Review

Trials of Mana n’est autre que le Remake 3D du Seiken Densetsu 3 lancé en 1995 sur Super Famicom (la Super Nes nippone) et développé par Square Enix. N’ayant jamais eu la chance de sortir en Europe hormis via la Collection of Mana lancée l’année dernière, le soft se voit ici totalement transfiguré en 3D vue de dos, là où il arborait auparavant une 2D de haut. Un changement radical qui s’accompagne de cut-scenes doublées, d’une bande-son réorchestrée et d’un système de combat remanié, rien que ça! De quoi, combler les fans autant que les nouveaux venus dans la franchise? Oh que oui, et on vous explique pourquoi ce Trials of Mana se doit de faire partie de votre ludothèque dans notre vidéo-test!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17/20

Bien entendu, le titre passe après un Final Fantasy VII Remake qui a atteint la stratosphère de la beauté visuelle, mais il n’en demeure pas moins que Square Enix a réalisé un très beau remake graphique d’un soft 16bits qui était un modèle de beauté à l’époque. Le choix de la vue 3D de dos est très judicieux et magnifie l’immersion, nous faisant découvrir sous un jour nouveau des décors que l’on pensait connaître par coeur. De son côté, la modélisation des personnages est impeccable et les cut-scenes finement mises en images pour un côté épique plus prononcé. Enfin, l’animation est fluide en toute circonstance et le titre fourmille de détails. Dommage, par contre, que le HUD masque une partie de votre personnage (surtout en ville) et que la caméra ait parfois bien du mal à suivre l’action ou à ne pas se placer derrière un élément du background.

Gameplay/Scénario: 18,5/20

Le récit est bien plus sombre que celui de son grand frère Secret of Mana, nous faisant pourchasser les 8 Bénévodons maléfiques enfermés dans les pierres Mana par une déesse à présent endormie. Le principe de choisir trois personnages parmi six héros au passé bien différent nous offre une belle diversification des points de vue et des parcours inédits, mais aussi des gameplays variés entre Duran l’épéiste, Reisz l’Amazone, Angela la mage noire et j’en passe! Les combats ont quant à eux subi une grosse refonte avec l’instauration de combos, d’esquives et de raccourcis latéraux, tandis que le système de menu radial a été conservé pour permettre un accès aisé à vos magies et items. Bref, c’est plus dynamique, plus nerveux, et ça procure une chouette tension en plein affrontement, surtout contre les boss titanesques que vous croiserez. Ajoutez à cela un paramétrage de l’I.A. de vos équipiers bien plus accessible que dans le jeu de 1995 ainsi qu’un changement de classe qui influe réellement sur vos pouvoirs, et vous comprendrez que l’aspect RPG n’a pas été délaissé au profit de l’action, contrairement à la possibilité multijoueur du volet originel, qui passe ici complètement à la trappe.

Bande-Son: 19,5/20

Les musiques de Seiken Densetsu 3 étaient déjà divines sur Super Famicom et elles le sont encore plus ici grâce à une réorchestration somptueuse de chaque thème. Un bonheur auditif permanent porté par un doublage anglais ou japonais (au choix) de très bonne facture et des bruitages remixés pour l’occasion. Du très bon boulot!

Durée de vie: 19/20

Comptez un peu moins de 30h pour voir le bout de votre aventure, sans booster vos héros jusqu’au maximum. De fait, sachant que le titre incorpore six personnages aux divers prologues et motivations ainsi que des embranchements scénaristiques différents en fonction du trio que vous prenez, vous comprendrez que la Replay Value est plus que conséquente!

Note Globale N-Gamz.com: 18,5/20

Paré d’une 3D vraiment convaincante, d’un design artistique envoûtant, d’une bande-son réocherstrée à la perfection et d’un gameplay plus nerveux et stratégique, ce Trials of Mana est bien plus qu’un Remaster d’un Action-RPG culte des 90’s! Pour nous, il s’agit clairement d’un formidable Remake (visuel) doté d’un excellent approfondissement des personnages de cette formidable aventure, laquelle propose en plus une Replay Value conséquente grâce à ses multiples récits. Alors certes, on déplorera l’absence du multijoueur originel et des soucis de caméra que ne possédaient pas son modèle, mais le plaisir de la redécouverte est tellement présent et la réalisation si soignée que ces écueils sont rapidement balayés pour profiter du voyage proposé par Square Enix. A ne pas rater, autant pour les novices que pour les amoureux d’Action-RPG à l’ancienne et de cet âge d’or du jeu de rôle et du « rêve » de l’ère 16bits.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!