Review

Pour les fans de Nintendo, Next Level Games n’est pas un studio inconnu puisque ces petits canadiens ont collaboré à Mario Smash Football ou encore Luigi’s Mansion 2, deux très bons titres dans leur genre respectif. Aussi quand ils nous annoncent un nouveau Metroid Prime alors que la série est en stase cryogénique depuis 2010, on ne peut qu’être impatient… jusqu’à ce que l’on apprenne qu’il s’agit d’un soft principalement orienté FPS multi et sans la sublime Samus Aran ! Et pourtant, s’il pourra décontenancer les adeptes de la belle, ce Metroid Prime : Federation Force sur 3DS s’avère plutôt intéressant.

Exit Exosquelettes et Titans… place aux Golems !

"Malgré son look FPS avec système de lock, vous n'êtes pas devant une suite de la saga... loin de là!"

« Malgré son look FPS avec système de lock, vous n’êtes pas devant une suite de la saga… loin de là! »

Connue pour la qualité de ses titres solos, la saga Metroid est adorée pour son gameplay addictif et son héroïne à la Morph Ball et au bras-canon légendaire : Samus Aran ! Si la belle avait su opérer un brillant passage à la 3D grâce à la saga « Prime » et au talent de Retro Studios, voilà que débarque un nouveau volet qui mise à fond la carte du multijoueur… sans notre héroïne fétiche. Chut, ne criez pas au scandale de suite et écoutez un peu le pitch de départ.

Dans Metroid Prime : Federation Force, la galaxie est en paix depuis la disparition des Pirates de l’Espace, mais la menace ne semble pas totalement éradiquée. C’est pourquoi la Fédération Force, dont vous faites partie, a décidé de créer et rassembler une équipe de soldats d’élite sous la bannière du Projet Golem. L’objectif pour vous est simple : avec l’aide de votre armure dernière génération baptisée « Golem » (comme par hasard), vous allez faire la guerre à cet ennemi millénaire en enquêtant aux quatre coins de la galaxie. Enfin, enquêter est un bien grand mot puisque même si certains objectifs varieront un peu votre quotidien en vous demandant d’activer tel interrupteur ou récupérer tel objet, l’action va vite se résumer à éradiquer toute trace hostile grâce à votre plus fidèle ami : le blaster !

Finis les plaisirs solitaires

"La coopération et les rôles sont de rigueur!"

« La coopération et les rôles sont de rigueur si vous voulez gagner! »

Comme dit précédemment, cet épisode de la saga Prime est totalement pensé pour le multijoueur. Ainsi, le pratiquer en équipe permet non seulement de traverser plus facilement les niveaux, mais le titre offre un bon système de pack d’armes pour votre avatar qui pourra de fait endosser divers rôles en fonction de la situation. Ainsi, par exemple, pendant que l’un de vos amis se concentrera pour éliminer toute menace à l’aide de puissants lasers, un autre pourra entraver vos adversaires avec des munitions spéciales tandis que vous-même serez occupés à soigner vos coéquipiers via des packs de soins.

A cela s’ajoute un autre système de customisation, celui des MODS, alias des pièces d’équipements qui améliorent des capacités précises de votre Golem comme la puissance d’attaque, la rapidité, la défense, … Ces MODS, compatibles Amiibos, modifient visuellement votre apparence et sont récupérés sous forme de loot à la fin des missions en fonction des objectifs remplis et de votre score. Vous pourrez en équiper jusque trois mais faites attention : si vous abandonnez une mission en cours de route, le jeu vous punira en brisant l’un de vos MODS précieusement équipés ! Rajoutez à cela le fait que vous pourrez passer énormément de temps à rejouer, encore et encore, la même mission car le loot aura été défavorable (pas de boutique dans le jeu), et vous comprendrez qu’un peu de frustration s’invite à la fête, d’autant que la lenteur de votre avatar a parfois tendance à vous désavantager en pleine rixe contre la faune locale.

"Compatibles Amiibos, les MODS offrent de jolies personnalisation visuelles... mais de sacrés boost aussi!"

