Review

Cela fait déjà plusieurs années que les géants du monde vidéoludique se disputent la place du meilleur MOBA. Si les ténors du genre sont connus et pensent avoir une confortable avance, c’est sans compter sur SMITE, développé par Hi-Rez Studios et en bêta depuis 2012. Un soft qui a pris le temps de bien se distinguer de ses concurrents, au point d’en faire un jeu très vite addictif ! Démonstration.

Nul ne peut combattre… un DIEU !!! 

Les plus grands dieux ont décidé de régler leurs comptes!

Si les plus gros titres tels que League of Legends ou DOTA vous parlent, c’est que vous êtes adepte du MOBA. Alors apprêtez-vous à faire la connaissance d’un sérieux concurrent : SMITE ! Ce jeu, conçu par l’équipe américaine de Hi-Rez Studios, fait preuve d’une originalité qui a de quoi déstabiliser les géants du milieu. Créé par d’anciens contributeurs de Call of Duty ou de The Elder Scrolls IV : Oblivion, SMITE est le quatrième jeu développé par cette sympathique équipe de passionnés, et n’est en bêta ouverte que depuis mi-novembre 2013 mais déjà, les fans affluent, ne serait-ce que parce que, comme ses grands frères Tribes Ascend ou encore Global Agenda, il est free-to-play… et semble promis à un bel avenir tant ses développeurs répondent présents aux moindres sollicitations de la Communauté !  

Comme pour les autres MOBA, le but dans SMITE est de vaincre l’équipe adverse. Seulement ici, vous n’êtes pas un champion ou tout autre héros lambda, mais… un Dieu ! Toute la mythologie grecque, romaine, égyptienne, aussi bien que nordique, asiatique et maya a donc décidé d’envoyer ses meilleurs éléments pour des combats sans merci. Mode free-to-play oblige, une rotation hebdomadaire permet de jouer les différents Dieux, sans avoir à les acheter avec des points de Favor (monnaie virtuelle gagnée à la suite de chaque partie jouée) ou des Gems (monnaie digitale attribuée suite à un paiement par CB, PayPal ou GSM).

De nombreuses options de personnalisation et des skins à foison!

Par ailleurs, plus vous jouez l’un de ces Dieux, plus son niveau de « MasteryLevel » augmente. Celui-ci est visible sur votre profil mais également lors de la phase de chargement, informant directement vos adversaires de votre expérience et de l’aisance que vous avez gagnée avec tel ou tel personnage. De plus, le nombre de Dieux que vous possédez avec un MasteryLevel d’un minimum de 1 est indiqué à côté d’un éclair, à droite de votre avatar durant cette même phase de lancement. De quoi faire trembler l’équipe adverse avant même le commencement de l’inévitable massacre à venir. 

Un point de vue original sur la question ? 

Si le fait d’incarner un Dieu est déjà un atout de choix pour un MOBA, il reste encore à se démarquer de la concurrence, et c’est là qu’intervient l’idée de génie de Hi-Rez Studios : la vue à la troisième personne ! Finies donc les vues de dessus façon jeu de stratégie, on se la joue plutôt MMORPG à la TERA ! En effet, il va vous falloir apprendre à viser correctement, à bouger de manière dynamique et surtout à bien surveiller vos arrières car, c’est bien connu… personne n’a des yeux dans le dos ! De quoi changer la donne pour tous les habitués de MOBA !

La vue à la troisième personne: « LA » bonne idée de SMITE!

Les modes de combat sont, quant à eux, assez variés, allant du très connu « deux bases – trois lanes – des tourelles – des sbires » (dont une option choisissant aléatoirement un Dieu pour chaque joueur) au mode Conquête dans lequel vous allez devoir récupérer trois points stratégiques de la carte, sans oublier le mode made in SMITE : les arènes ! Ici, pas de superflu, il s’agit d’un Colisée où les deux équipes partent avec 500 points chacune et où chaque mort vous rapproche un peu plus du zéro fatal et de la défaite. Il vous faudra donc travailler en équipe pour faire le plus de kills, ne pas feeder, accompagner vos sbires au portail ennemi et exterminer ceux de vos adversaires. En effet, vous pouvez faire perdre autant de points à vos concurrents en éliminant les Dieux adverses qu’en assurant le passage de vos sous-fifres alliés dans le portail cible.  

Alors on danse ! 

Les célébrations assurent le show!

Bien que le jeu soit encore en bêta, la technique 3D est déjà très appréciable. On pourrait presque croire à des personnages issus de certains grands MMORPG qui se retrouvent catapultés dans un MOBA. Les animations sont fluides, les environnements travaillés et chaque Dieu a un skin bien propre à lui. Il est bien sûr possible d’en acheter, afin de se différencier du skin classique, mais cela manque encore d’originalité, l’équipe de développement se focalisant davantage, pour le moment, sur le fait d’améliorer ses mécaniques de gameplay. On aime surtout les deux animations de fin de partie uniques à chaque Dieu et très souvent représentées par des danses, des gestes de satisfaction ou encore des cris de joie en cas de victoire. De fait, si vous êtes battus, vous aurez droit à d’impressionnantes chutes ou encore… des rébellions ! 

