Review

Layton est de retour, pour vous jouer un mauvais tour ! Mais ce cher prof n’est pas de la partie, sa très chère fille reprenant l’aventure dans ce « Katrielle et la Conspiration des Millionnaires ». Alors, casse-têtes à la hauteur des opus du « padre » ou plantage total à s’arracher les cheveux ? N-Gamz a sorti sa loupe pour mener l’enquête et vous livrer son test éclairé. Élémentaire, non?

Sherlock version nénette !

« Katryelle joue les héroïnes touchantes de ce nouveau Layton »

L’épopée Layton a débarqué dans le monde vidéoludique il y a maintenant dix ans, et oui ça défile. Aux commandes du développement, c’est Level-5 qui répond à l’appel depuis toutes ces années et signe à nouveau pour cette aventure de Katrielle. Si le nom du studio vous dit quelque chose, c’est normal: on les connait pour de nombreuses licences telles que Yo-Kai Watch, Inazuma Eleven, Fantasy Life ou encore Ni No Kuni. Bref, que du bon! A l’édition, Big N en personne, ayant sûrement flairé la bonne idée proposée par le soft à l’époque: une succession d’énigmes de plus en plus complexes et chronophages!

Niveau scénario, on incarne Katrielle, fille de ce cher Hershel, qui vient de monter son cabinet de détective en plein cœur de la belle ville de Londres. Alors qu’elle est occupée à monter l’enseigne de sa jolie devanture et qu’elle se demande quelle sera l’affaire de son début de carrière, un chien qui parle vient demander son aide (normal…). La bestiole veut justement savoir qui elle est, parce qu’il faut bien l’avouer: un cabot qui parle, c’est loin d’être anodin. Katrielle tient donc sa première enquête, mais les choses vont vite se corser car la blondinette va se retrouver en charge d’une intrigue de la plus haute importance : une des aiguilles de Big Ben a été volée !

Creusons-nous les méninges !

« Des énigmes diaboliques »

Derrière notre 3DS, il va falloir diriger la jeune Katrielle, son assistant et son premier client à 4 pattes dans la City afin d’enquêter auprès des passants, des commerçants… bref, des londoniens. Au fil des indices, les pièces du puzzle semblent s’imbriquer efficacement mais des énigmes vont bien entendu se mettre en travers de notre chemin ! Les neurones vont fumer, notre logique va quant à elle être réquisitionnée et il va falloir jouer du stylet afin de progresser.

Investigation, ballade et lecture sont forcément de la partie. L’aventure de Katrielle n’apporte donc pas un renouveau phénoménal à la licence mais nous offre tout ce que l’on attend d’un Layton. Les personnages qui vivent l’aventure avec ont un bon background, sont attachants et l’aventure elle-même est scénarisée judicieusement de façon à nous faire accrocher de longues heures.

Une promenade anglaise

« Visuellement, on retrouve le design si charmant des Layton »

Si visuellement, la licence marque facilement des points avec ses cinématiques magnifiques, certaines phases du jeu nous montrent hélas quelques faiblesses, comme par exemple lorsque l’on se promène sur la carte. Cela ne reste qu’un détail si l’on prend en compte le fait que ces phases ne sont pas les plus nombreuses du soft. L’ambiance esthétique se veut tout en douceur et prône un certain esprit calme et serein alors que nos cerveaux frôlent parfois l’implosion.

La bande-son, de son côté, est en dent de scie. Certes, les doublages sont toujours très justes et expressifs et les musiques s’avèrent agréables, mais parfois tout cela est bien trop en recul. Certaines touches musicales auront même le don de nous agacer en plein travail de réflexion.

Katrielle, la digne fille de son père !

L’aventure Layton : Katrielle et la conspiration des millionnaires, est LE soft à posséder dans sa collection si l’on est fan d’énigmes sur fond de story bien construite. Pour les autres, je pense que le risque d’envoyer valdinguer la console risque d’être intense si la patience n’est pas votre fort. Joliment illustré et au gameplay intuitif et bien pensé, le nouveau bébé de Level-5 ne réinvente en aucun cas la prestigieuse licence dont il est tiré, mais garantit des heures de plaisir et de prise de tête toujours fun.

La bande-annonce

Réalisation: 15/20

Des cinématiques à tomber, une ambiance gentillette et un design reconnaissable entre mille sont les points forts de ce Layton sur le plan visuel. Dommage que les voyages sur la carte n’aient pas bénéficié du même soin.

Gameplay/Scénario: 17/20

Sous couvert de l’angoisse de la disparition de son père, Katrielle s’impose comme la véritable descendante du professeur. Le scénario nous emmène dans une quête inédite comprenant des rencontres amusantes et touchantes. Le gameplay ne perturbera pas les habitués de la licence et se prendra en main très rapidement pour les novices, proposant des énigmes de plus en plus retorses et jouissives, si vous avez la patience de les affronter!

Bande-Son: 14/20

Bien que l’ambiance musicale soit généralement bonne, elle peut vite devenir agaçante lorsque la réflexion impose une volonté de calme absolu. La voxographie française, de son côté, est plus que satisfaisante.

Durée de vie: 15/20

Une fois lancé dans le soft, dur de décrocher ! Il se parcourt sur une bonne grosse dizaines d’heures et on peut ajouter à cela une certaine replay-value grâce au journal d’énigmes qui permettra de se relancer des défis ou d’en proposer à nos amis.

Note Globale N-Gamz.com: 15,5/20

L’aventure Layton : Katrielle et la conspiration des millionnaires s’inscrit dans la longue lignée des Professeur Layton et rejoint le panthéon des jeux d’énigmes haut la main. Level-5 nous montre une fois de plus son savoir faire et nous prouve qu’une licence peut avoir dix ans dans les dents sans prendre de claque et se bonifier comme du bon vin. A savourer, littéralement.



About the Author

LadyDisturbed

Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance… voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l’écriture de fan fiction m’occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !