Review

Développé par Fatshark sur base de la licence culte du jeu de plateau made in Games Workshop, Warhammer Vermintide a pris tout le monde de court ici à la rédac. En effet, alors que l’univers Dark Fantasy de la franchise se prêtait à merveille à du RPG ou de la stratégie vidéoludique, les développeurs ont choisi de faire de leur jeu un successeur à… Left 4 Dead ! Oui, un FPS Survival coopératif zombifique dans le monde de Warhammer ! Avec des Skavens flippants en dignes héritiers des morts-vivants putrides et cinq classes de personnages typiques des jeux de rôle, vous allez pouvoir parcourir une ville plongée dans les ténèbres dans l’unique but… de vous en sortir vivant ! Crafting, travail d’équipe et communication sont au cœur de ce gameplay diablement grisant… mais hélas parfois un peu trop chaotique. La preuve en test vidéo !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 14/20

Si la fluidité est clairement au rendez-vous, de même que l’ambiance Dark Fantasy unique de Warhammer, on regrettera les graphismes pas si Next-Gen que ça et surtout une sacrée confusion visuelle entre vos ennemis, leurs cadavres et les décors, la faute à un filtre d’image bien trop sombre qui nuit à la jouabilité. A côté de ça, la modélisation de vos cinq héros est propre et crédible, tout comme le superbe intérieur de votre HUB Central.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le scénario est sombre à souhait et vous mettra rapidement dans le bain grâce à une cinématique d’introduction gore au possible. Malheureusement, il sera raconté en grande majorité par des écrans texte là où on aurait voulu plus de cut-scenes. Le gameplay, quant à lui, est clairement surprenant : oser croiser le jeu de plateau Warhammer avec un clone de Left 4 Dead, c’est culotté ! Le pire c’est que ça marche diablement bien, les Skavens remplaçant sans aucun problème les redoutables zombies. De plus, un aspect crafting d’équipement et gestion d’XP va vous donner envie de refaire inlassablement les niveaux. Dommage que le côté fouillis des affrontements au corps à corps, très nombreux, vienne un peu gâcher la fête.

Bande-Son: 14/20

Les musiques sont mélancoliques et oppressantes à souhait tandis que les voix des Skavens au loin vous vous filer une frousse pas possible. On apprécie également les nombreuses répliques de vos personnages au sein des niveaux, avec un sens de l’ironie bien poussé. On regrette dès lors d’autant plus que le titre n’inclut pas des doublages français car lire des sous-titres en plein cœur d’une action frénétique est juste… impossible !

Durée de vie: 11/20

Si on ajoute le DLC incorporé dans le soft et le mode survie, Warhammer propose une douzaine de niveaux, qui se finissent en moins de trente minutes chacun. De fait, on en a vite fait le tour en solo… et nous ne saurions que trop vous recommander d’y jouer en multi, de préférence avec des amis puisque le réseau est plutôt déserté.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Croiser le jeu de plateau Warhammer et le cultissime Left 4 Dead était un pari totalement barré, et pourtant Fatshark le réussit avec brio en proposant un titre immersif, flippant au possible et qui se paie le luxe d’adjoindre à la recette originale un côté crafting et des classes de personnages typiques des RPG. On regrettera néanmoins le fouillis général de l’action, les graphismes pas vraiment impressionnants, le manque de personnes sur les serveurs et le peu de niveaux proposés. A jouer impérativement avec vos amis. En solo, vous aurez trop vite fait le tour de la question.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!