Review

Nioh, que ce soit dans sa version de base ou dans son premier DLC « Le Dragon du Nord » (en test ici), est tout simplement un jeu stellaire qui a su allonger sa durée de vie et conserver le cœur des fans à coups de mises à jour gratuites et d’un mode de jeu en ligne captivant. Aujourd’hui, c’est donc fort logiquement au deuxième DLC que nous nous attaquons, j’ai nommé : « Honneur Rebelle » ! Avant dernière extension pour le soft (le prochain allant clôturer l’histoire avec brio, du moins on l’espère), ce contenu additionnel vendu moins de 10€ sera-t-il à la hauteur de ce à quoi Koei Tecmo nous a habitués ? Polissez votre katana et venez le découvrir avec nous dans ce test sous haute tension !

« Un château fort, c’est fait pour être envahi ! »

« Encore plus fort que Lassie… Les chiens Ninja! »

Honneur Rebelle nous fait visiter le château d’Osaka, un temple aux allures mystiques sur une montagne des plus périlleuses, durant trois stages. Certes, trois niveaux, ça peut paraître peu, je vous le concède mais il faut prendre en considération le fait que ces niveaux sont littéralement truffés de passages secrets et de trésors n’attendant que vous ! Vous le savez sans doute déjà, mais Nioh aime se donner des arguments à base d’équipement pour allonger sa rejouabilité, et ça fonctionne toujours aussi bien qu’auparavant. Armures, armes et autres sorts constitueront ainsi les récompenses des aventuriers les plus explorateurs !

L’histoire, en elle-même, n’a par contre rien d’exceptionnel: Koei se contente de nous placer en plein milieu de batailles historiques, mimant une sorte de cours sur le Japon féodal… mais avec des chiens ninja et des chats qui parlent! Un simple prétexte pour nous catapulter au coeur de scénarios de guerre époustouflants !

Un Tonfa pour tout un chacun !

« Le Tonfa offre une approche aussi bien offensive que défensive! »

Le clou du spectacle de ce DLC côté gameplay ne sera autre qu’une nouvelle arme: le Tonfa, qui en plus d’être plus stylé à regarder que la Odachi, possède également son propre arbre de compétences tout en vous faisant sentir tel un véritable Bruce Lee du champ de bataille ! Cette arme se concentre de fait sur des attaques moyennes et rapides qui peuvent aisément briser la garde de vos adversaires. Rien que pour ça, elle mérite amplement un emplacement d’arme secondaire dans votre équipement ! Ainsi, allier ses propriétés d’attaque brute avec la rapidité et la précision d’un katana fera tomber plus d’un ennemi à vos pieds ! Et ne parlons pas du PvP, où vous croiserez le chemin de cet instrument de mort de nombreuses fois, signe de son efficacité reconnue par la Communauté…

Une bataille de plus en plus ardue

« L’assaut sur le château d’Osaka boostera votre adrénaline! Attention aux flèches enflammées! »

Honneur Rebelle prend tout ce qui rendait le jeu de base et le premier DLC difficiles et… pousse le bouchon encore plus loin! Autant dire que le côté hardcore ne rigole pas du tout ici ! Mais plus hardcore ne veut bien-entendu pas dire que le jeu est artificiellement rendu plus dur. Au contraire, les missions sont les plus complexes et les mieux structurées qu’il m’ait été donné de voir jusqu’ici. Et vous serez parfois inexorablement attirés, tout en douceur, vers des situations terrifiantes, et ce même si votre personnage est de haut niveau. Que ce soit un tête-à-tête avec une ennemi unique et puissant dans un espace exigu, ou que vous tombiez nez-à-nez avec un gang de sorciers qui se promenaient dans le coin, Honneur Rebelle vous fait comprendre qu’il faut craindre l’environnement et ses pièges plutôt que les monstres rôdant dans le secteur…

Cependant, si les Boss de ce DLC étaient aussi bien pensée que les missions, ce contenu téléchargeable aurait frisé la perfection. Hélas, vous vous retrouverez, au bout de chaque niveau, face à des Boss désespérément… humains. Bien sûr, les combats seront, à chaque fois, très difficiles et vous demanderont de vous servir de toutes vos compétences et stratégies, mais malheureusement le design de ces ennemis ne diffère pas énormément de celui des adversaires humains normaux que vous croiserez durant les missions. Je comprends très bien que Koei ait tenté une approche plus « historique » avec cette extension, mais après des niveaux aussi créatifs, un dragon géant n’aurait pas été de refus histoire de mettre la cerise sur le gâteau !

« L’artillerie lourde est à votre disposition, n’hésitez pas à faire sauter vos ennemis à coups de boulet de canon! »

Dans un sens, Nioh essaie ici d’être plus intelligent que plus grand. Trois missions, ça peut paraître maigre quand on parle de contenu, mais ces trois niveaux sont inventifs et rafraîchissants, même pour les vétérans du soft.

La voie du Samouraï n’a pas de fin !

Nioh, c’est le genre de soft qui nous en donne toujours plus. Mais donner plus ne veut pas dire donner trop ! Honneur Rebelle sait ainsi parfaitement doser variété et terrain connu dans un DLC des plus créatifs. On sent que chaque niveau a été réfléchi pour offrir au joueur une expérience totalement nouvelle, et les amateurs de difficulté hardcore seront, encore une fois, servis ! En effet, il serait totalement impensable de se lancer dans ces add-ons sans avoir auparavant terminé l’histoire principale, tant Honneur Rebelle attend de vous une maîtrise solide des mécaniques du jeu !

En bref, il s’agit d’une extension immanquable pour les plus aguerris d’entre vous, en attendant le prochain DLC qui marquera donc la fin définitive de l’aventure Nioh. Que nous réserve Koei pour sa clôture de rideau ?

La bande-annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous n’incorporerons pas de tableau de notes. Vous pourrez retrouver ce dernier dans le test du jeu complet en cliquant ici.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Nous proposant trois vastes niveaux à explorer, de nouveaux ennemis tenaces à défaire et une toute nouvelle arme avec laquelle aiguiser votre maîtrise tout en agrandissant votre collection d’outils mortels, Nioh : Honneur Rebelle offre également un contenu narratif qui nous fera voyager dans le Japon médiéval et nous jettera dans la fosse parmi des figures historiques avec lesquelles croiser le fer ou s’allier ! Proposant qui plus est un pur bonheur visuel, un framerate toujours stable et un gameplay nerveux et précis, ce DLC ravira les fans les plus hardcore du soft malgré des boss manquant d’inventivité. Croyez-nous: les missions vous donneront bien du fil à retordre et surtout des heures de fun pur et dur. Un contenu immanquable donc, en attendant le dernier DLC qui clôturera, on l’espère, le jeu en apothéose !

[/box_light]

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Snakethoot
Snakethoot
Je baigne dans la culture vidéoludique depuis ma plus tendre enfance, elle m'a façonné, elle m'a donné le goût pour les passions qui m'animent aujourd'hui. J'accorde la plus grande importance à chaque détail, aussi infime soit-il, pour être certain de saisir tout l'arôme que l'expérience d'un jeu-vidéo peut m'amener (Appelez-moi le romantique virtuel...). Cosplayeur à mes heures perdues, mon dévolu se jette aussi sur le septième art, les comics et la musique. Les passions comme les avis sont faits pour se partager et se discuter, ne soyez pas timides!