Review

Moving Out est un jeu coopératif jusqu’à 4 joueurs, développé par SMG Studio et vendu 24,99€. Le titre vous met dans la peau de déménageurs plutôt expéditifs au travers d’une trentaine de missions où votre but sera simple: balancer tous les paquets, meubles et autres bibelots dans le camion de déménagement le plus vite possible et… par tous les moyens imaginables! Rassurez-vous, votre entreprise a une très bonne assurance bris de vitre, alors n’hésitez pas à utiliser toutes les sorties envisageables, quitte à faire passer de la marchandise par la fenêtre pour gagner du temps! Bref, un joyeux foutoir qui devrait vous demander une bonne coopération pour vous en tirer sans trop de casse (quoique…), du moins sur le papier. Mais dans les faits, ce titre qui s’inspire fortement du mythique Overcooked fait-il aussi bien que le maître? La réponse dans notre vidéo-test complet!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17/20

La réalisation de Moving Out est travaillée comme on l’aime pour un titre indie humoristique. Pléthore de détails dans l’environnement, couleurs flashys, personnages au look très drôle, animation sans faux pas et design artistique cartoon à souhait pour un soft que l’on reconnaîtra entre mille. Par contre, les bugs de collision qui ont tendance à vous empêcher de sortir certaines pièces à déménager ont souvent tendance à vous crisper, et on aurait aimé quelques cinématiques pour densifier un peu le récit.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le scénario de Moving Out tient sur un timbre poste, c’est un fait. Aux commandes d’une entreprise de déménagement, vous avez une trentaine de clients à satisfaire, point-barre. Cependant, l’humour est au rendez-vous, les réflexions bien barrées aussi, et on sait tous que le récit dans un puzzle-game n’est pas le plus important. Niveau gameplay, le titre se prend en main instantanément et le fun est présent d’entrée de jeu à plusieurs. On s’amuse à trouver le chemin le plus rapide pour envoyer tout le mobilier dans le camion (souvent, ça passe par la fenêtre, ahem) et si on la joue coop, on peut vraiment exploser les scores. Le souci, c’est que contrairement à un The Stretchers où la coopération était obligatoire pour progresser, ici elle n’est en aucun cas essentielle et vous pourrez tout à fait boucler les niveaux en jouant chacun de votre côté. Dommage car l’ajout de mécanismes à activer à plusieurs aurait pu pimenter le tout selon nous, tout comme celui du online qui aurait aidé à trouver du monde pour jouer autrement qu’en local. Tout seul, par contre, l’aventure se montrera forcément répétitive et plus ardue, mais on apprécie le nombre d’aides activables ingame pour vous permettre d’augmenter votre timer ou de transporter des charges plus lourdes sans aide.

Bande-Son: 14/20

Les bruitages font le job et se montrent parfois très drôles (les bips vidéoludiques dans les locaux d’AAAAAhtari, par exemple, sont énormes), mais les musiques sont un peu trop génériques pour marquer les esprits. De même, on aurait adoré un doublage des personnages.

Durée de vie: 14/20

Comptez 5 à 6 heures pour terminer le jeu en ligne droite, ce qui forcément fait mal à 25€ le soft. Par contre, si vous optez pour des parties à plusieurs et que vous vous mettez en tête de boucler les objectifs annexes de chaque mission et les niveaux bonus, vous en aurez largement pour votre argent!

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Moving Out ne parvient certes pas à réitérer la magie d’Overcooked à la grande époque, mais le fun est bel et bien présent dans ce jeu de déménagement déjanté à l’humour qui fait mouche et aux agréables options d’accessibilité et d’aide. A quatre en local, le rire est là, même si on déplore vraiment le peu d’obligation de recourir à la vraie coop (contrairement à un The Stretchers en duo, par exemple), l’absence de online et des bugs de collision qui ont tendance à frustrer un peu quand on vise le meilleur temps. D’ailleurs, il est primordial pour apprécier le titre de SMG Games de le pratiquer à plusieurs ET de chercher à compléter toutes les sous-missions et les niveaux bonus, faute de quoi, en solo et en ne faisant que les levels essentiels, vous le bouclerez en 5 à 6H. Un peu chiche pour 25€ non? Bref, Moving Out doit se jouer sous certaines conditions pour dévoiler tout son potentiel mais si elles sont réunies, nul doute que l’investissement en vaut largement la chandelle!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!