Review

Cinq ans ! Il aura fallu attendre cinq ans pour voir débarquer un nouveau Guitar Hero ! La raison ? Le manque flagrant d’intérêt pour la franchise lors des derniers épisodes alors que les premiers opus avaient défrayé la chronique par leurs chiffres de vente largement au-dessus du million d’unités … chacun ! Activision a donc voulu laisser le temps au temps, histoire de réinventer son plus populaire des jeux de rythme. Une sage décision quand on voit le résultat proposé par ce Guitar Hero Live, qui risque bien d’établir un nouveau standard pour la saga, sur de très longues années de succès ! Le Roi du Rock est mort… Vive le Roi !

Le temps de la réflexion

Guitar Hero nous revient enfin pour des parties endiablées!

Guitar Hero nous revient enfin pour des parties endiablées!

Tout d’abord, je tiens à remercier personnellement notre contact chez Activision (elle se reconnaîtra) qui nous a témoigné sa confiance en nous faisant parvenir une version presse hallucinante pour tester Guitar Hero Live dans les meilleures conditions : le soft (of course), deux guitares et des crédits ingame, voilà de quoi passer énormément de temps sur ce nouvel opus de la franchise… et on ne s’est pas fait prier à la rédac ! Autant dire que les soirées ont été plus qu’animées entre la date de sortie du spft, fixée au 23 octobre dernier, et aujourd’hui.

Pour ceux qui débarqueraient, sachez que Guitar Hero est une saga de jeux de rythme dont le principal périphérique est une guitare comportant cinq touches (ou frettes) colorées, qui a fait les beaux jours des rockers en herbe depuis l’ère PlayStation 2. Hélas, à cause d’une saturation du marché entre la série et son concurrent direct, Rock Band, les softs de ce type ont connu un certain déclin, forçant Activision, l’éditeur, à laisser la licence en pause, le temps de pouvoir la réinventer. Au bout de cinq ans de réflexion et d’un gros changement de développeur, Harmonix laissant la place à FreeStyle Games (DJ Hero) pour passer directement dans le camp de l’ennemi, voilà que nous parvient enfin le digne héritier tant attendu : Guitar Hero Live. Vous vouliez du changement ? Vous allez en avoir… un sacré paquet !

Un gameplay réinventé

La guitare à 6 frettes est incontestablement l'une des grosses nouveautés de cet épisode... pour des sensations biens plus réalistes

La guitare à 6 frettes est incontestablement l’une des grosses nouveautés de cet épisode… pour des sensations biens plus réalistes

Ce qui frappe d’emblée quand on ouvre le précieux box de Guitar Hero Live, c’est bien entendu la guitare. Exit les cinq touches multicolores et bienvenue à … 6 touches de frette au design sobre et efficace ! Placées par lot de trois sur le côté haut et le côté bas de l’extrémité du manche, elles vont littéralement changer la donne ingame. En effet, la position des doigts a clairement tendance, ici, à se rapprocher de celle d’une vraie guitare, et la jouabilité en tire clairement partie. On démarre donc le soft avec un petit tutorial qui va vous apprendre comment manier l’engin. Réalisé sous la forme d’un clip tourné irl, il vous place dans la peau d’un guitariste un peu avant de monter sur scène. La représentation du gameplay à l’écran a forcément été modifiée par rapport aux épisodes précédents. On ne retrouve donc plus que trois cordes qui vont faire défiler des notes hautes ou basses (noires pour les premières et blanches pour les secondes), chacune d’elles vous rapportant 200 points et faisant monter votre multiplicateur pour des combos surpuissants si vous les jouez en rythme avec le médiator. Petit bémol, ce dernier est excessivement bruyant, ce qui pourra nuire à l’écoute de la chanson et au bon fonctionnement des parties à deux en local. Par contre, l’avantage d’avoir opté pour un arrangement en deux rangées de trois frettes, c’est d’une part qu’il permet de jouer des accords barrés (une note haute et une basse ensemble), mais aussi qu’il ouvre la série aux joueurs débutants, l’auriculaire n’étant jamais utilisé pour des arpèges bien plus aisés. D’ailleurs, les cinq niveaux de difficulté sont relativement bien pensés, le mode « occasionnel » permettant, par exemple, de ne jouer qu’avec les frettes du bas.

Vous entrez littéralement dans la peau d'un guitariste superstar et vivez le concert de l'intérieur!

Vous entrez littéralement dans la peau d’un guitariste superstar et vivez le concert de l’intérieur!

