Review

Ethan Hawke fait partie de ces acteurs atypiques ayant du talent à revendre, mais cherchant toujours à se renouveler et prenant souvent des paris risqués en terme de carrière. Des paris risqués mais payants. « Daybreakers », « Training day » ou le magnifique « Gattaca » en sont de parfaits exemples. Aussi l’annonce d’un nouveau film avec lui est-elle toujours une bonne nouvelle. Bienvenue dans l’univers inquiétant de SINISTER.

Une image parfaite pour résumer Sinister

Ellison Oswald a connu la gloire en écrivant ses enquêtes amateures sur des crimes réels. Désirant renouer avec le succès, il pousse sa famille à emménager dans une maison où un terrible crime non élucidé s’est produit. Très vite il trouve une boîte dans le grenier contenant plusieurs bobines de films en 8mm, qui montrent la mise à mort de plusieurs familles, laissant penser qu’un serial killer est en activité depuis les années 60. Persuadé de tenir là son best seller, Ellison se plonge dans cette affaire alors que des phénomènes inexplicables se multiplient autour de lui…

Sans être le film d’horreur le plus terrifiant de tous les temps, SINISTER se distingue surtout par son ambiance tendue de la première à la dernière seconde. Autant le dire de suite, ce film est tout à fait déconseillé aux âmes sensibles car il parvient à être véritablement dérangeant dès la première séquence, lorsqu’on assiste en muet à une pendaison multiple… Un début des plus sinistres -le film n’a en rien démérité son titre- filmé avec une ambiance pesante qui reste constante. Si le long métrage joue avec son public en ménageant quelques beaux effets chocs destinés à faire sursauter toute la salle de cinéma, il ne s’abandonne jamais à la facilité et continue à ciseler son atmosphère jusqu’au double twist final. Et l’un des éléments clés de ce climat angoissant est un travail remarquable sur le son. Mélange de bruitages et de musique discordante, la bande-sonore est omniprésente et hante le film tel un fantôme, devenant un personnage à part entière.

Horrifié, Ellison découvre le contenu des bandes 8mm qu’il a découvertes

Vous l’aurez compris, SINISTER est un VRAI film d’horreur. Pas un de ces titres pop-corn à regarder entre amis, mais un long-métrage qui distille le malaise comme un poison. Entièrement porté par Ethan Hawke, magnifique de crédibilité et d’humanité (l’obsession du succès jusqu’à la myopie et le besoin de comprendre entrant en conflit avec une nature sensible horrifiée par les découvertes successives), le film brosse les autres protagonistes -et notamment l’épouse d’Ellison- en quelques coups rapides et classiques. Au point qu’un véritable fossé se creuse entre le personnage principal si intense et sa famille presque caricaturale du genre. Une maladresse du réalisateur? C’est peu probable. Il semble au contraire que Scott Derrickson ait voulu instiller des éléments typiques de ce genre de film pour donner aux spectateurs une fausse impression de confort quant au scénario et ainsi mieux les attirer vers un final rejetant les règles du genre.

Si vous aimez frissonner, sursauter et vous laisser emporter par une histoire glauque à souhait, ce film est fait pour vous. Ayant été déprogrammé de bien des salles suite au mauvais comportement de certains spectateurs lors des projections de « Paranormal Activity IV », SINISTER commence sa carrière avec un sérieux handicap. N’hésitez donc pas à soutenir les films d’horreur en allant voir celui-ci qui le vaut bien. D’autant plus que Mr. Boogie mérite d’entrer au panthéon des monstres et de trouver sa voie jusqu’à vos cauchemars…

Note Globale N-Gamz: 4,5/5

LA BANDE-ANNONCE

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Almathea
Recette de l'Almathea. Prenez 30 années à regarder, aimer et défendre la japanimation. Mélangez avec autant d'années de cinéphilie orientée vers le fantastique et l'horreur. Ajoutez une pincée de cosplay, une bonne louche d'attrait pour le yaoi plutôt pas mignon, 200 kilos de mangas et un grand zeste de vampires. Enfin, faites mijoter le tout dans une casserole de regard critique sur le monde pendant au moins 37 ans. Bon appétit :D Mes opinions ne sont pas universelles, aussi ne serons-nous pas toujours d'accord. Mais je suis toujours partante pour un débat constructif dans la bonne humeur. Alors n'hésitez pas ;)