Review

Si certaines séries télévisées font la quasi unanimité, comme GAME OF THRONES, d’autres en revanche passionnent ou laissent indifférent selon les goûts. C’est le cas de TRUE BLOOD. Il faut admettre que la qualité des saisons est assez fluctuante et que certaines « side stories » plombent un peu l’ensemble, défauts heureusement compensés par une galerie de personnages hauts en couleur parfois très attachants et des dialogues savoureux. Une série qui aura fait couler beaucoup d’encre aussi bien sous la plume de ses adorateurs que celle de ses détracteurs et qui arrive à son terme définitif avec cette ultime saison. A la vue des premiers épisodes, que peut-on penser de ce finish?

Où en étions-nous? (Attention: spoilers inside!)

La saison 6 s’achevait sur un climax particulièrement rude pour la patience des fans de la série puisque nos héros ne parvenaient pas à empêcher la distribution de True Blood contaminé à l’hépatite V (maladie qui, rappelons-le, est bénigne pour les humains mais fatale aux vampires) ce qui engendrait un véritable fléau tandis que la petite ville décidément fort peu paisible de Bon temps s’organisait pour faire face aux attaques organisées des vampires touchés par le virus.

Eric Northman est atteint de l’hépatite V

La saison 7 reprend exactement là où s’était arrêtée la précédente avec l’attaque des citoyens de Bon Temps. Une attaque meurtrière au cours de laquelle Tara rencontre la Mort Ultime tandis qu’Arlene, Holly, Kevin et Jane sont kidnappés pour servir de casse-croûte tardif aux attaquants. Jessica, cherchant à se racheter pour ses actions passées, se jure de protéger la demi-fée Adilyn quitte à en mourir. Alors que Sam peine à remettre en place les tandems humain-vampire pour protéger aux maximum ses administrés, Sookie est à nouveau désignée par la vindicte populaire comme cause du désastre et Vince aggrave la situation en poussant les habitants de la petite ville à se conduire en vigilantes. Et pendant ce temps, Pam met tout en œuvre pour retrouver Eric qui s’est caché en France et est manifestement atteint de l’hépatite V…

Et donc?

Voici une saison qui démarre sur les chapeaux de roue ! Rien que dans les 3 minutes de pré-séquence du premier épisode, on assiste à un véritable bain de sang et à la perte d’un des personnages principaux. Puis à une scène très crue entre Jason et Violet, une scène résolument yaoi entre Jason et Eric et enfin à la mise en grave danger d’un des personnages les plus populaires. Autant dire que HBO reste fidèle à sa recette gagnante, à savoir gore, sexe et personnages sacrifiables.

Arlène, prisonnière des vampires malades, voit littéralement ses espoirs de fuite fondre… sur elle !

Cependant, le ton de cette saison s’annonce beaucoup plus sombre que dans les précédentes. La situation est très précaire et les « Hep V vamps » (vampires atteints du virus de l’hépatite V) nettoient littéralement les patelins qu’ils attaquent tels des zombies auxquels ils ressemblent d’ailleurs énormément. Pourrait-on les appeler les zompires désormais ? Exit donc –du moins pour le moment- les dialogues sarcastiques et les hésitations sentimentales de Sookie, preuve s’il en est que l’heure est grave. Surtout que TOUT peut arriver dans une saison finale (et encore plus quand elle est produite par HBO), comme le montre la disparition de Tara. A ce sujet d’ailleurs, on se pose de nombreuses questions puisque nous n’avons justement pas assisté à sa mort alors que c’était un personnage important… Rutina Wesley qui l’incarne a déclaré dans une interview que « Tara est bien morte – ce qui ne veut pas forcément dire partie dans TRUE BLOOD ». Le suspense reste donc entier. Mais il est d’ores et déjà établi que le triste sort de Tara sera un des fils conducteurs de cette saison.

Le ton est donné et l’image le respecte. Peu de couleurs en dehors du rouge. Les images de nuit sont sombres et chaotiques. Celles de jour d’une luminosité plate et dénuée d’espoir. Soit un travail visuel qui correspond bien à l’ambiance actuellement distillée par le scénario et qui différencie immédiatement cette septième saison bien éloignée des jardins féériques aux milliers de scintillements.

The Walking Dead Vampires

Après les vampires, les métamorphes, les garous, les ménades, les fées et les sorcières, place donc aux zombies pour terminer la série sur une apothéose apocalyptique. En tous cas, c’est ce que ces deux premiers épisodes nous donnent à penser et croiser TRUE BLOOD avec WALKING DEAD semble définitivement être un excellent concept. Nous ne pouvons donc qu’attendre la suite et fin avec impatience pour pouvoir donner un verdict final. Rendez-vous donc le lundi pour une dernière peinte de bon sang.

Note Globale N-Gamz: 5/5

LA BANDE-ANNONCE

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Almathea
Recette de l'Almathea. Prenez 30 années à regarder, aimer et défendre la japanimation. Mélangez avec autant d'années de cinéphilie orientée vers le fantastique et l'horreur. Ajoutez une pincée de cosplay, une bonne louche d'attrait pour le yaoi plutôt pas mignon, 200 kilos de mangas et un grand zeste de vampires. Enfin, faites mijoter le tout dans une casserole de regard critique sur le monde pendant au moins 37 ans. Bon appétit :D Mes opinions ne sont pas universelles, aussi ne serons-nous pas toujours d'accord. Mais je suis toujours partante pour un débat constructif dans la bonne humeur. Alors n'hésitez pas ;)