Review

Level 5 est en forme sur Switch! Après le portage de Katrielle, le remaster de Ni No Kuni et sa licence Yo-Kai Watch qui se porte bien, le studio ne nous laisse pas le temps de souffler et nous propose déjà Snack World, un rogue-like pas punitif pour un sou, cute et visiblement barré! Cette recette vous intrigue ? Et bien nous aussi ! Du coup pour voir si tout ça colle ensemble, on s’est chargé de farmer le monde des mordus de butin juste pour vous !

C’est l’histoire d’un perso… qui tombe dans les pommes…

« Parcourez Tutti Frutti pour les beaux yeux de la Princesse! »

Démarrage en règle de beaucoup de softs à tendance RPG, Snack World nous propose de créer notre avatar avec un choix de personnalisations carrément plus qu’honnête, pour ensuite voir s’effondrer notre perso devant les portes du royaume de Tutti-Frutti. Remis sur pied, vous êtes accueilli par le roi en personne et sa fille, une princesse un brin « soûlante » qui regarde visiblement trop de tutos beauté et va donc profiter de votre venue pour vous envoyer récupérer tous les objets à la mode du moment. Sauf que ces objets sont bien souvent gardés par… des monstres ultras costauds!

Vous allez heureusement rapidement vous faire des alliés aux noms de condiments, faire le tour du village qui sert apparemment de relais à tous les mordus de butin du coin, le tout histoire d’amasser tout un tas de quêtes. Ces dernières vont vous emmener aux quatre coins du royaume pour tataner du monstre afin de ramener moult butins, composants d’artisanats et snacks (sur lesquels nous reviendrons dans quelques instants). En effet, le soft se divise en deux phases : la première correspondant à cette exploration où les combats sont légions, la seconde étant le passage en ville, qui nous permettra d’améliorer notre stuff, en crafter du nouveau, acheter et vendre…

Attrapez les tous ! Wait…What ?

« Des combats sympathiques et un craft chronophage »

Vous allez me dire mauvaise licence et je vais vous répondre que non ! En effet Snack World porte son nom à merveille: les snacks sont les créatures qui peuplent le monde, autrement dit les monstres sur lesquels vous vous défoulez lors de vos sorties. Plus vous en affrontez plus votre score d’affinité monte (le masochisme est en vogue à Tutti-Frutti). Lors de nos cessions donjons, il est aussi possible de trouver des sucettes, que l’on va pouvoir attribuer à une race de snacks lorsque l’on est en ville afin de faire monter encore cette jauge d’amour/affinité. Une fois cette dernière pleine, après un affrontement, il sera possible de… capturer le snack en question.

Mais pourquoi en capturer allez-vous me demander ? Et bien parce qu’au fil du jeu, il sera possible de partir en quêtes accompagné de trois snacks. Il faudra donc réfléchir à la constitution de sa team : heal, dps, tank…Vous comprenez donc que Level 5 a encore fait fort en nous proposant un contenu hyper varié, car on aurait pu vite s’attendre à un côté redondant, mais il en est rien ! Toutes nos sorties s’enchaînent sans se ressembler, on fonce dans le tas afin d’obtenir notre loot pour pouvoir crafter l’arme ou l’armure qui nous fait de l’oeil depuis un moment, ou juste renforcer ce que l’on a déjà afin de faire toujours plus de dégâts.

Toujours bien ancré dans son temps

« Un titre visuellement charmant »

Snack World est un soft de plus qui nous montre le savoir faire du studio japonais en termes de qualité visuelle. On reconnait ainsi la patte artistique typique du studio, on apprécie la fluidité omniprésente, la diversité environnementale et le soin apporté aux donjons générés aléatoirement. Le titre est éclatant et jeux de lumières, ombres, palettes de couleurs sont présents pour que le joueur profite de la vue. La diversité de l’équipement fait aussi en sorte que tous les profils de gamers soient ravis, d’autant qu’il est possible de partir équipé de différentes armes afin de pouvoir mettre une bonne raclée aux différents types de snacks que l’on rencontrera sur notre route. Tout est pensé intelligemment, et proprement implanté afin que l’on jouisse d’un soft hyper clean et sans rencontrer le moindre bug ou lag, que ce soit en mode docké comme en portable.

Niveau bande-son, les joueurs seront ravis d’apprendre que le jeu est intégralement doublé et sous-titré en français. D’ailleurs les voix sont d’excellente qualité, surjouées pile poil ce qu’il faut. L’ambiance sonore, de son coté, est de bonne facture. Une vraie petite réussite qui colle parfaitement à la Switch.

Un « rogue-like » pour les novices ?

Level 5 l’a joué finement pour proposer Snack World ! Savant mix de rogue-like (light tout de même et peu punitif), de RPG, de capture de créatures sur fond d’humour et de quêtes se voulant épiques. Le résultat marche bien, très bien même puisqu’on engloutit les heures de jeu à la vitesse de lumière sans même s’en rendre compte. Bien que le principe joue sur la répétition, c’est tellement bien mené et fun que l’on replonge à chaque fois tête baissée. En solo, l’aventure reste géniale mais le mode coop apporte une petite touche de plaisir non négligeable. Bref, Snack World se pose comme un jeu à posséder si le concept vous branche!

La Bande-Annonce

Réalisation: 17/20

Joli et coloré, la recette de la réussite! Le bestiaire est costaud et fun, le catalogue d’armes et d’armures plutôt conséquent et les donjons toujours bien conçus sur le plan. Un côté Cute, sans lags, qui fait mouche.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le scénario, bien que bateau, se parcourt avec plaisir tant il est marrant et mignonnet. On aura juste envie de coller deux-trois paires de baffes à notre princesse jamais satisfaite. Le gameplay, quant à lui, ne révolutionne pas le genre mais est efficace et chiadé, avec notamment la bonne idée de proposer d’embarquer plusieurs armes afin d’adapter notre stratégie en fonction des divers ennemis que l’on croise en un même lieu. On apprécie aussi que certains boss nous proposent un brin de challenge et que le level design soit si bien pensé, tout comme les menus hyper intuitifs et clairs en terme de lecture

Bande-Son: 16/20

Du tout français pour ravir les joueurs, un bon doublage, des sous-titres hyper lisibles, des bruitages de qualité : tout est présent pour ravir nos oreilles.

Durée de vie: 17/20

Tout dépendra de votre façon d’accrocher au soft ou non. Dans le premier cas, on dépassera très rapidement la quarantaine d’heures, ce qui nous offre un excellent rapport qualité/quantité/prix.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Snack World est une véritable surprise ! Pouvant laisser sous-entendre une orientation vers un public très jeune, il se laisse parcourir même en étant…plus si jeune, le tout avec un plaisir coupable non dissimulé. On se lance et se relance encore et toujours avec acharnement dans nos quêtes afin de devenir de plus en plus puissant. On ne cesse d’avoir envie de trouver toujours plus de snacks, d’engranger toujours plus de trésors, … Bref, le côté chronophage fonctionne plein pot pour ce petit bonbon vidéoludique plein de saveurs, enrobé dans un habillage très propre, ultra coloré et dynamique qui ravira tous les profils de joueurs. On ne peut que vous recommander de foncer dans l’aventure du dernier Level 5, un studio qui, encore une fois, fait mouche !



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !