Review

Nous y sommes, c’est la fin de la longue aventure qu’a été Nioh. Enfin, il est possible que dans quelques mois une nouvelle difficulté bonus sorte, ainsi que quelques patches d’équilibrage, mais en ce qui concerne les DLC majeurs, c’est bien le tout dernier qui nous est présenté ici. La foulée du soft a été exemplaire, résultant en une expérience qui a duré quasiment une année entière et avec une édition complète qui débarque dans quelques mois, réunissant les trois extensions. « Conclusion du Bain de Sang » sera-t-il donc capable de clore la saga de William en apothéose et surpasser ses grands frères ? Embarquez une dernière fois avec nous dans un navire vers le Japon pour le découvrir dans ce test !

Mettre un terme à la guerre… en faisant la guerre !

« Ne vous laissez pas distraire par la beauté de la renarde… ça pourrait vous être fatal! »

Les événements de ce DLC se passent six mois après ceux du deuxième DLC, j’ai nommé Honneur Rebelle. William retourne à Osaka alors que l’armée Espagnole tente à nouveau de s’emparer des pierres d’Amrita et que les démoniaques Yokai ressurgissent plus forts que jamais, nous offrant les combats les plus mémorables du jeu tout entier. Serez-vous capables de repousser ces deux ennemis mortels et sauver le Japon une bonne fois pour toutes ?

Bien qu’assez anecdotique lorsqu’on la compare à l’histoire du jeu principal, la trame narrative des DLC Nioh a été une bonne base pour nous faire explorer des endroits fascinants et mystérieux ainsi que vivre des affrontements aussi légendaires que trépidants. Parmi les trois missions principales que ce contenu téléchargeable nous offre, vous vivrez un siège sur le château d’Osaka durant l’été. Au départ, rien de bien particulier : vous vous frotterez à l’infanterie humaine qui usera de nombreuses ruses pour essayer de vous tuer. Au fur et à mesure, cependant, le surnaturel fait son retour triomphant et des hordes de Yokai vous barreront la route de manière brutale, avec des samouraïs géants à quatre bras (coucou Goro) et autres vautours démoniaques !

Les forgerons sont en grève, allez voir le magicien !

« Utilisez vos nouvelles compétences à bon escient pour venir à bout de vos ennemis! »

Pour agrémenter d’avantage le gameplay, cette fois, pas de nouvelles armes ! Alors que les deux DLC précédents avaient respectivement ajouté la Odachi et le Tonfa, Conclusion du bain de sang nous laisse sur  notre faim niveau arsenal. Plutôt que nous proposer de nouveaux instruments matériels, la team Ninja nous sort néanmoins des esprits gardiens inédits ainsi que de nouvelles compétences pour les armes déjà existantes, vous permettant de redécouvrir vos outils préférés sous un autre jour. Le choix s’est donc porté sur le fait de rendre le gameplay plus robuste, au dam de la nouveauté !

Un aurevoir de taille pour une aventure hardcore

A chaque niveau des DLC de Nioh, je suis resté impressionné par le soin et la créativité accordés aux décors. Je me disais que, à un moment donné, le thème « Japon » finirait par me lasser et que les développeurs perdraient un peu d’inspiration, ayant déjà visité un nombre important d’idées sur le sujet. Je suis bien donc content de reconnaître que mes craintes ne se sont jamais réalisées une seule fois, tant chaque mission principale de ce soft est unique et représente un mini univers à elle seule.

« On fait coucou au petit oiseau! Les combats de boss de ce DLC vous feront frissonner! »

Conclusion du Bain de Sang nous permet ainsi de terminer le jeu en apothéose, avec un chemin de montagne aussi sinueux que dangereux, le château d’Osaka pris d’assaut durant une chaude nuit d’été et la dimension Yokai où l’ultime ennemi de la saga se terre.

Trois nouveaux boss vous donneront du fil à retordre d’ailleurs, chacun étant plus monstrueux que le précédent. Les deux premiers suivent un pattern plutôt similaire à ce que vous avez déjà connu dans le jeu originel, avec des attaques qui peuvent être apprises et contournées avec assez de patience et d’observation. Le dernier Boss, cependant, est une véritable machine à tuer qui n’arrêtera pas de vous assaillir sans relâche, testant véritablement vos compétences jusqu’au bout. Un affrontement dantesque qui fait plus que largement le job en tant que fermeture du rideau !