Le tutorial terminé après avoir maitrisé le vibrato et le Hero Power qui enflamme littéralement votre gratte virtuelle pour doubler vos points, vous montez illico presto sur scène pour un second choc. Finies les représentations de concerts en polygones avec une vue « spectateur ». Place ici à une immersion de chaque instant à la première personne. En effet, vous allez jouer en tant que guitariste au beau milieu d’un concert titanesque, en vous baladant sur scène comme un pro, scrutant aussi bien le chanteur que le bassiste ou le batteur, le tout en Full Motion Video Haute-Définition, avant de vous tourner vers le public pour l’entendre chanter en chœur les meilleures musiques rock old-school ou actuelles ! Le tout est totalement crédible et se paie même le luxe d’offrir un côté interactif, puisqu’en ratant quelques notes, un petit flou artistique vous embrouillera la vue une demi-seconde avant que la foule ne commence à tirer un peu la tête, puis à vous huer… jusqu’à vous supplier de réussir au moins un accord, idem pour vos compagnons de scène ! On s’y croit à 200%, et c’est l’une des principales forces de ce Guitar Hero Live. Mais c’est loin d’être la seule !

GHTV, la chaîne musicale des gamers

La foule n'hésitera pas à vous huer en cas de fausse note. On a l'impression d'y être!

La foule n’hésitera pas à vous huer en cas de fausse note. On a l’impression d’y être!

Maintenant que nous avons vu le nouveau gameplay de ce Guitar Hero, passons aux deux modes de jeu : GH Live et GHTV. Le premier consiste en succession de festivals dans lesquels vous allez intégrer différents groupes fictionnels interprétant des chansons issues, quant à elles, de formations ou artistes solo rock, folk, pop ou hard bien réelles. Chaque festival se compose de trois musiques, d’une scène dédiée passant d’un trip « intimiste » façon dépôt clandestin à une aire gigantesque avec vue nocturne sur le Golden Gate Bridge, et d’un public qui ira du kawaii-pop culture au bon gros métaleux adepte du headbang. Plus vous réussissez de concerts, plus vous débloquez de musiques à jouer en solo ou en duo. Petit bémol : c’est une vraie galère pour faire reconnaître deux guitares par la console et la création d’un profil invité ne permettant pas de sauvegarder les scores de votre binôme sera quasi obligatoire. A noter que, pour vous immerger un peu plus dans l’ambiance, des photos et la bio des groupes fictionnels se rendront disponibles histoire de vous sentir en famille lorsque vous jouerez sur scène.

GHTV vous propose une chaîne musicale de clips en streaming... et il y a un sacré choix, aussi bien rock que pop!

GHTV vous propose une chaîne musicale de clips en streaming… et il y a un sacré choix, aussi bien rock que pop!

Le souci du mode GH Live, c’est qu’on en fait assez vite le tour du haut de ses 42 chansons. On enchaînera donc tout naturellement vers la grosse nouveauté ingame de ce Guitar Hero, la GHTV. Autant être franc, il nous a fallu un petit temps pour comprendre le concept même de ce mode. En effet, même si le doubleur français officiel de Randy Marsh (South Park) nous aiguille avec une voix très « rock & roll », le père de Stan n’est pas très explicite et il faudra jouer un petit paquet d’heures pour saisir toutes les subtilités créées par les développeurs. Pour résumer, GHTV fonctionne comme une chaîne musicale qui diffuse en continu des clips sur deux canaux (GHTV 1 et GHTV 2) entre lesquels ont peu switcher à l’envie. A l’intérieur de ces canaux sont regroupés des blocs de trente minutes de mélodies, en fonction de leurs thèmes. Un exemple ? Pour Halloween, nous avons pu nous adonner, la nuit du 31 octobre, à un bloc de 30 minutes de musiques « horrifiques » bien glauques, de 21h30 à 22h, sur GHTV 1. Avec pas moins de 240 titres au compteur, autant dire qu’on ne s’ennuie pas vraiment et qu’il est aisé de passer une bonne demi-journée sur l’un des canaux.

Payer pour jouer ?

Les Premium Shows de la GHTV vous proposent même des concerts live inédits

Les Premium Shows de la GHTV vous proposent même des concerts live inédits

Chaque musique terminée en GHTV vous procure un classement mondial et des points d’expérience qui font monter votre niveau de guitariste, vous débloquant au passage des habillages pour votre guitare ingame (pas toujours très lisibles), des dédicaces de pro, de nouveaux Hero Power, voire même booster votre guitare pour avoir un multiplicateur débridé ou des notes rapportant plus de points. Mais plus que tout, les passages de niveaux vous permettent d’accéder aux Shows Premium, qui vous présentent les prochains titres à être intégrés à la GHTV en exclusivité mais également des concerts cultes, comme celui des Avenged Sevenfold. Gros soucis, si l’accès à ces shows est conditionné par votre niveau, il est aussi obligatoire, pour pouvoir les jouer, de réussir un certain score sur trois musiques données que vous devrez payer en jetons échangeables contre de l’argent virtuel ou… du cash bien réel! Pire, il est impossible d’acquérir définitivement une chanson dans GHTV ! Explications : comme cité plus haut, la chaîne musicale introduit un système de jetons, chacun vous permettant de jouer une fois la mélodie que vous aimez (un peu comme une vidéo à la demande). Ces jetons peuvent s’acquérir soit en monnaie virtuelle, les GH Coins, avec un ratio de 6000 unités pour 10 jetons, soit en argent réel, le Hero Cash. Bien entendu, si vous êtes comme nous, vous n’allez pas dépenser un rond et foncerez directement sur l’un des canaux de GHTV pour engranger vos GH Coins, au rythme de 100 à 200 par musique réussie. Vous récolterez également des pièces (et 3 jetons) dès que vous passerez un niveau, ou tout simplement lors de votre première connexion journalière.

