Review

Bien des années se sont écoulées depuis le dernier opus de la saga des Monster Hunter sur console de salon, et comme tout retour qui se respecte, Monster Hunter World a fait un bruit « MONSTRE » à son annonce, tout comme durant ses phases de beta testing. Il faut dire que quand Capcom se met en tête de mener une campagne marketing à bon port, il sait y faire. Visant cependant en priorité un public japonais, la franchise Monster Hunter a toujours connu un succès mitigé dans nos contrées. World a donc la lourde tâche de s’accorder également aux goûts occidentaux, sans pour autant changer le cœur de la licence. Le pari est-il réussi ? Nourrissez votre Palico, affûtez vos armes et venez le découvrir avec nous dans ce test !

Chasse et pêche… en plus musclé!

« La création de personnage est plus complète que jamais! Un bon chasseur est un chasseur charmant… »

L’histoire n’a jamais vraiment été le centre des jeux Monster Hunter. En effet, le gameplay plus que robuste et le contenu varié et abondant ont toujours pris la première place dans l’ADN de la saga. Dans World, cependant, les développeurs se sont dit que, pour rendre le contexte plus abordable, une trame centrale serait bénéfique à l’expérience globale. Toutes les quêtes sont donc structurées autour d’un fil conducteur que l’on ne vous dévoilera pas ici (on préfère vous laisser la surprise), celui-ci continuant naturellement son cours que vous décidiez de jouer en solo ou en multi-joueur.

Bien entendu, vous devrez aussi essayer de comprendre par vous-même comment faire avancer certaines parties du jeu, mais Monster Hunter World reste dans son ensemble beaucoup plus généreux dans ce qu’il veut bien vous expliquer, ce qui le rend forcément plus accessible que ses aînés !

Le chasseur sachant chasser…

La façon la plus simple d’expliquer ce qu’est un Monster Hunter, c’est de dire, d’entrée de jeu, qu’il s’agit d’un Action RPG dont le but est de… chasser des monstres! Incroyable, je sais. Vous pouvez ainsi jouer en solo autant qu’en co-op. La particularité de ce RPG, c’est que votre personnage ne gagnera pas de niveaux, comme dans un jeu de rôle traditionnel. Ici, c’est à travers les objets que vous obtiendrez et les monstres que vous chasserez avec succès que vous évoluerez. Crafter des armes, des armures et des outils vous permettra de chasser des bêtes de plus en plus gigantesques et féroces qui, à leur tour, vous offriront également la chance de forger des armes, des armures et créer des objets de plus en plus efficaces.

« Parmi les types d’armes, vous aurez le choix entre 14 styles de jeu. A vous de trouver le vôtre! « 

Au cœur de ce soft, le système de combat est le clou du spectacle. Vous aurez le choix entre 14 types d’armes. Chacune d’entre elles propose un gameplay complètement différent et vous ouvre des possibilités stratégiques nouvelles. Trouver ce qui vous sied le mieux vous prendra un peu de temps, vu le large panel, mais à chaque situation… sa solution ! Monster Hunter a ainsi toujours été lié au timing, à la patience et à la stratégie. World ne fait dès lors pas exception à cette règle d’or et peut parfois donner du fil à retordre aux nouveaux venus dans la saga. Un monstre de classe supérieure pourrait très bien vous balayer en quelques secondes si vous êtes trop gourmand niveau attaques et que vous baissez votre garde. Il sera donc essentiel de comprendre le comportement de votre opposant et surtout ses points faibles. Exploiter ces derniers vous permettra d’être bien plus efficace qu’en fonçant tête baissée dans la mêlée, parole de chasseur chevronné!

Cela-dit, le gameplay ne reste pas figé dans l’ombre de ses prédécesseurs ! Un nouveau système vous permet ainsi de traquer vos cibles et de découvrir où elles se trouvent. C’est un plus vraiment bienvenu, étant donné qu’auparavant, on avait tendance à se promener de manière aléatoire sur la map en espérant tomber sur notre adversaire. En ce qui concerne les contrôles et les configurations de touches, Capcom a encore pensé aux joueurs occidentaux et ajouté des options se rapprochant plus de ce qui est monnaie courante chez nous : sélection d’objets via un menu radial, clic sur le stick analogique gauche pour sprinter, …

« A chaque situation, son arme! Adaptez-vous au terrain pour vous assurer une chasse victorieuse! »

Même boire des potions de santé, ce n’est plus la même chose ! En effet, plus besoin de rester fixé à un endroit et voir notre personnage exprimer sa joie en levant les bras au ciel. Dans World, on peut boire la potion tout en bougeant. Et même si la vitesse de course est amoindrie, savoir qu’on pourra esquiver un monstre nous fonçant dessus tout en récupérant de la santé, c’est un luxe.

Autre grand changement concernant le gameplay : on peut désormais voir les points de dégâts infligés aux monstres lors de nos attaques ! Bien entendu, c’est une option graphique qui peut être enlevée, pour ceux que cela dérangerait de contempler des nombres flotter autour des personnages, mais j’ai personnellement adoré pouvoir me rendre compte de toute la lourdeur de mes attaques.

Finalement, World est le jeu le plus facile de la saga. Je n’ai pas eu beaucoup de mal durant les quêtes principales, ou du moins pas pendant mes 20 premières heures de jeu en solo. Je suis la série depuis un bon bout de temps, mais rien qu’en le comparant à n’importe lequel de ses grands-frères, on sent une différence majeure dans la courbe de difficulté. Cela ne veut pas dire que les choses ne se compliquent pas, plus loin. Au contraire, certaines missions secondaires sont clairement créées pour les vétérans et vous feront suer ! Mais en ce qui concerne la campagne principale, il semblerait que Capcom ait décidé de la rendre assez accessible pour que les joueurs novices se lançant dans l’aventure en solo puissent voir la majeure partie du contenu.

