Review

Le jeu « Darksiders 2 », qui est sorti il y a peu et dont on vous proposé le test ici-même, béneficie  déjà (ou « enfin » diront certains) d’un DLC qui se situe dans la droite lignée du titre auquel il vient se greffer. Alors, à  quoi s’attendre ?…

T’as pas un peu froid? Ah non, c’est vrai : t’es mort !

Le bestiaire convient parfaitement à l'environnement glaciaire

En termes de background, ce DLC reprend celui du jeu dont il découle, ce qui semble logique. Cependant, utiliser ce terme serait réducteur. Je parlerais en fait plutôt d’extension, puisque c’est un carrément nouveau mode de jeu qui s’offre à nous : le TPS. Certes, cette « extension » est plus courte que le jeu de base, mais se montre tout aussi intéressante, avec de nouveaux adversaires, adaptés au climat froid et neigeux qui domine le donjon.

Le contenu nous promet 5 heures de jeu pour chaque mode (normal et difficile), soit 10 heures au total, selon l’éditeur. Il vous propose un unique donjon, la Tombe d’Argul, qu’il faut fouiller pour l’explorer au mieux (on vous laisse la surprise de l’histoire), ainsi qu’une « sulfateuse » d’outre-tombe tirant des projectiles explosifs qui échauderont vite vos adversaires, trop rompus aux rigueurs de l’hiver. D’ailleurs, ce monde hivernal apporte une certaine fraîcheur à l’univers de Darksiders 2, de par la beauté des niveaux et l’adéquation parfaite entre ledit monde et son bestiaire…

Doom X Darksiders 2 ?

La sulfateuse mystique est diablement efficace

Le Gameplay et l’aspect RPG, quant à eux, sont toujours au rendez-vous (Y s’raient pas v’nus, qu’on s’rait allés les chercher…). Pour en revenir à la « sulfateuse », elle est maniable, même si son usage rappelle celui du célèbre BFG-9000 de Doom, tant son tir peut s’avérer dévastateur quand le projectile précédemment envoyé explose au contact de l’adversaire, sur simple pression de la gâchette L1.Elle permet d’éviter tout corps-à-corps massif, souvent défavorable à Death. A moyenne distance, l’impact sera plus effectif, surtout contre de gros adversaires. Quant à la courte distance, elle est totalement à éviter, car vous vous retrouverez vite débordé par les nuées d’ennemis qui rôdent dans la tombe.

En résumé, cette extension est tout bonnement indispensable pour qui veut découvrir un nouveau pan de l’univers Darksiders, ou tout simplement voir ce que donnerait Death avec une arme à feu entre les mains. Intéressant et bénéficiant des qualités de son modèle,  ce DLC est donc plus qu’intéressant, d’autant qu’il est gratuit pour ceux ayant précommandé le jeu, et vendu seulement 560 MS Points /5.49€ sur XBox Live et 5.19€ sur PS Store.

Réalisation: 18/20

Toujours les mêmes qualités, toujours aussi beau…, mais encore des ralentissements. What else ?…

Gameplay/Scénario: 17/20

La sulfateuse apporte un renouveau de gameplay et rappelle furieusement le BFG 9000 de Doom. Une référence.

Bande-Son: 18/20

Musique différente, mais bien dans l’ambiance du jeu. Aussi bonne que la bande-sonore du jeu original.

Durée de vie: 18/20

Avec 5 heures de jeu dans chaque mode (« Normal » et « Difficile »), ça donne de quoi s’occuper et c’est plus qu’honorable pour un DLC.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

La barre avait été fixée très haut par Darksiders 2, et cette extension n’est pas près de la faire retomber. A croire que Joe Mad ne sait pas bâcler ses jeux^^. 



About the Author

Almathea

Recette de l’Almathea. Prenez 30 années à regarder, aimer et défendre la japanimation. Mélangez avec autant d’années de cinéphilie orientée vers le fantastique et l’horreur. Ajoutez une pincée de cosplay, une bonne louche d’attrait pour le yaoi plutôt pas mignon, 200 kilos de mangas et un grand zeste de vampires. Enfin, faites mijoter le tout dans une casserole de regard critique sur le monde pendant au moins 37 ans. Bon appétit :D
Mes opinions ne sont pas universelles, aussi ne serons-nous pas toujours d’accord. Mais je suis toujours partante pour un débat constructif dans la bonne humeur. Alors n’hésitez pas ;)