GH TV et ses 240 titres propose un challenge de taille, mais les joueurs pros risquent de grincer des dents devant le fait de ne pouvoir acquérir définitivement une chanson

GH TV et ses 240 titres propose un challenge de taille, mais les joueurs pros risquent de grincer des dents devant le fait de ne pouvoir acquérir définitivement une chanson

Au final, si le système est parfaitement jouable en « free-to-play », on déplore vraiment de devoir se recoltiner trois musiques (donc payer 3 jetons) à chaque fois qu’on veut s’essayer à un show premium. Et pourtant, pour terminer premier lors de ces épreuves, vous allez avoir besoin d’entraînement tant les scores imposés par les développeurs sont exagérés ! De plus, si les joueurs occasionnels ne trouveront rien à redire, ceux qui veulent maîtriser une musique en mode extra hard n’auront que deux possibilités : soit faire péter la carte bleue, soit jouer d’autres morceaux streamés sur les canaux GHTV, et donc perdre le rythme du tube à perfectionner, afin de gagner assez de GH Coins pour obtenir des jetons. A haut niveau, j’ai bien peur que la politique de micro-paiements d’Activision ne tue le jeu, à moins que le passe 24H proposé à l’achat et qui permet de jouer sur une journée l’intégralité du contenu, à l’infini, ne soit proposé à bas prix (pour le moment, c’est 5,99€ par jour… un peu onéreux, non ?).

Vous n’assistez pas au show… vous êtes le show !

L'intégration HD est incroyable de netteté et le jeu de scène est totalement crédible. Jamais l'immersion visuelle n'aura été aussi intense dans un Guitar Hero!

L’intégration HD est incroyable de netteté et le jeu de scène est totalement crédible. Jamais l’immersion visuelle n’aura été aussi intense dans un Guitar Hero!

Graphiquement parlant, les seuls points négatifs que l’on pourrait reprocher à ce Guitar Hero Live sont une interface trop austère en mode GHTV, notamment pour la sélection des titres à jouer, mais aussi quelques skins de guitares qui nuisent franchement au gameplay, et une paire de clips streamés aux visuels pas toujours optimum pour la lisibilité de l’action. Hormis ces quelques griefs, le reste est tout bonnement dantesque. Entre les effets de lumière sur la foule dans le mode Live, les mouvements de caméra réalistes, le jeu de scène de vos potes, et j’en passe, on n’assiste pas à un concert, on FAIT le concert ! Les développeurs ont même poussé le vice jusqu’à effacer la guitare dans les moments où vous ne jouez pas pour apprécier encore plus le spectacle. Le tout s’opère avec une compression vidéo HD parfaite pour une immersion de chaque instant. Du grand art !

L'interface est assez austère, ce qui apporte une touche plus pro, certes, mais nuit légèrement au côté "rock & roll" de la saga.

L’interface est assez austère, ce qui apporte une touche plus pro, certes, mais nuit légèrement au côté « rock & roll » de la saga.

Bien entendu, tout le monde attend un jeu de rythme sur sa tracklist, et autant dire que celle de Guitar Hero Live envoie du lourd à ce niveau. Avec pas moins de 42 morceaux très hétéroclites en GH Live ( Avril Lavigne, Fallout Boy, Imagine Dragons, Queen, Rage Paramore, Seven Unfolded, ou encore Skrillex, Green Day et j’en passe) et plus de 240 titres disponibles d’entrée de jeu en GH TV allant de Blink 182 et System of a Down à Rage Against the Machine, vous allez en prendre plein les oreilles et vous surprendre à bouger au rythme de la musique ! L’avantage de la GH TV, qui vous oblige à jouer des blocs de chansons choisis par les développeurs, se montre ici assez pertinent puisqu’il vous permet de découvrir des mélodies que vous n’auriez pas nécessairement choisies de jouer au départ. Le Dieu du Rock-Metal se cache peut-être en vous, amateur de pop bien pensante… qui sait ? Enfin, on ne pourra qu’être en extase devant les bruits de la foule chantant en chœur vos compositions, hurlant et tendant les bras dès que vous vous approchez d’elle, ou encore le son étouffé des enceintes quand le public donne de la voix à tout rompre. Encore une fois, on s’y croit, même en fermant les yeux. Le pari d’Activision de nous faire à nouveau aimer la série est donc pleinement réussi sur le plan de la réalisation et de la tracklist.

