Review

Nioh, pour beaucoup d’entre nous, était un titre sorti de nulle part (et en test complet ici). En effet, après Ninja Gaiden 3, les gamers avaient presque oublié la Team Ninja et son savoir-faire. Et pourtant, leur dernier bébé a non seulement réussi à agréablement surprendre, mais aussi à s’assurer, de par son succès, un héritage qui ne fait que commencer ! En effet, trois packs de DLC sont prévus pour le soft, et aujourd’hui nous allons nous pencher sur le premier : Dragon of the North. Affutez votre katana et venez nous rejoindre dans la ténébreuse contrée de Zipangu…

Vers de nouveaux horizons

« Masamune, le nouvel antagoniste, n’est pas là pour rigoler! »

Étant le premier d’un lot de trois DLC à venir, Dragon of the North nous emmène dans un tout nouveau continent et continue là où l’histoire principale nous avait laissés. William se retrouve donc mêlé à un conflit de grande échelle contre un ennemi de taille, j’ai nommé le seigneur Date Masamune, accompagné d’une clique aussi sauvage que maléfique. Le scénario de ce DLC est donc entièrement à celui du soft originel, et les montagnes qui vous encercleront vous donneront un sentiment de calme mélangé à une étrange sensation de danger…

Il sera important de noter qu’il vous faudra d’abord terminer le mode histoire du jeu de base pour accéder à ce DLC. Si cette décision pourrait fâcher certains joueurs qui avancent à un rythme plus posé, je suis de l’avis que cette extension s’inscrit dans une trame narrative plus naturelle et fluide une fois le récit principal mené à son terme. Sans parler du fait que les ennemis que vous rencontrerez ne seront pas des brutes sans cervelle, il vous faudra donc une grande expérience et un certain niveau pour les affronter au mieux !

Les outils du guerrier

« Le sabre Odachi est un véritable plaisir à manier! « 

Sans surprise, Dragon of the North vous offre tout un éventail de nouvelles armes et armures, ainsi que trois nouveaux esprits protecteurs que vous débloquerez après avoir vaincu un boss pour chaque. Parmi ces armes, vous pourrez vous essayer au maniement de la hallebarde, dont le gameplay ne s’éloigne pas énormément de la lance (avec quelques subtilités) et la Odachi, une variante géante du katana, qui vous ouvrira ses propres missions d’apprentissage au sein du dojo, ainsi que toute une arborescence de capacités à débloquer. C’est plus que jouissif de découvrir et d’utiliser ces lames uniques après avoir terminé le jeu de base puisque cela nous offre une nouvelle occasion d’établir des stratégies inédites… et donc rejouer les niveaux précédents avec de nouveaux moyens et options!

Vous devrez continuellement être sur vos gardes lors des missions qui vous seront proposées dans ce DLC. En effet, les adversaires exclusifs que vous affronterez sont plus vifs et puissants que jamais, et les anciens ennemis déjà rencontrés seront également remis au goût du jour et bien plus résistants ! Dans un univers où même le plus faible des opposants pourrait causer votre perte dans de mauvaises circonstances, foncer tête baissée n’est pas la stratégie la plus adaptée ! Le jeu vous poussera donc à grinder et explorer ces nouveaux paysages pour que vous soyez aussi affuté que votre sabre !

« Toujours ancrés dans le folklore du Japon, les ennemis n’ont pas fini de vous surprendre… »

Autant les missions vous donneront du fil à retordre mais finiront par céder sous votre maîtrise, autant les trois boss représentent un cas complétement à part. En effet, même en étant prêt et armé jusqu’aux dents, ces derniers m’ont littéralement détruit à d’innombrables reprises… en quelques secondes. Autant dire qu’ils mettront vos nerfs et vos réflexes à l’épreuve. Le premier boss, par exemple, un Yokai mille-pattes samurai, se déplace à une vitesse fulgurante et frappe aussi fort qu’un camion. Vous imaginez donc la satisfaction quand vous en viendrez à bout !

