Review

Qui n’a jamais rêvé de piloter des vaisseaux spatiaux tous plus classes les uns que les autres ? Nous sommes d’accord, on en a tous eu l’envie un jour! Qu’à cela ne tienne, Nine Dots nous offre aujourd’hui l’opportunité de nous lancer dans une guerre sans merci à bord d’astronefs surpuissants. Aucune pitié, aucune compassion, un seul mot d’ordre : anéantir toute menace intergalactique !

Boost enclenché !

Dans l’espace, tout le monde vous entendra… exploser!

Nine Dots est, pour ceux qui l’ignorent, une entreprise située au Québec. Le fondateur, Guillaume Boucher-Vidal, crée le studio en Février 2011. La particularité de cette équipe de développement réside dans le fait d’avoir fait appel à la communauté pour le financement de leur premier projet via l’intermédiaire du site de Crowdfunding RocketHub.com (ça nous change de Kickstarter, pour une fois). Ils ont atteint leur objectif de 15 000 $ et ont publié, en Février 2012 sur le Xbox Live : Indie Games. Par la suite, le titre est sorti sur PC. C’est donc avec cette expérience que Nine Dots a souhaité créer un jeu de combat spatial aussi complet que GoD Factory : Wingmen. Pari gagné?

Dans GoD Factory : Wingmen, le but est simple. Vous êtes sur une map multijoueur et vous devez absolument survivre et massacrer tous vos ennemis à bord de votre engin spatial. Autant le dire de suite, dès les premières minutes, c’est la guerre totale: ça tire et ça explose de partout, aussi devrez-vous mêler habileté au niveau du pilotage et adresse au niveau de vos tirs. Ce n’est qu’à cette condition que vous sortirez toujours vainqueur de vos combats et finirez votre mission en véritable héros intergalactique ! Vous noterez d’ailleurs assez rapidement la ressemblance avec le soft « World of Tanks » qui fait un véritable carton. Vous comprendrez donc que le dernier né de Nine Dots n’a pas à se faire de soucis sur sa potentielle réussite… Par contre, niveau scénario, on oublie… mais est-ce là l’essentiel de ce type de titre?

Ciblez… TIREZ !!!

Un côté action qui ne renie pourtant en rien un peu de simulation. Un World of Tanks Spatial en somme!

GoD Factory : Wingmen est un jeu d’action/simulation. Ça peut paraître étrange dit comme ça, mais le titre se veut véritablement fédérateur et plaira tant aux joueurs fans d’action et de shoot pur et dur, qu’aux adeptes d’une bonne simu space opéra. Encore une fois, un furieux air de World of Tanks se fait sentir, notamment dans l’incroyable dimension de guerre intergalactique que Nine Dots a réussi à insuffler au titre pour notre plus grand plaisir.

Le gameplay très libre rappellera sans aucun doute, aux joueurs les plus âgés, le jeu de vaisseau « Clusterball ». Une recette simple mais bougrement efficace a été appliquée avec succès par les développeurs : la fluidité dans les déplacements des vaisseaux et la multitude d’armes disponibles pour tout anéantir. C’est typiquement ce contraste qui fait de GoD Factory : Wingmen un soft dans lequel la préparation n’est en aucun cas à négliger, et donne donc ses lettres de noblesse à l’aspect simu précité!

Bien entendu et comme dans la plupart des jeux du même genre, vous gagnerez des XP à chaque partie, le but étant d’en acquérir toujours plus afin d’améliorer les vaisseaux et les armes. Tout tourne autour d’un objectif bien simple : créer le navire de guerre le plus performant. Ce n’est qu’à cette condition que vous pourrez prétendre à devenir le maître de toute la galaxie. Une fois aux commandes du plus fort et du plus habile des astronefs, vous aurez du mal à abandonner le jeu tant l’immersion est forte et prenante, croyez-moi!

Une franche réussite…

Graphiquement, GoD Factory est assez incroyable

Les graphismes de GoD Factory : Wingmen sont une franche réussite. Que ce soit sur le plan de la modélisation des machines spatiales que vous piloterez ou des environnements intergalactiques que vous parcourrez, