Review

Annoncé à la surprise générale durant la conférence E3 2018 de Square Enix par un teaser ultra mystérieux, le The Quiet Man de Human Head Studios, les papas de Prey, avait pour ambition de mixer aventure narrative avec acteurs bien réels et beat’em all en 3D avec des graphismes photo-réalistes. Mais ce que l’on n’avait pas vu venir à l’époque, c’est que le soft vous ferait incarner Dane, un héros sourd à la recherche de la chanteuse Lala, kidnappée par un diabolique homme masqué… et que les développeurs allaient vous faire jouer sans le son! Et oui, dans The Quiet Man, pas de bruitages, pas de doublages, que des bruits de pas étouffés. Un concept apte à faire du soft un titre culte? Pas si sûr…

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 16/20

C’est clairement l’un des rares points inattaquables de The Quiet Man. Entre ses séquences vidéo de toute beauté en 4K, ses personnages ultra stylés, sa mise en scène plutôt convaincante et son moteur 3D qui parvient parfois à gommer les transitions entre FMV et 3D, on peut dire que le soft flatte la rétine malgré ses soucis de caméra, ses bugs de collision et ses loadings un peu trop longs. On espère que Human Head Studios continuera sur cette lancée pour ses futures productions.

Gameplay/Scénario: 11/20

L’histoire est passionnante et se morcelle entre passé et présent de façon plutôt ingénieuse, n’hésitant pas à multiplier les cliffhangers et autres rebondissements sur l’identité du fameux homme masqué. Dommage donc que, malgré des rixes joliment mises en scènes, le gameplay ne suive pas la même tendance, la faute à une absence de réel tuto, des ennemis clonés et un lock hasardeux qui rend l’expérience très, mais alors très répétitive et même frustrante par moments.

Bande-Son: 10/20

Quand le jeu vous offre son New Game + avec les doublages et les bruitages, il est clairement convaincant, mais votre première traversée en mode sourd fait clairement office de purge non immersive à ce niveau, sans parler de certains sous-titres en… québécois!

Durée de vie: 8/20

Comptez à peine 3 heures pour voir le bout de l’aventure une première fois, sans tout y comprendre puisque vous n’entendez rien, puis 3 heures de plus pour vous refaire le jeu en mode sonore. Petit souci, sur ces fameuses 3 heures, il faut compter 2 heures de cinématiques impossibles à zapper pour une heure de gameplay… Même à 15 Euros, c’est trop court.

Note Globale N-Gamz.com: 11/20

The Quiet Man aurait pu être tellement plus que ce jeu en demi-teinte… tellement plus! Avec son récit passionnant, ses personnages charismatiques, son moteur 3D qui en jette, son prix mini de 15€ et ses séquences en vidéo 4K du plus bel effet, le titre de Human Head Studios avait tout pour plaire. Hélas, c’était sans compter sur des combats trop répétitifs, une ultra linéarité et surtout une première traversée en mode « sourd » qui fait vraiment office de purge avant un New Game + salvateur qui nous livre toute la quintessence du scénario, mais un peu tard hélas. Comme quoi, le son dans un jeu peut parfois faire 50% de l’immersion, et c’est le cas pour The Quiet Man!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!