Review

Sorti en 2011 sur Xbox 360 pour promouvoir Kinect, le périphérique de détection de mouvement qui coulera deux ans plus tard la Xbox One, Disneyland Adventures n’avait pas fait grand bruit. De fait, un remaster sur console actuelle ne pouvait lui faire que le plus grand bien pour sortir de l’anonymat, et honnêtement les petits gars d’Asobo Studio ont bien fait de dépoussiérer leur bébé tant nous avons été surpris par la qualité de ce dernier! Une vraie plongée magique en plein coeur des parcs Disneyland et un respect profond de l’oeuvre de ce cher Walt nous ont tout simplement conquis! La preuve en vidéo.

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17,5/20

Pour un jeu estampillé « enfants », la réalisation de ce Disneyland Adventures force l’admiration. Modélisation réussie des personnages Disney, parc rempli de NPC, charte graphique totalement respectée jusque dans les détails de certaines attractions et zone de jeu plutôt vaste à explorer, tout concourt à vous plonger dans ce monde magique et si dépaysant. On regrettera juste des saccades dans l’animation et du clipping parfois trop prononcé, alors que nous avons quand même effectué le test sur une Xbox One X avec le titre installé sur le disque dur interne.

Gameplay/Scénario: 16/20

Disneyland Adventures est jouable à tout âge, même pour les plus jeunes ne sachant pas encore lire. Le gameplay est simple d’accès mais réserve son lot de surprises par le biais d’éléments interactifs à activer grâce à vos items spéciaux (baguette magique, pistolet de buzz, …), le nombre de personnages présents dans le parc offre de nombreuses quêtes annexes toujours bien indiquées et les mini-jeux s’avèrent plutôt longs et fun bien que leur concept semblera un peu simpliste et redondant aux gamers plus âgés (du runner, du shooter et du jeu de rythme, principalement). Bref, du tout bon qui peut également se jouer avec Kinect, bien que cela soit carrément dispensable selon nous.

Bande-Son: 19/20

Le jeu est intégralement doublé en français par les voix officielles de tous les personnages Disney. Aucune fausse note, même les aliens de Toy Story proposent leurs vrais doubleurs, c’est dire. Les mélodies, de leur côté, sont tout droit tirées de celles de Disneyland et les fans reconnaîtront avec plaisir les airs de Pirates des Caraïbes, du Space Mountain ou encore de la mythique Maison Hantée. Enfin, le parc fourmille de bruitages environnementaux qui achèveront de vous emporter ailleurs, dans cet univers si particulier inventé par ce cher Walt. Seuls bémols: les NPC qui parcourent les allées parlent tous anglais et l’air de Small World vous reste toujours autant en tête… arghhhh!

Durée de vie: 19,5/20

Pour moins de 25€, Disneyland Adventures vous offre une foultitude de quêtes, de missions secondaires et d’objets à récolter, sans compter les photos et signatures avec les héros Disney, les tenues à acquérir, les étoiles à récupérer dans les mini-jeux, les danses de princesse et les dizaines de badges à collectionner. Pour une fois que les enfants ne sont pas pris pour des imbéciles, et pour pas cher, on ne peut qu’être ravi!

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

En s’affranchissant du Kinect et en soignant son habillage graphique pour nous proposer un titre riche, parfaitement jouable même pour les plus jeunes et respectueux jusque dans son ADN de l’univers Disney et de l’ambiance des parcs, Disneyland Adventures est une vraie bonne surprise que tout fan se doit de posséder. Tout vous donne l’impression d’être en plein coeur de cette magie si particulière qui a bercé notre enfance, et si l’on pourra déplorer un framerate parfois bancal ou des mini-jeux au concept un peu simple et redondants (mais parfaitement adaptés à leur cible), le travail réalisé par Asobo Studio fonctionne parfaitement et nous immerge pleinement dans l’atmosphère unique des parcs et attractions Disney. Une vraie bouffée d’air frais pour toute la famille, à moins de 25€!



About the Author

Neoanderson

Hardcore gamer dans l’âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j’apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N’hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!