Retour gagnant ?

Et comment ! En changeant de développeur, Activision a clairement fait le bon choix afin de remettre Guitar Hero sur de bonnes voies pour les années à venir ! Avec sa guitare totalement repensée pour des sensations plus proches du réel, son gameplay facilité pour les novices mais terriblement technique pour les hardcore gamers et sa tracklist ultra complète, le titre de FreeStyleGames se paie en plus le luxe de nous faire vivre des concerts live non pas comme si on était mais mieux : comme si on y jouait ! Seuls l’impossibilité d’acquérir définitivement une chanson en GHTV, l’obligation de passer par le stream (sympa quand la connexion internet buggue…) pour ledit mode, et le bruit incommodant du médiator viennent ternir le tableau, surtout pour les joueurs de haut niveau. Les autres, quant à eux, risquent bien de passer des heures et des heures sur des morceaux d’exception !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Mise à jour du 7/11/15: YouTube et sa politique imbécile en matière de droits d’auteur a encore frappé. Notre vidéo-test est malheureusement interdit dans le monde entier depuis hier. Il aura vaillamment tenu 4 jours… J’espère simplement que notre test, qu’on a voulu le plus complet possible, saura vous montrer à quel point le titre est prenant.

Réalisation: 16/20

Les concerts en vue à la première personne du mode Live sont justes excellentissimes ! Vous n’assistez pas au show, vous faites le show ! La foule est totalement crédible et vous envoie tellement d’énergie à la figure que vous ne pouvez que donner le meilleur de vous-même. On regrettera juste, en mode GHTV, certains clips dont les visuels nuisent à la jouabilité, tout comme un habillage plutôt austère de l’interface et des skins parfois pas terribles pour vos guitares. En termes de réalisation matérielle, signalons également le bruit bien trop présent du médiator qui fait un peu tâche au vu de la finition du reste de la guitare.

Gameplay/Scénario: 15/20

La guitare à six frettes fait entrer la saga dans un réalisme plus poussé pour les pros, tout en facilitant le boulot des nouveaux venus. Le concept de vous faire vivre des festivals de l’intérieur apporte un sacré dynamisme à la série, et le principe de la chaîne musicale non-stop permet de s’essayer à des titres à foison tout en engrangeant de précieux points d’expérience et de la monnaie virtuelle. Par contre, il est vraiment décevant de ne pas pouvoir acquérir un titre une bonne fois pour toutes. Le système de jetons à dépenser, un peu comme de la vidéo à la demande, ne se fera pas trop sentir pour les joueurs occasionnels, mais pénalisera certainement les hardcore-rockers qui devront passer par la case « carte bleue » pour des passes illimités journaliers.

Bande-Son: 19/20

La tracklist est aussi énorme qu’hétéroclite et riches en tubes, old-school comme récents. On passe allègrement d’Eminem, Blink 182, Rihanna, Fallout Boy, Imagine Dragons, Queen ou Survivor à Rage Against the Machine, Megadeth ou System of A Down. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, c’est que vous n’aimez pas la musique, tout simplement. Niveau bruitages, les clameurs de la foule en délire et le son étouffé des enceintes face à ce raz-de-marée de cris et de chants auront tôt fait de vous immerger totalement en plein concert. Fermez les yeux… vous êtes une rockstar en live !

Durée de vie: 16/20

Si le mode GH Live se boucle un peu rapidement avec ses 42 titres et ses quelques festivals, la durée de vie de la GHTV est quasi infinie puisqu’elle compte déjà 240 titres et que de nouveaux seront rajoutés régulièrement. Malheureusement, l’impossibilité d’acquérir définitivement une musique pourrait décourager les puristes de la guitare numérique… mais ils auraient tort tant l’amusement est présent.

Note Globale N-Gamz.com: 16,5/20

Les cinq années d’attente pour retrouver un titre Guitar Hero sont amplement justifiées au vu du renouveau proposé par cet opus « Live ». Plus immersif, plus réaliste, plus conséquent en termes de contenu et de plaisir de jeu, le titre de FreeStyleGames va déstabiliser les fans de la franchise dans un premier temps… avant de conquérir leur cœur pour les années à venir ! Oubliez Guitar Hero tel que vous l’avez connu, il est mort, mais son successeur est incontestablement une franche réussite, non exempte de défauts, certes, mais qui a su prendre des risques payants pour instaurer un nouveau règne de la licence dans les années à venir !



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!