Review

Après un premier épisode qui a permis à la 3DS de nous offrir un tout grand survival horror et à la saga Resident Evil de renouer avec ses racines, « Revelations » nous revient, cette fois sur consoles de salon. Si on garde l’excellente idée du binôme, exit Chris et Jill et place aux retrouvailles de deux autres grands noms de la série: le bourru Barry Burton et la superbe Claire Redfield qu’il est toujours aussi agréable de retrouver depuis Resident Evil 2 et le cultissime Code: Veronica. Ajoutez à cela un kidnapping sur une île pleine de zombies, une mystérieuse « sentinelle » à la voix bien flippante et deux autres rescapées: l’amnésique Natalia aux pouvoirs paranormaux et la rebelle Moira, fille de … Barry justement! Resident Evil deviendrait-il une affaire de famille? En attendant, ce Revelations 2 possède nombre de qualités que l’on s’est fait un plaisir de vous expliquer en vidéo-test!

Le vidéo-test par Neoanderson

Réalisation: 12/20

Si l’animation est vraiment fluide et que l’on apprécie la modélisation des personnages, on ne peut pas en dire autant des décors qui paraissent un peu trop anguleux et des textures dont la résolution fait honte aux supports Next-Gen. Sur Current-Gen, le constat passe un peu mieux mais on sent que Capcom ne s’est pas vraiment foulé pour son moteur de jeu. Restent de bons effets de lumière et quelques détails qui rendent l’environnement bien vivant.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le scénario est plutôt intéressant avec ses deux groupes qui explorent les mêmes lieux à 6 mois d’intervalles. Retrouver Claire et Barry est un régal, et le mystère autour de la Sentinelle est plutôt bien senti. Niveau gameplay, le principe des binômes cher à la saga « Revelations » est toujours aussi efficace en solo (en coop, celui qui joue le personnage non armé s’ennuie quelque peu), la maniabilité offre des possibilités d’esquives intéressantes et les combats sont parfois très rudes, poussant le côté survival que l’on apprécie tant. Le découpage en épisodes ne nuit pas au rythme du jeu et la rejouabilité est plutôt bonne grâce au système de notations et de PB obtenus pour customiser les aptitudes de ses persos. Bref, du bon boulot qui fait honneur à la saga.

Bande-Son: 15/20

Certains pesteront sur le fait que les dialogues aient été doublés en français, mais au final le résultat passe plutôt bien, à une ou deux exceptions près. Les musiques sont anxiogènes comme il faut et les bruitages parviennent à vous faire sursauter, notamment lorsqu’on incarne Natalia.

Durée de vie: 17/20

Finir le jeu vous prendra entre 7 à 8h, ce qui est plutôt bon pour un survival-horror. De plus, le titre se pare de deux histoires annexes pour environ 4 à 5 heures supplémentaires. La rejouabilité est grande avec pas mal de contenus déblocables (aptitudes, tenues, filtres d’images, …) et deux fins différentes. Autant dire que vous en aurez pour votre argent.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Resident Evil: Revelations 2 suit l’excellent chemin tout tracé par son prédécesseur, en revenant vers l’aspect survival de la saga tout en conservant un système de binôme qui a fait ses preuves. Le découpage en épisodes, façon série télé, donne un certain rythme au jeu, tout comme l’alternance entre les différents personnages. La customisation des aptitudes est un sacré plus également et la rejouabilité est grande. Bref, cette suite ne démérite pas par rapport à son aîné, mais on lui reprochera néanmoins une certaine paresse graphique au niveau des textures vraiment cheap, surtout sur Next-Gen. Quoiqu’il en soit, ce RER 2 est un très bon crû qu’il serait dommage de bouder… en espérant une suite qui gommera les défauts de réalisation pour une immersion complète dans l’angoisse!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!