« Le mode Abysse vous permettra de tacler des boss avec vos amis! »

Et en parlant de combats, Conclusion du Bain de Sang propose en plus un Boss caché qui est un véritable fan service ambulant. Je n’en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler la surprise, mais ce dernier provient d’une licence phare de la Team Ninja. Un personnage emblématique connu de tous depuis les années 80 !

Parmi les mises à jour et les additions que ce DLC apporte, nous avons aussi le mode « Abysse ». L’idée derrière ce nouveau mode de jeu est similaire aux Rogue-like et autres explorateurs de donjons : vous traverserez des « étages » avec pour but de tuer des boss divers et récupérerer du loot et des xp ce faisant. Avant d’affronter lesdits boss, vous devrez nettoyer quatre « plans d’existence » qui serviront de niveaux. Vous pourrez invoquer l’aide de deux amis pour pimenter la partie, ce qui rajoute une couche de fun !

La fin d’une bataille, mais pas de la guerre…

« Les ennemis de ce DLC seront variés et créatifs! « 

Parmi les trois DLC disponibles, Conclusion du bain de sang offre de loin le meilleur contenu. Après plus de 300 heures passées à jouer, pour ma part, je peux vous assurer que Nioh est une virée où l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. Combats de boss inoubliables, ambiance envoûtante et décors tout simplement magistraux, nous ne pouvons que vous conseiller vivement d’acquérir l’édition complète du jeu, si vous ne le possédez pas déjà. Son gameplay raffiné et toutes les implications qui l’accompagnent vous feront vivre une expérience qui restera avec vous pendant très longtemps.

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à attendre et voir quel sera le prochain mouvement de la Team Ninja, après cet énorme succès qui les propulse sans aucun doute à nouveau parmi les développeurs les plus en vue du moment !

La bande-annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous n’incorporerons pas de tableau de notes. Vous pourrez retrouver ce dernier dans le test du jeu complet en cliquant ici.

[/box_light]

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Le style et la patte graphique bien connue des fans fait son retour dans ce « Conclusion du Bain de Sang » qui est, selon moi, le DLC qui présente les décors les plus beaux ainsi que les ennemis les plus créatifs. Le tout s’accompagne d’une fluidité parfaite, surtout si vous jouez en mode « action ». Laissez-vous donc transporter une dernière fois dans cet univers féodal du Japon mystique, la Team Ninja sait sans aucun doute ce qu’elle fait ! Le gameplay est toujours aussi bon et jouissif que dans les précédentes itérations, cependant on restera un poil déçu de ne pas avoir droit à des nouvelles armes pour le coup. L’extension compense cependant cet écueil en nous offrant de nouvelles compétences et de nouveaux esprits gardiens avec lesquels ravager le camp ennemi ! Le scénario, sans être trop imposant côté cinématiques, nous livre une conclusion assez plaisante pour l’histoire de Nioh. Je ne serais d’ailleurs pas surpris de voir une suite surgir, dans les années suivantes… Bref, vous l’aurez comprix: Nioh est un soft qui se doit de faire partie de votre ludothèque de gamer fan de jeux d’action hardcore ! Foncez sur la version complète qui se conclut en beauté… et dans un bain de sang!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Snakethoot
Snakethoot
Je baigne dans la culture vidéoludique depuis ma plus tendre enfance, elle m'a façonné, elle m'a donné le goût pour les passions qui m'animent aujourd'hui. J'accorde la plus grande importance à chaque détail, aussi infime soit-il, pour être certain de saisir tout l'arôme que l'expérience d'un jeu-vidéo peut m'amener (Appelez-moi le romantique virtuel...). Cosplayeur à mes heures perdues, mon dévolu se jette aussi sur le septième art, les comics et la musique. Les passions comme les avis sont faits pour se partager et se discuter, ne soyez pas timides!