Le Samurai bourlingueur

Même si les zones de mission ne sont qu’au nombre de deux et que les niveaux relatifs à l’histoire du DLC se comptent sur les doigts d’une main, ces nouveaux paysages sont rafraîchissants et vous font glisser petit à petit dans leur ambiance, pour que la difficulté du soft puisse prendre les rênes tout en finesse. Dans l’absolu, le roster d’ennemis n’est pas enrichi de manière gigantesque, mais la présence de ces derniers est impactante. Ainsi, la toute première mission du DLC commence par une série de passages montagneux aussi sinueux que serrés, qui s’ouvrent finalement sur un petit village enneigé composé de plusieurs ponts suspendus. Après avoir géré plusieurs adversaires humains, vous rencontrerez votre premier Yokai, et pas des moindres ! Vaincre ce dernier vous ouvrira le passage vers le village, et donc à une série de ruelles où vos mouvements seront restreints et vos opposants nombreux. Dans ce sens, Dragon of the North préfère vous mettre dans des situations compliquées plutôt que de vous rusher avec des dizaines d’ennemis à la fois !

« Laissez-vous submerger par l’ambiance et la beauté des décors… »

Vous l’aurez compris, les cartes seront assez vastes, mais parfois étrangement structurées. Pour la plupart, elles arrivent à garder cet esprit de mystère qui entoure les niveaux du jeu de base, vous récompensant si vous fouillez bien chaque recoin et, même si les premières minutes vous sembleront quelque peu linéaires, les raccourcis et autres chemins avec embranchements s’ouvriront rapidement à vous. Le deuxième niveau principal cachera même un petit objectif secondaire…

Mais voilà le nerf du problème : Après avoir combattu de féroces ennemis avec fougue, j’ai trouvé un temple où un repos bien mérité m’est offert. Je continue donc le niveau, l’esprit léger grâce à mon énergie au maximum, pour trouver un second temple presque tout de suite sur mon chemin. Cette abondance de points de repos casse quelque peu la tension et est totalement hors propos selon moi.

« Vous pourrez enfin incarner l’une des beautés fatales de Nioh! « 

Cependant c’est la seule vraie remarque négative que l’on peut faire à propos de ce DLC, car il ose innover en apportant une arène PvP des plus attendues histoire de taillader joyeusement vos amis, de nouvelles missions secondaires au sein des niveaux du jeu de base qui rallongeront la durée de vie, une mission inédite au dojo et même la possibilité de changer la skin de William pour jouer… un personnage féminin ! De quoi réjouir les amateurs du gender-bend…

En attendant la suite…

Vous pourriez lire cet article et vous dire que le contenu de ce DLC est quelque peu maigre, et je ne pourrais vous donner tort, d’un point de vue externe. Mais dans la pratique, vous y retrouverez pour moins de 10€ tout ce qui a fait la célébrité du titre de base en plus frais et innovant. Comment résister à l’appel des mystérieuses contrées du Japon féodal ? Nouvelles armes et armures, histoire inédite, missions secondaires exclusives, PvP, skins supplémentaires… Bref, Nioh nous revient en pleine forme, prêt à nous faire suer sang et eau avec son gameplay alambiqué et aussi nerveux que fluide ! Si le soft vous tente mais que vous n’y avez pas encore joué, je vous conseille de lire notre article détaillé ici, puis de vous lancer dans la suite des aventures de William. En tout cas, à N-gamz, nous avons hâte d’avoir la suite entre les mains !