« Compatibles Amiibos, les MODS offrent de jolies personnalisation visuelles… mais de sacrés boost aussi! »

Enfin, si vous en avez assez de tuer du Pirate de l’Espace, vous pourrez toujours vous adonner au mini-game additionnel « Blast Ball » qui prend la forme d’un jeu de foot en équipe façon Rocket League où votre objectif sera de tirer sur une énorme sphère pour la mettre dans le goal adverse. Malheureusement, si l’idée pouvait être sympa, vos personnages se traînent misérablement sur le terrain et les parties deviennent rapidement soporifiques.

Joli sans plus

Metroid Prime: Federation Force se présente visuellement sous la forme d’un First Person Shooter, comme tout opus de la saga Prime d’ailleurs. La réalisation est plutôt correcte pour un titre du genre au vu des capacités de la 3DS, mais le tout manque cruellement de personnalité et de détails, sûrement pour conserver une animation fluide mais étrangement bien trop lente.

"Le Blast Ball aurait pu être fun... avec des persos beaucoup moins mous"

« Le Blast Ball aurait pu être fun… avec des persos beaucoup moins mous »

Sur le plan sonore, les bruitages se montrent corrects et les musiques d’ambiance sont dans la droite lignée de la franchise, même si on a connu des compositions plus inspirées.

Deviens un vrai Gardien de la Galaxie

Metroid Prime : Federation Force a fortement été décrié par les amoureux de la trilogie Prime de Retro Studios sur Gamecube, mais il doit avant tout être pris pour un vrai spin-off et en rien comme une suite ! Il nous offre donc un FPS collaboratif qui récompensera toujours le travail en équipe et peut vite s’avérer chronophage si l’on n’est pas rebuté par le principe de distribution aléatoire des MODS et leur fragilité en cas d’abandon de mission. Un « bon petit soft » multi, sans grandes prétentions, mais qui aurait sûrement dû s’appeler autrement que « Metroid » pour ne pas s’attirer l’ire des gamers.

La Bande-Annonce

Réalisation: 13/20

Metroid Prime: Federation Force nous offre un univers plutôt varié visuellement parlant et une animation fluide, mais sa 3D manque vraiment de personnalité. Dommage car les modifications sur les armures sont assez inspirées et donnent parfois un sacré look à vos Golems !

Gameplay/Scénario: 13/20

Le titre s’orient à 100% vers le multijoueur, privilégiant le fait de donner un rôle à chaque membre de votre escouade et tentant de varier les plaisirs avec des objectifs faussement diversifiés certes (en gros, ça se résumera toujours à tirer sur tout ce qui bouge) mais au final parfaitement adaptés au jeu d’équipe pour un résultat parfois très jouissif. Le système de MOD est sympathique mais le loot aléatoire et la fragilité de ces derniers peut vire frustrer, tout comme la lenteur de votre avatar face à des hordes d’ennemis bien plus réactifs… lenteur qui pénalise énormément le mode Blast Ball d’ailleurs.  Niveau Scénario, c’est le néant absolu.

Bande-Son: 15/20

La musique de Metroid Prime : Federation Force ne dépareille pas dans la saga et se montre toujours raccord avec les planètes visitées. Les bruitages, quant à eux, sont crédibles et mettent bien dans l’ambiance.

Durée de vie: 15/20

Metroid Prime Federation Force possède une durée de vie plus que correcte pour peu que l’on adhère au concept de recommencer les mêmes missions en groupe afin de looter du MOD comme un fou pour notre golem. De plus et malgré son indicible mollesse, le mini-jeu Blast Ball tombe à point si vous souhaitez faire un break.  Par contre, en solo, le titre est purement et simplement à éviter.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Honnêtement, Metroid Prime : Federation Force est un bon FPS coopératif pour la Nintendo 3DS et doit surtout être pris comme un réel spin-off et certainement pas une suite potentielle. Si, et seulement si, vous avez des amis sous la main, nous vous recommandons vraiment l’expérience qui aurait néanmoins énormément gagné  ne pas porter le nom de cette illustre saga pour ne pas se prendre un tel bashing dans la figure avant même sa sortie.



About the Author

Neoanderson

Hardcore gamer dans l’âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j’apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N’hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!