Review

Après avoir rebooté avec brio une saga totalement laissée à l’abandon avec le Prey de 2017, les talentueux studios Arkane ont décidé de continuer à développer le monde créé pour l’occasion par le biais d’une toute première extension « stand-alone » officielle: Mooncrash! On s’attendait à une continuité de gameplay façon « Dishonored » Survival Spatial mais à notre grande surprise et pour moins de 20€, le studio français nous livre… un Rogue Lite! Et oui, dans Prey Mooncrash vous allez mourir, crever, passer de vie à trépas des dizaines de fois mais… c’est tellement bon!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

Le moteur de jeu a un peu vieilli et les gros loadings entre les zones font tâche, sans parler des textures qui s’affichent tardivement, mais le titre s’avère fluide, les effets de lumière aguicheurs et le design artistique de la station Pytheas est vraiment réussi, nous livrant ce mix retro-futuriste propre au Prey de 2017. Au final, l’immersion est au rendez-vous, et c’est là le principal.

Gameplay/Scénario: 16/20

Si on déplorera le scénario un peu chiche pour qui espérait en apprendre encore davantage sur l’histoire du jeu originel, on ne peut que saluer une fin surprenante et la prise de risque énorme niveau gameplay. Opter pour un Rogue Lite semblait totalement fou mais le pari est réussi avec brio et nous livre un titre d’exploration (et de morts) vraiment chronophage, profitant de cinq personnages radicalement différents à contrôler et d’un level design diabolique malgré quelques quêtes type « Fedex » un peu lourdingues!

Bande-Son: 16,5/20

Doublage français de qualité, ambiance claustrophobe, cris des Typhoons capables de vous faire stresser comme jamais… on retrouve avec bonheur les sonorités si particulières de l’univers de Prey.

Durée de vie: 17/20

Comptez quinze heures minimum pour boucler l’aventure en speedant un peu, et quasiment une trentaine si vous comptez découvrir tous les secrets de cette extension. Dommage que la difficulté diminue drastiquement à mi-parcours à cause des plans de crafting qui vous permettent de vous équiper comme une machine de guerre à moindre frais… mais pour 20€, le constat est plus qu’excellent.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Prey Mooncrash est un excellent stand-alone qui s’offre une prise de risque considérable en optant pour le Rogue Lite là où tout le prédestinait à être un Dishonored Spatial comme son aîné. Le pari est pleinement gagné grâce à un Level Design de qualité, marque de fabrique d’Arkane Studios, et des mécaniques de jeu qui deviennent vite chronophages, malgré une certaine simplicité à mi-parcours une fois que vous avez récupéré la majorité des plans de craft. Avec sa durée de vie de 15 heures minimum pour moins de 20€, son univers travaillé et immersif, sa foule de choses à faire et ses cinq personnages radicalement différents à contrôler, le jeu prouve qu’avec du talent, on peut offrir un vrai DLC original, surprenant et qui mérite amplement l’achat!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!