La bande-annonce

Réalisation: 16/20

Dragon of the North est une extension tout bonnement somptueuse. Nous offrant des vues à couper le souffle couplées à des designs de monstres et autres ennemis originaux, le titre parvient à conserver ce côté ancien et authentique qui avait fait les beaux jours du jeu originel et les manquements graphiques vous paraîtront moindres face à tant de maîtrise au niveau du design artistique. Cependant, ces fameux manquements existent toujours et si vous vous embarquez dans l’aventure en vous attendant à des graphismes à la Dark Souls, vous serez déçus ! Nioh privilégie le gameplay avant tout. Côté fps, le soft reste très stable et l’option pour que le jeu soit plus fluide au détriment d’une certaine puissance graphique est toujours disponible. Une immersion visuelle rapide et totale !

Gameplay/Scénario: 18/20

Le Gameplay est toujours aussi jouissif que dans le jeu de base, mais y rajoute une myriade de nouveaux éléments qui viendront secouer vos habitudes ! Les nouvelles zones mettront à rude épreuve votre maniement des armes et vos esquives, jusqu’à ce que vous vous amélioriez au-delà de vos attentes. Ce DLC sera peut-être une bonne occasion pour vous de changer radicalement de style de jeu et d’ainsi vous offrir une toute nouvelle expérience. Côté scénario, ce dernier reprend directement après la fin de l’histoire de base et vous plonge dans un tout nouveau conflit qui s’enracinera dans les méandres des alliances et des rivalités des factions du Japon médiéval. La Team Ninja a apporté le plus grand soin à l’authenticité de ces faits et nous offre donc un portrait assez réaliste des connexions entre clans que l’on pouvait trouver durant ces guerres. A mi-chemin entre documentaire et récit fantastique, l’histoire saura vous porter durant tout le long, même si la fin du DLC est un cliffhanger…

Bande-Son: 16/20

Toujours orchestrale et grandiose dans son ensemble, la bande-son complémente avec brio l’ambiance durant les combats contre les boss. Cela-dit, sa présence durant les phases d’exploration dans les divers niveaux rend le tout moins tendu. Un choix artistique qui ne plaira pas à tout le monde !

Durée de vie: 17/20

Un joueur habile pourra sans doute terminer les trois missions principales du DLC en une journée, mais ce n’est pas tout ce dont il s’agit ici. On parle non seulement de ces trois missions « histoire » mais également d’une ribambelle de nouvelles missions secondaires, d’une arène PvP et d’une ouverture de possibilités de gameplay grâce aux nouvelles armes et sorts. Ce DLC offre du contenu même en dehors de lui-même, ajoutant des missions aux niveaux antécédents et vous permettant de rejouer les niveaux du jeu de base avec tout ce nouvel équipement. De quoi rajouter plusieurs heures de jeu au compteur donc, le tout pour 9,99€ seulement!

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Dragon of the North ajoute de nouvelles armes et armures, une région inédite infestée de Yokai, plus de missions secondaires, du contenu PvP et même la possibilité de jouer un personnage féminin ! Que demander de plus ? Les boss exclusifs vont même vous donner le challenge dont vous rêviez après avoir terminé le jeu, et ce malgré votre personnage de haut niveau! Avec une ambiance magique et mystérieuse, Dragon of the North réussira à vous faire oublier ses graphismes quelque peu à la traine et vous procurer de nombreuses heures de jeu pour un peu moins de 10€. Alors ne vous faites pas prier et accompagnez donc William dans ce nouvel arc narratif qui prend des allures de saga épisodique, en attendant la suite avec un deuxième DLC que l’on espère tout aussi bon!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Snakethoot
Snakethoot
Je baigne dans la culture vidéoludique depuis ma plus tendre enfance, elle m'a façonné, elle m'a donné le goût pour les passions qui m'animent aujourd'hui. J'accorde la plus grande importance à chaque détail, aussi infime soit-il, pour être certain de saisir tout l'arôme que l'expérience d'un jeu-vidéo peut m'amener (Appelez-moi le romantique virtuel...). Cosplayeur à mes heures perdues, mon dévolu se jette aussi sur le septième art, les comics et la musique. Les passions comme les avis sont faits pour se partager et se discuter, ne soyez pas timides!