Review

Le tome 1 de A Silent Voice en avait fait une belle surprise sur nos étalages de nouveautés. Avec les volumes 2 et 3, Yoshitori Oima jeune mangaka prometteuse, persiste et signe dans l’excellence ! Une sacrée belle trouvaille pour les éditions Ki-Oon et, surtout, un régal pour les lecteurs!

Les personnages sans importance pour le récit apparaissent avec une croix sur la tête... jusqu'à ce qu'ils deviennent important dans la vie de Shoya et Shoko!

Les personnages secondaires du récit apparaissent avec une croix sur la tête… jusqu’à ce qu’ils deviennent important dans la vie de Shoya et Shoko!

Alors que le premier tome nous présentait principalement l’histoire de Shoko et Shoya durant le CM2, les deux suivants nous proposent de suivre leur vie au collège. Shoko ayant quitté l’école à cause des brimades, Shoya va prendre la lourde décision de la retrouver pour lui présenter ses excuses avant de se suicider. Mais sa rencontre avec son ancienne victime va le faire changer d’avis. Il choisit de réparer ses erreurs et de devenir celui qui la protège. Il a d’ailleurs appris le langage des signes dans le but de se faire pardonner et d’enfin entendre la voix de la belle. Mais devenir ami, voire ange-gardien de la personne que l’on a martyrisée pendant des mois n’est pas chose aisée. Il va se retrouver face à un problème de taille : se faire accepter par la famille de Shoko et surtout… sa sœur !

Graphiquement, les volumes 2 et 3 de A Silent Voice sont aussi beaux que le premier tome ! Les décors sont réalisés avec soin et apportent une sacrée touche de réalisme grâce à leur niveau de détail. Les traits de l’auteur sont toujours aussi plaisants à contempler de par leur finesse et le travail apporté au design de chaque personnage. Les trames, elles, restent légères et la mangaka joue sur l’encrage et le découpage pour nous proposer une fluidité exemplaire. C’est bien simple : il ne manque que la couleur à ce seinen pour lui donner vie ! Autant dire que l’adaptation en film d’animation promet une belle surprise si les graphistes suivent les visuels du manga.

Shoya veut réparer toutes les méchancetés qu'il a fait étant plus jeune

Shoya veut réparer toutes les méchancetés qu’il a faites étant plus jeune

L’histoire, quant à elle, évolue de façon inattendue car Shoya va vouloir réparer les erreurs faites lorsqu’il était en CM2, et cela implique donc de retrouver les élèves présents à l’époque. Il va donc se mettre à rechercher une certaine Miyoko, accompagné par Shoko. On nous présente aussi un peu mieux la famille de l’héroïne et toute une toile de fond se tisse autour de Shoko et Shoya. On note d’ailleurs une sacrée particularité de l’auteur, qui a mis sur les visages des personnages sans importance… une croix noire ! Dès que la personne a un rôle à jouer dans la toile, la croix s’enlève ! C’est aussi une manière de montrer à quel point les actes de Shoya l’ont rendu seul et isolé de tous.

A Silent Voice confirme donc, avec ces deux volumes, tout le bien qu’on en pensait et demeure un sacré coup de cœur. Les tomes comportent de nombreux passages représentant le langage des signes, ce qui lui donne un petit côté éducatif sympathique dans une œuvre crédible et accessible à tous. Une magnifique histoire et un bel hommage aux personnes mal-entendantes. A posséder d’urgence !

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel

Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.