Une réalisation soignée

Niveau sonore, force est de constater qu’il n’y a pas vraiment de musique durant les parties, celle-ci n’étant active que dans le menu principal, les phases de sélection de Dieux ou les animations de victoire/défaite. Les bruitages par contre, sont très présents et diaboliquement utiles ! En effet, avec la vue à la troisième personne, on ne peut voir ce qui se cache derrière nous, et un petit bruit de disparition d’un Loki ou un cri de rage de Ra nous indiquent très vite qu’il faut agir dans l’urgence ! 

Après la pause Kit-Kat, la pause SMITE ?

Vous l’aurez compris, SMITE est un MOBA qui devient très vite prenant, de par sa vue originale, son gameplay nerveux et sa réalisation impressionnante pour un free-to-play, au point que même de grands adeptes de League of Legends ont finalement choisi de faire une pause en passant régulièrement sur ce jeu. Les parties sont rapides, le score très serré, particulièrement en mode arène, où il m’est déjà arrivé d’assister à de véritables miracles alors que tout semblait perdu d’avance ! Bref, de l’intensité à l’état brut pour un MOBA qui devrait s’assurer un avenir radieux dans le cœur des gamers !

La bande-annonce

Réalisation: 16/20

SMITE est un titre graphiquement beau, sans trop pousser dans les détails de par son statut de free-to-play. L’animation est fluide et les échanges nerveux. On note également  que les Dieux sont sujets à des améliorations de leur skin de base, ce qui laisse présager des graphismes plus réalistes et plus aboutis en ce qui les concerne.

Gameplay/Scénario: 17/20

Pour un jeu typé MOBA, SMITE nous offre une vue à la troisième personne qui peut déboussoler de prime abord. On s’y habitue toutefois assez vite, puisque le style nous fait indubitablement penser aux MMORPG, ce qui différencie totalement le soft de la production actuelle et apporte même un souffle nouveau au genre ! De plus, le gameplay du jeu est bien fourni. Nous avons bien sûr le classique « passif – trois capacités – ulti » mais la particularité vient surtout de son mode arène inédit et de la customisation possible du profil de guide de chacun de nos Dieux, histoire de trouver directement notre stuff favori avec plus de facilité une fois la partie lancée. Par contre, ne cherchez pas de scénario : les Dieux sont en colère, et ils ne connaissent qu’une façon de résoudre leurs problèmes !

Bande-Son: 16/20

Si la musique est peu présente, le jeu bénéficie d’assez d’effets sonores pour que cela reste aussi bien intuitif qu’immersif. A force de jouer, on parviendra de fait à reconnaître les attaques de tel ou tel Dieu rien qu’à l’oreille et on pourra ainsi les contrecarrer ou les esquiver. Il faut donc rester un minimum attentif et, idéalement, jouer avec un casque. 

Durée de vie: 18/20

Difficile de donner une durée de vie à un MOBA, d’autant que les mises à jour sont régulières et que de nouveaux Dieux arrivent peu à peu. Les parties sont rapides, sans prises de tête et très simples à relancer. Le décompte ne se trompe jamais (contrairement à d’autres MOBA qui nous promettent une partie dans moins de 5 minutes et où l’on patiente plus de 10) et les rixes n’excédent jamais les 3 minutes. On se plaît à incarner tous les Dieux et à élever leur MasteryLevel au maximum. Sans oublier la création de Clan qui facilite le jeu entre amis et donc sa popularité. 

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Moi qui n’aime pas les MOBA, je suis ressortie de mon expérience avec SMITE particulièrement épatée ! J’ai très vite pris goût à ce titre stimulant, qui ne m’a jamais semblé répétitif. Il subsiste encore quelques défauts, comme une IA assez peu agressive pour les BOTS, mais une fois le didacticiel fini, on passe très vite aux vrais joueurs ! Sincèrement, SMITE est un soft que je ne risque pas de quitter de sitôt, bien au contraire !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Diad
Passionnée de jeux vidéo depuis l’enfance, j’ai grandi avec des titres comme Baldur’s Gate, Dungeon Keeper, Heroes of Magic and Might II ou encore Dune II, sans oublier les licences Pokémon, Zelda, Spyro ou Vandal Hearts sur consoles. Bien que je sois restée très attachée aux périodes retro, je joue également aux jeux plus récents. Mes genres préférés restent les RPG et plates-formes difficiles ainsi que ceux d’action et d’aventure. Plus un jeu demande de jugeote pour être fini et plus il me plaît. Assez garçonne sur mes choix de mangas je lis plutôt du shonen et seinen. Je ne dis pas non à quelques trillers/horreur et à certains « seinen girly » (Pandora Hearts par exemple). Je suis également une très grande fan d’Heroïc-fantasy au point où les œuvres de SF qui me plaisent sont pour le moins rares.