Review

Avec 3D Gunstar Heroes, SEGA continue sa politique de portage à petit prix de ses hits Megadrive sur Nintendo 3DS (si on m’avait dit ça à l’époque de la guerre 16bits… j’aurai fait un infarctus!). Si les précédents titres ayant subi le même procédé ont remporté pas mal de suffrages ici à la rédac, grâce à deux choses: l’ajout pertinent d’une 3D stéréoscopique maîtrisée et des modes bonus déblocables qui poussent le joueur à refaire le soft sans jamais se lasser, on sent que le système peut vite s’effondrer si l’un de ces deux éléments manque à l’appel… et c’est justement le cas ici!

Le vidéo-test par Neoanderson

Réalisation: 10/20

La note pourra sembler dure, sachant qu’il s’agit là d’un portage et que le titre original était vraiment joli pour de la 16bit, incorporant même des éléments de boss en voxel, voire en 3D, mais le lissage n’est vraiment pas optimisé, et surtout la 3D stéréoscopique, pourtant irréprochable sur les autres jeux Megadrive sortis sur 3DS, est complètement bâclée ici. Que ce soit en mode Pop In ou Fall Out, aucun réglage ne permet de jouer convenablement, ôtant de fait un argument d’achat non négligeable à cette version vendue 4,99 Euros. De plus, quelques ralentissements se font sentir. Certes, c’était déjà le cas sur Megadrive… mais les développeurs auraient dû rectifier le tir.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le jeu est digne des meilleurs Run & Gun, Super Probotector en tête, et propose en plus de parcourir les quatre premiers niveaux dans l’ordre que l’on veut. L’aventure est variée, allant de séquences à pieds à l’escalade d’une fusée en passant par une phase de shoot dans l’espace. De plus, le cumul des deux armes et leur fusion possible donnent pas mal de possibilités d’occire ses ennemis, même si au final on gardera machinalement le duo feu/ciblage (rouge/vert), voir double ciblage (vert/vert) pour rusher le titre sans trop de soucis. Le scénario, quant à lui, n’a rien de vraiment épique, les personnages n’étant qu’à peine esquissés, mais a au moins le mérite d’incorporer quelques touches d’humour et un boss qui a de la gueule.

Bande-Son: 16/20

Les musiques sont entraînantes, les bruitages bien guerriers comme il se doit avec des tirs de lasers et des explosions dans tous les sens. Bref, on est au beau milieu du champ de bataille et la bande-son ne nous dit pas le contraire!

Durée de vie: 10/20

Comptez environ une heure pour voir la fin du titre. Pour un peu moins de 5 Euros, vous pourrez le finir deux fois de plus histoire de débloquer les deux modes additionnels offerts pour ce portage: Megalife vous octroyant plus de vie et Megashot des tirs plus puissants. On citera aussi le gunsliger mode, proposé d’office, et qui vous permet de switcher à volonté entre tous les pouvoirs. Hélas, rien de bien folichon quand on se souvient des cinq boosts de voiture dans 3D OutRun (en vidéo-test ici) ou du Fist of Death mode de 3D Streets of Rage 2 (en test ici). Bref, vous ne reviendrez sans doute pas sur ce 3D Gunstar Heroes une fois terminé.

Note Globale N-Gamz.com: 12,5/20

3D Gunstar Heroes avait toutes les cartes en main pour nous fournir un revival anthologique de l’un des meilleurs shoot (run & gun) de feue la sacro-sainte Megadrive. Nerveux et doté d’un aspect scoring bien fichu, le titre pêche malheureusement clairement par les « ajouts » propres à cette version 3DS: bonus additionnels pas si enthousiasmants que ça, replay-value vraiment pauvre, ralentissements et surtout… une 3D stéréoscopique extrêmement handicapante. Bref, le titre de base était excellent, le portage 3DS l’est beaucoup moins… mais le petit prix pourrait permettre aux plus jeunes de découvrir l’un des meilleurs jeux de Treasure.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!