Review

Bon sang qu’on y a cru, à ce Remaster 3D de Secret of Mana! En effet, nous avions pu tester les 10 premières minutes du jeu en octobre dernier et elles nous avaient vraiment enthousiasmés (confer notre preview complète en cliquant ici), le travail graphique 3D semblant tant bien que mal « respecter » le jeu originel tandis que le feeling des combats faisait naître en nous ce doux sentiment de nostalgie de l’Age d’Or des RPG 16bits. Le souci, c’est que ces 10 minutes servaient clairement de vitrine…

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 08/20

Les premiers instants de Secret of Mana, avec cette plaine verdoyante ultra colorée et ces herbes qui flottent au vent, font vraiment illusion. Hélas, dès que l’on arrive dans la forêt ensorcelée, là où de sublimes volutes rosées nous offraient auparavant une atmosphère mystique et ténébreuse qui marque encore aujourd’hui mon coeur de gamer, on se rend compte que la direction artistique a tout bonnement… foutu le camp! En gros, on dirait du travail indie 3D sur un RPG PS3, avec un oubli total des effets spéciaux et des filtres de lumière permettant de donner un semblant de vie, de corps, d’identité aux graphismes. On se retrouve donc avec un titre aux modélisations de boss douteuses, aux décors aseptisés et sans âme, et qui plus est pétri de bugs de collisions, voire même de freezes. Pourtant, dieu sait que les premières minutes étaient prometteuses!

Gameplay/Scénario: 13/20

L’histoire part parfois un peu dans tous les sens (on se bat quand même contre un Père Noël transformé en ogre bleu) mais a le mérite de bénéficier, enfin, d’une traduction française convenable récupérant au passage les vrais noms des personnages et de scénettes supplémentaires entre votre trio de héros. Niveau gameplay, à part deux touches de raccourcis et une auto-save bien pratique, tout est resté tel qu’à l’époque, voire même un peu moins bon à cause du paramétrage d’I.A. trop simplifié et de la vélocité des ennemis qui peuvent clouer sur place à coups de flèche ou de magie toute votre team, générant des pics de difficultés et de frustrations encore plus conséquents que dans l’opus originel. Heureusement que le reste fonctionne toujours aussi bien, même s’il faudra se faire à la gestion des coups à rebours, au leveling forcé et aux hit boxes parfois un peu douteuses.

Bande-Son: 07/20

La preview nous avait offert les morceaux d’origine, tous plus envoûtants les uns que les autres, mais le jeu final nous impose, de base, des réorchestrations ultra techno qui vont vous vriller les tympans 80% du temps (la B.O. des Boss est juste… arghhh). Heureusement qu’il est possible de switcher à tout moment vers les compositions de 1993 et que quelques pistes sauvent un peu le tableau, comme la musique d’intro et certains choeurs ajoutés aux thèmes les plus mélancoliques. Niveaux bruitages par contre, le Remaster fait le job et on retrouve avec joie les sonorités de l’époque, jusqu’au bips dans les menus. Par contre, si le doublage durant nos dix minutes de preview avait faient illusion, on se rend compte au fil du temps qu’il devient de plus en plus surjoué, surtout en anglais, et que les cris incessants de nos héros quand ils frappent tapent vite sur le système.

Durée de vie: 13/20

Comptez entre 20 et 30 heures de durée de vie, en fonction de votre volonté d’exploration, de votre chance face aux bugs et de votre capacité à faire monter vos magies à de hauts niveaux. Pour une quarantaine d’Euros (30€ sur Vita, mais ça bugge à mort), le constat est bon, mais on n’aurait pas craché sur un tarif un chouïa moins cher vu la paresse technique des développeurs et le manque de nouveau contenu…

Note Globale N-Gamz: 10/20

Les 15 premières minutes nous avaient rassurés sur ce Remaster 3D de cette quintessence de l’Action-RPG 2D, mais malheureusement ce Secret of Mana « Next-Gen » ne parvient pas à garder cette aura plus longtemps que le premier boss! En sacrifiant toute la direction artistique, le système de gestion d’IA et la bande-son divine (même si on peut la récupérer dans les options) sans rien apporter derrière, ce portage dénigre son illustre aîné et aurait du se contenter de nous fournir une somptueuse 2D à la place. En l’état, on ne sait finalement pas vraiment à qui s’adresse ce Secret of Mana Remaster. Les fans de la saga seront déçus (sauf s’ils veulent une traduction retravaillée et un peu de scénar en plus) tandis qu’on conseillera aux newbies de se jeter sur l’opus originel. Pas foncièrement mauvais en soi… mais loin, très loin, trop loin derrière son modèle Super Nintendo! Plus qu’une chose à faire donc: hurler à Squaresoft que l’on veut la compilation 2D sur Switch chez nous aussi!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!