Review

Saga Tactical-RPG emblématique de Nintendo, Fire Emblem a traversé les âges vidéoludiques et les consoles du constructeur nippon pour tenir une place de choix dans le coeur des gamers hardcores, notamment grâce à une triangulation des armes mythique (l’épée bat la hache, qui bat la lance, qui bat l’épée) et à une permadeath des compagnons de route qui en a fait frémir plus d’un. Après un excellent volet Fates sur 3DS et avant un opus stratégique que l’on espère dantesque sur console de salon, Big N a envoyé sa franchise directement dans les bras de l’Omega Force de Koei Tecmo pour un passage à la moulinette du Musou, comme Zelda et son Hyrule Warriors avant lui. Le concept du jeu de rôle tactique parvient-il à se marier avec le beat’em all de masse sur Nintendo Switch? Clairement oui, malgré quelques bémols que l’on vous détaille dans notre vidéo-test complet en mode portable!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

Visuellement, on déplorera des décors redondants, des textures ternes et de l’aliasing mais pour le reste, Omega Force a fait du bon boulot en proposant au gamer le choix des armes en mode dock: qualité ou vitesse, autrement dit 1080p@30fps ou 720@60fps. La modélisation des personnages est vraiment réussie, les cinématiques somptueuses et les effets pyrotechniques lors des attaques donnent un réel sentiment de puissance. Du bon boulot!

Gameplay/Scénario: 15/20

Le scénario est un peu bateau mais parvient quand même à offrir un canevas pour expliquer la réunion de tous ces héros mythiques de la saga (enfin plutôt des deux derniers volets, les autres arrivant par… DLC payant!). Le tout est ultra linéaire mais brillamment mis en scène et pousse le joueur à s’investir. Niveau gameplay, le soft offre un mix intéressant entre BEAUCOUP de Beat’em All et UN PEU de Tactical-RPG avec placement des unités sur un damier en début de partie, triangulation des armes, arbres de compétence, ordres en temps réel et même les attaques duo et un simili de PermaDeath. Pas évident sur le papier, mais le résultat Joy-Con en main est vraiment plaisant à jouer, malgré un côté un peu fastidieux de la montée en skills de tous les héros et cette répétitivité inhérente au genre. Mention excellente, par contre, au mode deux joueurs avec un Joy-Con chacun, clairement fun!

Bande-Son: 16/20

Doublage anglais de fort bonne facture de base, avec possibilité de télécharger gratuitement les voix japonaises encore plus inspirées, bruitages ambiants qui claquent et musiques entraînantes quoiqu’un peu génériques, Fire Emblem Warriors offre une très bonne balade auditive.

Durée de vie: 15/20

Comptez une quinzaine d’heures pour voir le bout du mode histoire, auquel vous pouvez rajouter quelques heures en plus histoire de boucler toutes les chroniques, ces scénarios reprenant les moments marquants de la saga Fire Emblem. Après, si vous êtes partisan de la collectionnite et du boost de tous vos persos, vous pouvez décupler le compteur sans soucis! On ne parlera par contre pas des DLC payants qui vont vous vendre du perso over-tarifé en surfant sur votre fan service, Nintendo ayant bien pris soin de n’inclure dans son roster de 25 héros jouables d’emblée que les protagonistes de Fates et Awakening.

Note Globale N-Gamz.com: 15,5/20

Fire Emblem Warriors plaira avant tout aux fans absolus de la saga bien plus qu’aux simples adeptes de Tactical-RPG, dont il parvient néanmoins à intégrer quelques codes comme le placement d’unités, les ordres tactiques et la triangulation armée dans son optique de bon gros beat’em all des familles à la Dynasty Warriors. On y retrouve une galerie de personnages attachants et bien connus des aficionados, des combats nerveux et jouissifs, une réalisation convaincante ainsi que de superbes cinématiques pour une histoire un peu télescopée (faut bien justifier ce gros Cross-Over de héros) et une certaine répétitivité à moyen terme, certes, mais rien qui ne vienne ternir le tableau d’un titre maîtrisé dans son genre, si ce n’est une politique de DLC et autres persos additionnels qui sent bon l’attaque directe au porte-monnaie du gamer.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!