueurs pour notre part, et pas de crashes à l’horizon. On a peut-être eu de la chance.

Le gameplay, de son ôté, passe toujours aussi bien mais l’interface que l’on aurait espérée bien plus dans l’air du temps, laisse elle aussi un goût d’inachevé, de mal fini en quelque sorte. Ajoutons à cela la disparition d’une VF considérée par beaucoup mythique, les campagnes custom, les clans, et l’arrivée de problèmes de bruitages qui irriteront certains tympans à cause de la répétition de cris stridents, autant dire que cela commence à faire beaucoup. Alors certes, le mode « Classic » aurait pu ravir les vieux de la vieille mais la pléthore de changements et de problèmes déçoivent tellement que l’on n’a plus envie de s’acharner. Même le key binding est un vrai « bordele pas intuitif pour un sou puisqu’il demande d’aller modifier un fichier du soft! Retour dans le passé donc, mais un passé moins bon que l’original car dépouillé de son essence, de son contenu.

« Du contenu en moins, des voix FR ratées… déception »

Une violente déception…

Warcraft III a marqué son époque et le milieu des STR tout court, proposant des mécanique hyper léchées, diversifiées, et offrant un lore poussé et bien rédigé. Hélas, cette version Reforged est… un désastre. Mais nous allons tenter de nous pencher sur les différents profils de joueurs. Dans un premier temps ceux qui n’auraient pas connu la mouture originale: on aurait presque envie de leur dire de foncer, de se lancer dans l’aventure afin de ne pas louper le monument qu’était Warcraft III, mais c’est aussi se dire qu’ils vont passer à côté d’une bande-son puissante qui a perdu en saveur, en acting et en cohérence (préférez la VO qui n’a pas été modifiée) et qu’ils ne connaîtront pas réellement l’expérience originale car le contenu n’est pas intégral. Pour les vieux de la vieille, les fanas, et bien je pense qu’ils n’auront pas besoin de s’attarder sur ces quelques lignes car ils seront certainement déjà passé par les phases : achat, déception monumentale, remboursement et… deuil!

La Bande-Annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un portage et vu le résultat calamiteux de ce dernier, il a été décidé de ne pas incorporer de tableau de notes.

Note Globale N-Gamz.com: 7/20

Warcraft III n’est pas revenu d’entre les morts en un seul morceau… et ce ne sont pas des morceaux de choix non plus! Blizzard avait mis la barre haute dans sa présentation certes, mais pourtant tout paraissait réaliste et réalisable ! Quand on peut admirer des remasters tels que Shadow of the Colossus, Resident Evil 2, Spyro,… il est impossible d’imaginer que le studio américain ait pu se planter de la sorte. On entend donc la grogne des joueurs et pour être honnête, on la comprend! Blizzard continue hélas d’enchaîner les bourdes, mais gardons espoir pour Diablo IV et Overwatch 2. Allez, je pars faire deux-trois sacrifices rituels histoire que ça marche!



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !