Review

Partisans 1941 est un jeu de stratégie façon Commando-like développé par Alter Games et édité par Daedalic pour le prix de 29,99€ sur PC. A la tête d’un petit groupe de partisans russes en pleine Seconde Guerre Mondiale, vous allez devoir fomenter des attaques contre les forces allemandes qui ont envahi votre Mère Patrie, au cours de 15 missions où gestion de campement, discrétion, assassinats, propagande et embuscades seront votre lot quotidien. Un point de vue historique assez rare dans le domaine vidéoludique peut-il faire sortir ce Partisans 1941 du lot et le rendre indispensable aux fans du genre ? La réponse dans notre vidéo-test complet !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 14/20

Si le fait que les couleurs du titre soient résolument sombres et « boueuses » est un parti pris pour nous montrer le quotidien des partisans forcés de vivre dans des camps de fortune, on regrette quand même que certaines textures ne soient pas plus travaillées. Un écueil que l’on remarque surtout en zoomant. De même, la visibilité n’est pas optimale et il faudra souvent jouer de la rotation de caméra pour ne pas vous faire surprendre par un ennemi que vous aviez pourtant dans votre champ de vision.

Gameplay/Scénario: 14/20

L’histoire est assez intimiste. Pas de mission épique capable d’inverser le cours de la guerre mais bel et bien un focus sur un petit groupe de résistants russes et leur quotidien, entre assassinats, embuscades, propagandes et gestion de camp. De quoi forcément s’attacher aux caractères de nos héros d’infortune malgré le côté statique des dialogues. Niveau gameplay, on se retrouve face à un Commando-like qui coche toutes les cases du genre et nous offre des unités assez diversifiées dans leurs arbres de compétence, de chouettes possibilités d’infiltration avec divers chemins de traverse, un système de quick save performant et une pause active bien pratique. Hélas, l’ergonomie n’est pas exemplaire et surtout… le pathfinding a parfois tendance à vous ruiner une attaque surprise en optant pour le chemin le plus long ou en bloquant contre une simple porte à ouvrir. Frustrant, vraiment, d’où la note.

Bande-Son: 16/20

Les musiques sont mélancoliques à souhait et nous immergent pleinement dans le désespoir qui a du étreindre les Partisans russes façe à l’hégémonie allemande. Les bruitages, de leur côté, font le job et les doublages anglais (ou russes) sont plutôt convaincants pour des sous-titres français sans gros soucis de traduction.

Durée de vie: 15/20

Comptez une quinzaine d’heures de jeu pour boucler la quinzaine de missions offertes par le soft, ces dernières ayant le bon goût de privilégier l’infiltration, le repérage et le meurtre silencieux. Peu de replay value par contre, mais un prix mini inférieur à 30€ qui comble largement ce souci !

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Avec sa quinzaine d’heures de durée de vie, son ambiance sombre et mélancolique, le fait qu’il s’intéresse au front russe et sa gestion de campement entre chaque mission, Partisans 1941 nous embarque littéralement dans son univers avec ses personnages écorchés vifs et cette soif de revanche face aux nazis. Ajoutez à cela un gameplay qui fleure bon le Commando-Like et le stealth game ainsi qu’un prix compétitif inférieur à 30€, et presque tout était réuni pour nous livrer un jeu de stratégie de haut niveau. Dommage donc que les discussions soient trop statiques, tout comme la mise en scène globale, que la visibilité et la réalisation graphique ne soient pas des optimales, que l’ergonomie subisse quelques flops et surtout que le pathfinding souffre parfois d’errances aptes à vous faire repérer. Frustrant, mais heuerusement pas insurmontable pour ce titre que l’on recommandera quand même aux amoureux du genre !



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!