Review

Ressemblant furieusement à un Survival à la première personne en plein coeur du Grand Nord Canadien, KONA débarque sur Next-Gen et PC pour nous faire frissonner, mais pas comme on s’y attendait! En effet, exit la lutte pour la survie et place à une enquête paranormale façon jeu d’aventure narratif qui décontenance un peu au départ, avant de se révéler violemment attrayante grâce à son ambiance aussi immersive que glaciale! Place donc à un vidéo-test par -20°, manteau polaire sur les épaules et bouteille de gnôle à la main pour se tenir chaud et comprendre comment, tabernacle, les habitants d’un petit village perdu en plein blizzard ont pu tous se volatiliser!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 14,5/20

On admire vraiment l’immersion créée par les développeurs de Parabole en ce sens que les décors extérieurs nous plongent d’emblée dans le grand Nord Canadien, en plein blizzard. Les arbres se plient et s’agitent sous le souffle des bourrasques, la neige est omniprésente, les effets spéciaux convaincants (le souffle de la dynamite est épique!) et la végétation plutôt bien rendue. Bref, on y croit, du moins en extérieur. En intérieur, on pestera contre ces maisons qui proposent toutes les mêmes lits, les mêmes armoires, les mêmes instruments de cuisine et quelques textures au rabais en prime. Ajoutez à cela quelques bugs de collision, une modélisation de la faune (les loups) un peu cheap et surtout des loadings incompréhensibles sur la map, et vous comprendrez que l’on pouvait largement améliorer le moteur. Et pourtant, KONA parvient à poser son ambiance visuelle et à nous entraîner avec lui dans ses contrées hostiles et glaciales, et c’est là le principal.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le scénario est linéaire au possible mais a au moins le mérite de se laisser découvrir par une foule de documents à récupérer, chacun, même le plus insignifiant à première vue, s’ajoutant à l’immense puzzle narratif conçu par les développeurs pour nous conter une histoire qui se tient et possède une vraie fin. Niveau gameplay, c’est enfantin puisque le titre vous indique par un point les éléments interactifs et qu’il n’y a qu’une seule action possible (prendre, utiliser, lire, …). Si certains apprécieront l’absence de réelle tension malgré le climat glacial, d’autres auront du mal avec le faux aspect Survival mentionné par les devs. Ainsi, malgré le fait qu’il y ait une gestion de la santé mentale et de la chaleur corporelle, le titre regorge des items nécessaires pour se faire des feux ou reprendre sa santé, et les rares combats se finissent par une balle bien placée. On découvre à son aise le scénario, c’est certain, mais du coup KONA est bien plus une aventure narrative qu’un jeu de survie paranormal, hormis lors de son affrontement final qui balancera un gros pic de difficulté à la figure des moins économes d’entre vous. Vous voilà prévenus.

Bande-Son: 15/20

Le narrateur à l’accent canadien est juste incroyable et ses expressions, non dénuées d’humour et de sarcasme, sont terriblement raccord avec la période du jeu (les années 70) et l’endroit où il prend place. Un vrai voyage auditif agrémenté de quelques rares musiques au ton très « Silent Hill » et de bruitages et autres sons environnementaux des plus réussis, vous faisant même sursauter au moindre craquement de branche à proximité malgré le côté Survival largement biaisé du titre.

Durée de vie: 14/20

Comptez 5 heures à votre aise pour voir le bout de KONA, du moins si vous aimez récolter tous les documents disséminés par les devs pour avoir une vision la plus complète possible de l’histoire. A 19,99€ et sans Replay Value possible, c’est correct. Attention toutefois, une ou deux énigmes pourront vous bloquer si vous n’avez pas fouillé méthodiquement chaque habitation.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Si vous ne recherchez pas un Survival mais bien une aventure narrative dans un milieu plutôt original (et glacial), alors le KONA des canadiens de Parabole devrait largement vous satisfaire avec son immersion visuelle convaincante, son histoire paranormale intéressante et sa narration maîtrisée par le biais de nombreux documents à découvrir via des fouilles méthodiques. Un voyage atypique dans le Grand Nord, 70’s à souhait et qui se laisse savourer comme une bonne bouteille de Caribou au coin du poêle à bois malgré quelques écueils techniques et une Replay Value inexistante.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!