Review

Avec les beaux jours et les olympiades, il était de bon ton pour Deep Silver de nous livrer une simulation de sports d’Eté parmi les plus représentatifs, nous épargnant des épreuves uniquement accessibles aux seuls initiés. Ce qui tombe bien : j’ai la flemme de sortir, et je me vois mal faire du canoé dans mon salon d’ 1 mètre sur 2.

Inspirez…expirez

Summer Stars nous convie à participer à de multiples épreuves physiques, au paddle ou via le PS Move ou le Kinect sur PS3 ou XBox 360. Ce test a d’ailleurs été réalisé sur la version PS3, avec le pad et le Move. C’est donc accompagné de votre eyetoy et de votre bâton luminescent que vous allez arpenter les défis suivants: Course (100m, 200m, 400m 110m haies), Lancer (javelot, marteau), Saut (hauteur, perche, longueur, triple saut), Sports Nautiques (100m Nage Libre, 100m Papillon, Plongeon 10m), Tir à l’arc (50 ou 70m), Trampoline, VTT et Escrime.  De quoi, en principe, passer pas mal de bon temps seul ou entre amis (à quatre en local uniquement).

Alors certes, si l’on compte, on se dit que 18 épreuves, ça fait un peu peu, surtout quand le Londre 2012 de Sega en proposera près d’une quarantaine à sa sortie, mais on aurait tort de s’arrêter à ce constat, car c’est justement ce qui est intéressant avec ce jeu : la qualité est privilégiée à la quantité, mais sans oublier la diversité ! Afin de vous permettre de pratiquer chaque sport dans les meilleures conditions, plusieurs modes de jeu sont d’ailleurs disponibles.

De la variété dans les modes de jeu

Ainsi, vous pourrez vous adonner aux joies du mode carrière, histoire de jouer au sein d’une équipe nationale (Hélas, seuls 32 pays sont représentés, du coup je n’ai pu jouer avec le Portugal, snif). Il vous suffira ensuite de faire votre choix parmi les possibilités suivantes: Compétition, qui se spécialise dans une seule discipline, mais aussi entraînement, qui permet de se familiariser avec les épreuves. Duel, quant à lui, vous permet d’affronter un adversaire déterminé dans un sport prédéfini. Si vous sortez vainqueur du match, vous débloquerez des équipements pour votre athlète. Signalons également le mode Défi Spécial, qui vous convie à des missions assez hors normes mais a au moins le mérite de faire monter votre équipe en niveau. Enfin, le must reste sans conteste la Coupe, qui vous demandera de parcourir différentes épreuves histoire de collecter un maximum de victoires.

Deux autres modes de jeu principaux sont également présents sur le disque, à savoir le mode Défi, qui consiste en 49 niveaux différents vous permettant, en cas de succès, de débloquer également des équipements, mais également le mode Partie Personnalisée, qui se décline en Discipline Unique et Tournoi (prédéfini ou à créer) et qui va vous offrir la possibilité de jouer jusqu’à quatre. Hélas, aucun mode online n’est prévu et il faudra systématiquement réunir vos amis autour de vous. C’est plus convivial au moins.

Un gameplay sympathique mais en manque d’infos

En offrant des points d’expérience en mode carrière, le jeu nous permet d’augmenter les compétences de notre sportif virtuel

Avec la manette, les commandes sont assez simples à effectuer et demandent de matraquer les sticks ou d’appuyer en rythme sur une succession de boutons. Du classique. L’avantage du PS Move, c’est la rapidité de la prise en main et le degré d’immersion plus poussé, mais certains sports demandant de rapides combinaisons de touches sont plus complexes, notamment le trampoline. Mais dans les deux cas, ne vous inquiétez pas: les instructions apparaissent clairement à l’écran pour indiquer quelle manoeuvre exécuter, ou sur quel bouton appuyer. D’ailleurs, les épreuves sont bien expliquées dans l’ensemble, et offrent un bon didacticiel, sauf pour quelques détails oubliés qui m’ont fait éliminer (pour la course et la natation, il faut charger une jauge, mais il n’est pas expliqué qu’il est interdit de dépasser la barre rouge, ce qui entraîne un faux départ).

Bref, aucun souci particulier à mentionner en terme de jouabilité, quel que soit la méthode choisie (manette ou Move), avec des résultats très sympas à jouer, notamment sur le tir à l’arc. De plus, en offrant des points d’expérience en mode carrière, le jeu nous permet d’augmenter les compétences de notre sportif virtuel. Vous pourrez ainsi le rendre plus performant au 100mètres, plus endurant à la natation, etc… Niveau sonore, les commentaires sont en Anglais, mais on peut afficher des sous-titres en plusieurs langues. Le bruit de la foule est honnête et les cris des sportifs mettent bien dans l’ambiance.

