Review

Apparu pour la première fois en 2014, The ancient Magus Bride est un shonen ensorcelant créé par la mangaka Koré Yamazaki. On ne va pas vous le cacher, le titre édité chez nous par Komikku est une perle du genre qui revisite allègrement les contes et les légendes sur la Sorcellerie. N’ayez pas peur et ouvrez donc les pages de cet œuvre unique dans laquelle dragons et fées se côtoient autour d’un maître de maison bien mystérieux…

Elias, mi-homme, mi-magicien, va devenir le mentor de la jolie Chisé

Elias va devenir le mentor de la jolie Chisé

Agée de 15 ans, Chisé Hatori  est une jeune fille sans attaches ni goût particulier pour la vie. Acquise comme simple objet lors d’une vente aux enchères par une créature mi-humaine, mi-magique au physique squelettique, elle ignore qu’elle est en fait une Slay Vega, un être aux pouvoir incommensurables que les magiciens utilisent jusqu’à… ce qu’il en meure! Heureusement, le nouveau « propriétaire » de la demoiselle se révèle être Elias Answorth, un personnage étrange qui va prendre Chisé sous son aile pour en faire une grande sorcière. Un parcours qui, vous vous en doutez, sera pavé d’embûches mais aussi de surprises pour nos deux protagonistes.

La qualité du dessin est incroyable!

La qualité du dessin est incroyable!

The Ancient Magus Bride nous offre un graphisme travaillé qui bénéficie de dessins traditionnels à la plume. Le trait est net et soigné. On apprécie également l’imagination apportée dans la création et le design des petits êtres féeriques qui parcourent le monde imaginé par Koré Yamazaki. Des fées, des dragons, des magiciens qui nous emportent dans un univers envoûtant, fidèlement dépeint grâce à un grand nombre de trames apportant une dimension presque réelle aux décors empreints de folklore, mais aussi aux personnages. Notons d’ailleurs que l’auteur s’attarde particulièrement et avec un goût certain sur  les plaines irlandaises, les petits villages fleuris d’Angleterre et la magnifique ville de Londres. Enfin, quelques touches d’humour sont finement éparpillées, notamment avec le personnage d’Elias qui se donne parfois des allures de farceur malgré son apparence un peu terrifiante.

Plongez dans un univers enchanteur et mystérieux dont vous aurez du mal à décrocher

Plongez dans un univers enchanteur et mystérieux dont vous aurez du mal à décrocher

Le scénario, quant à lui, est tout bonnement merveilleux d’originalité. Certes, le lecteur lambda pourra se dire « encore une histoire de magie à la Harry potter ! » mais il n’en est rien! La mangaka a en effet su donner sa propre personnalité à The Ancient Magus Bride, en nous dépeignant une vision colorée et mystérieuse de la Sorcellerie. L’enchantement opère et le suspense engendré au fil des pages, notamment autour du couple d’Elias et de Chisé, finit par nous prendre dans ses filets, sans parler des nombreuses réinterprétations de mythes connus allant même jusqu’au… Royaume des Chats!

The Ancient Magus Bride est donc un véritable coup de cœur ici à la rédac, un petit bijou à posséder impérativement dans sa bibliothèque. Une œuvre qui plaira autant aux petits qu’aux grands, au sein d’un univers tout bonnement ensorcelant! D’ailleurs, les lecteurs ne s’y sont pas trompés et le succès de ce premier volume est tel que les éditions Komikku ont du le rééditer! Vivement le tome 2!

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.