Review

Retranscrire la musique dans un manga, voilà une idée bien saugrenue. Comment des pages de papier pourraient-elles nous faire ressentir les ondes musicales, nous faire vibrer ? C’est pourtant un pari qu’ont relevé plusieurs auteurs ; on se souvient particulièrement de Nana et Beck, deux mangas cultes qui ont accompli ce défi haut la main. Cette année, Glénat nous apporte une nouvelle série ayant choisi la musique comme thème principal: Blue Giant nous emmène donc dans le monde feutré et mystérieux… du jazz et du saxophone!

« Dai a un amour inconditionnel pour le jazz »

A Sendai, la fin du lycée pointe le bout de son nez. Avec elle, les étudiants comment à réfléchir à leur avenir. Pour Dai, c’est encore flou ; la seule chose qu’il sait, c’est qu’il va devoir dire au revoir à son hobby qui l’aura occupé pendant 6 ans : le basket. Son ami, Shuhei, qui a la tête pleine de rêves, souhaite quant à lui devenir un grand pianiste.

Un jour, il fait découvrir à Dai le jazz, une musique assez peu populaire chez les adolescents. Quelques mois plus tard, notre héros vient rendre visite à son ami, lequel a du laissé tomber ses rêves de musique pour se consacrer à la médecine. Mais Dai a une nouvelle à lui annoncer : il est tombé amoureux du jazz et est bien décidé à devenir… le meilleur saxophoniste du monde !

On s’attache rapidement au jeune Dai, parce qu’il est excessivement enthousiaste … et nul ! Au moment où il décide de jouer du saxophone, il ne connaît rien à la musique ni au solfège ; il joue trop fort et très faux. Ces défauts rendent le personnage intéressant et décuplent notre envie de connaître son histoire.

« Certains moments sont bourrés d’émotion »

Puisqu’il est impossible de retranscrire une musique sur papier, l’auteur a pris le parti de jouer énormément sur les émotions et les expressions de ses personnages. Malheureusement, quand on n’y connaît rien au jazz … difficile de comprendre le héros et sa passion dévorante. On sent bien qu’il y met toutes ses tripes, et qu’il parvient à choquer, émouvoir, bousculer les autres protagonistes … mais en tant que lecteur, on reste presque de marbre.

Si l’idée est originale et que le scénario suit son cours sans accroc, le manga ne nous convainc pas pour autant. On lit les aventures de Dai avec un intérêt tout à fait modéré ; on ne peut pas nier que l’action et les rebondissements sont peu présents. Pourtant plein de qualité, Blue Giant ne parvient donc pas encore à se faire une place parmi nos lectures favorites, mais on scrutera néanmoins la suite avec intérêt !

Note Globale N-Gamz: 3,5/5



About the Author

Amy
Amy
Gamer girl et otaku dans l'âme, j'ai fait du fansub -aux postes de traductrice/checkeuse- pendant plusieurs années. A la fin de mon anime favori (R.I.P. Bleach), j'ai lentement décroché ; et depuis, j'ai erré sur le net ... Jusqu'à ce que je trouve N-Gamz ! Un site qui me permettrait de partager ma passion non plus de la japanim, mais des jeux vidéos avec un public ; parfait ! Je vais donc mettre tout mon petit coeur dans mes articles et tests, en espérant qu'ils vous plairont ! Random fact : je fais un délicieux brownie