Review

Jeu de stratégie développé par PortalPlay, les papas de Tales from the Void, Broken Lines vous plonge en pleine Seconde Guerre Mondiale. Vous allez incarner un groupe de 8 soldats, autant vétérans que novices, rescapés d’un crash aérien en plein coeur du territoire ennemi. Votre mission: retrouver d’éventuels survivants, tenter de comprendre ce que trament les nazis et surtout… vous enfuir, le tout au travers d’un soft en « semi-temps réel » qui veut nous offrir un gameplay plutôt rafraîchissant dans une ambiance très pesante mâtinée de… permadeath! Un mix réussi? Venez le découvrir avec nous dans ce vidéo-test au coeur du conflit!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 16/20

Bien que le chara-design de votre escouade soit trop caricatural et que certaines textures fassent un peu cheap, tout comme l’habillage narratif à base de bulles BD et d’écrans fixes, la réalisation globale de Broken Lines est très convaincante, nous offrant des maps de bonne taille, des effets de lumière, d’eau et de flamme réalistes, une animation qui tient la route et une bonne distance d’affichage pour un résultat très plaisant à l’oeil.

Gameplay/Scénario: 18/20

Si le scénario se laisse suivre sans soucis et propose même des dilemmes moraux intéressants, c’est le gameplay qui est assurément LE point faisant sortir Broken Lines du lot. En optant pour un semi-temps réel qui se déroule par segments de 8 secondes, une maniabilité bien pensée, de nombreuses possibilités d’approche et des personnages radicalement différents les uns des autres, le titre de PortalPlay devient rapidement chronophage et diablement jouissif quand on maîtrise ses mécaniques. Une excellente surprise malgré quelques écueils comme une auto-save parfois frustrante et une permadeath en hard qui pourra en rebuter certains.

Bande-Son: 14/20

On aurait vraiment adoré avoir droit à des doublages pour rendre votre escouade un peu plus vivante. Il faudra hélas se contenter de la voix d’une narratrice anglaise, mais on apprécie que le titre bénéficie de sous-titres français. Niveau musical, le titre jouit de mélodies mélancoliques et sombres à souhait qui collent parfaitement avec l’ambiance sombre de la Seconde Guerre Mondiale et les atrocités du conflit.

Durée de vie: 15/20

On vous conseille vivement de ne pas vous arrêter à la première fin, qui arrive au bout de maximum 8h, car vous risqueriez de trouver l’addition de 25€ plutôt salée. Faites donc une seconde partie, et même plus, puisque le titre dispose d’embranchements scénaristiques, de missions à choisir et de pas moins de cinq conclusions différentes!

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Si le chara-design de Broken Lines, ses auto-saves un brin frustrantes, le manque de doublages et sa durée de vie de 7 à 8h peut jouer en défaveur de ce titre vendu 25€, tout le reste est assez finement ciselé pour vous donner envie de vous jeter dans l’aventure imaginée par PortalPlay. Ainsi, le soft jouit d’une ambiance sombre très réussie, d’une bonne replay value via des choix de missions, d’une réalisation convaincante, d’une excellente lisibilité de l’action et surtout d’un système de jeu en semi-temps réel terriblement jouissif une fois maîtrisé! Qu’il s’agisse des différentes armes, des personnages aux capacités propres ou encore de l’anticipation des décisions ennemis et de la jauge de stress, tout est fait pour vous donner l’impression de mener une vraie stratégie de combat, et bon sang qu’on se prend au jeu! Un titre chronophage comme on les aime. A ne pas rater si vous aimez le genre!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!