Beauté bestiale

« La carte n’est pas seulement grande, elle est aussi merveilleusement modélisée! »

Vous le savez peut-être, mais Monster Hunter est une série qui a débuté sur Playstation 2. Après le premier volet, chaque suite a été conçue autour de puissances « similaires ». Depuis la PSP à la Wii, en passant par la 3DS, les Monster Hunter n’ont ainsi jamais pu s’exprimer pleinement, graphiquement parlant. Cette fois, la génération courante de consoles invite le soft chez elle. La PS4, la Xbox One et, plus tard cette année, le PC offriront la toute première avancée technique réelle dans l’histoire des MH, ce qui brise encore les barrières entre Orient et Occident.

Nous nous retrouvons donc, forcément, face au plus beau des Monster Hunter jusqu’ici. C’est sûr, la direction artistique des précédents opus a toujours été magnifique, mais World possède enfin la puissance nécessaire pour exploiter cette facette à fond. L’animation des monstres et des personnages est tout simplement sublime, à tel point que l’on croirait se trouver devant un documentaire animalier tant le mélange de textures et de mouvements réalistes se marie comme il faut. Les designs des bêtes vont également beaucoup plus loin que le simple « Dragon qui crache du feu ». Certains des anciens monstres font leur retour, mais World nous offre une belle brochette de nouveaux venus prêts à être chassés… ou à vous chasser ! De plus, l’amélioration n’est pas que graphique, vous vous en doutez ! Les terrains de chasse sont maintenant plus vastes et pas besoin d’écran de chargement pour passer d’une zone à l’autre ! Tout ceci rend l’expérience plus fluide et ne casse pas le rythme. Énorme point positif !

L’aube d’une nouvelle ère

« Préparez-vous à affronter des monstres aussi titanesques que fantastiques! »

Capcom a su faire évoluer la série sous une forme qui permettra sans l’ombre d’un doute d’ouvrir de nouveaux horizons pour tous les joueurs. Tout comme Resident Evil 7 ramène le genre à ses racines tout en innovant, Monster Hunter World est une sorte de « soft reboot » ! Et je mettrais ma main au feu qu’une suite est déjà envisagée…

Riche en contenu, fun en toutes circonstances, que ce soit en ligne ou en solo, MHW est le titre qui satisfera tous vos besoins d’action RPG du moment ! On peut clairement parler d’un retour en force sur consoles de salon. Enfin, pour les nouveaux venus, donnez une chance à ce volet qui constitue un point de départ idéal à la saga: vous pourriez bien vous retrouver avec votre jeu de l’année en main…

La bande-annonce

Réalisation: 18/20

Le soft a été réfléchi très minutieusement techniquement parlant, et ça se ressent dans chaque petit détail. Les graphismes vous impressionneront, l’ambiance générale vous émerveillera, l’animation tient bien la route et chaque mission vous poussera toujours à en rejouer une autre, tellement vous en redemanderez ! Les environnements aussi vastes que riches en végétation et autres passages secrets réjouiront les explorateurs en vous ! Seul bémol: une caméra qui a parfois du mal à se centrer correctement sur l’action.

Gameplay/Scénario: 17/20

Le Gameplay est le clou du spectacle. Rapide, nerveux, fluide et incroyablement varié, le cocktail que Capcom nous sert avec World est détonnant. Il vous faudra des heures et des heures pour maîtriser totalement les 14 types d’armes et toutes leurs spécificités ! Côté scénario, une légère trame conductrice, juste ce qu’il faut pour se sentir encore un peu plus immergé dans le monde de Monster Hunter.

Bande-Son: 17/20

La bande-son, comme à son habitude avec Monster Hunter, est majestueuse et mémorable. Le thème principal, repris depuis le premier opus, nous fait nous sentir comme des héros mythiques ! Une belle addition à l’ambiance générale proposant des bruitages environnementaux immersifs et un doublage français convaincant. Je me suis moi-même retrouvé à plusieurs reprises en train de siffloter les différents thèmes musicaux…

Durée de vie: 18/20

Comme tout bon action RPG qui se respecte, Monster Hunter World propose un contenu énorme. Certes, la durée de vie variera selon les joueurs, expérimentés ou moins, mais au minimum vous en aurez pour plus de 50 heures de jeu ! Côté difficulté, beaucoup de missions principales sembleront un poil trop faciles pour les vétérans, mais certaines quêtes secondaires vont donner du fil à retordre même aux plus vieux chasseurs !

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

Tout simplement fun, riche et réalisé avec maîtrise, Monster Hunter World marque le retour d’une franchise légendaire sur nos consoles de salon ! Ne passez pas à côté de cette opportunité de chasser du monstre avec vos amis ou même en solitaire, si vous êtes un vieux loup ! Des heures et des heures d’amusement vous attendent dans les contrées enchanteresses de cet univers fignolé avec soin par un Capcom au top de sa forme, alors n’attendez pas plus et lancez-vous… la Chasse est ouverte!



About the Author

Snakethoot
Snakethoot
Je baigne dans la culture vidéoludique depuis ma plus tendre enfance, elle m'a façonné, elle m'a donné le goût pour les passions qui m'animent aujourd'hui. J'accorde la plus grande importance à chaque détail, aussi infime soit-il, pour être certain de saisir tout l'arôme que l'expérience d'un jeu-vidéo peut m'amener (Appelez-moi le romantique virtuel...). Cosplayeur à mes heures perdues, mon dévolu se jette aussi sur le septième art, les comics et la musique. Les passions comme les avis sont faits pour se partager et se discuter, ne soyez pas timides!