And the Winner is…

Vous l’aurez compris, Summer Stars 2012 est loin d’être un jeu de danse ou de fitness. On y guide certtes personnage durant des phases parfois assez immersives (notamment au tir à l’arc), grâce à un PS Move ou à un pad plutôt bien géré, mais vous bougerez plus les bras que le reste du corps. Voyez donc ce jeu comme un bon divertissement mais ne le confondez pas avec un coach sportif. Quoiqu’il en  soit, le soft est un bon titre qui replonge de belle façon dans l’ambiance des grandes compétitions, grâce à son gameplay agréable et son mode carrière intéressant. Dommage qu’il zappe le côté multi online, mais vu son petit prix (30 Euros), Summer Stars pourrait réellement vous plaire.

Réalisation: 15/20

Le jeu est assez bien réalisé dans l’ensemble, malgré des graphismes un peu trop épurés. L’animation ne souffre pas de défauts majeurs et certains effets, notamment le bullet time en escrime, sont assez sympathiques.

Gameplay/Scénario: 15/20

Un scénario? Tu fais des compétitions, tu t’entraînes… C’est pas Zelda ou MGS… Niveau gameplay, à part des imprécisions sur l’escrime alors que le calibrage est parfait sur les autres sports, la prise en main via PS Move ou via la manette est assez agréable et s’acquiert rapidement. Certains enchaînements sont un peu trop rapides, mais rien de grave. Le tir à l’arc, quant à lui, est un pur bonheur. Enfin, un didacticiel est présent avant chaque épreuve, ce qui évite de se ruer à chaque fois sur le livret. Très bonne initiative.

Bande-Son: 12/20

Ne vous attendez pas à des hits, mais la musique est sympa pour l’ambiance et assez relaxante pour ne pas stresser durant les épreuves. Les voix anglaises sont de bonnes factures.

Durée de vie: 16/20

Avec 18 sports différents, vous ferez une fois le tour de toute la sélection pour vous faire un avis avant de revenir sur ceux que vous préfèrerez, et améliorer sans cesse vos performances. Jouez à plusieurs en local et  le fun prendra vite le dessus, pour des heures de jeu plus que de sport.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Un bon divertissement, avec une prise en main agréable, bénéficiant d’une très grande durée de vie grâce aux compétitions, au jeu multijoueur, et aux défis qui débloquent des équipements. Sans oublier les nombreux trophées, dont voici la liste . Summer Stars est clairement un jeu fun à plusieurs et offre un bon apaisement entre deux missions de MGS ou Diablo III, mais sans erreur 37 ^^

 

PS: Pour terminer cet article comme il se doit, je remercierais Deep Silver pour le jeu, Néo pour sa confiance, à nos lecteurs pour l’accueil des articles, à N-Gamz car c’est une super équipe. Et à mes voisins, qui sont patients. Tiens, ça me fait penser que je ne croise personne à mon étage…

*Allusion aux Frères Ennemis : « J’habite au 9e »



About the Author

Ichiman
Kidult* fan d'animation de titres tels que Goldorak et autres séries des années 80, et je peux parler des heures de mes séries favorites de l'époque. MAis j'ai aussi découvert d'autres séries, comme celles du Club Dorothée... Amoureux du Japon, j'ai étudié la langue pendant un an (mais je ne suis pas un expert) tout en essayant de regarder des séries en VOSTFR pour m'améliorer. Je vends des jouets, en particulier des figurines. Etant attentif à tout ce qui peut donner de bons produits dérivés, je zyeute la télé et les sorties ciné. C'est comme ça que j'ai découvert Ben 10, et déniché ce qui allait faire un carton en boutique (quand on a de la came : je bosse aux Galeries Lafayette :s ). J'aime la Pop, le Rock, le Heavy Metal, et j'apprécie la musique du monde. Je dessine à l'occasion, et j'espère bientôt écrire mon premier manga narrant les (més)aventures d'Ichiman. "Man" ou "Ichiman" siginifie (1*)10.000. Jeu de mots pourri, qui fait toujours rire. *Kidult =Kid+Adult. Adulte qui reste nostalgique de son enfance et qui aime en posséder des témoignages (Films, séries télé, musique...). Contrairement à l'Adulescent, qui est un enfant qui a grandi mais pas mûri.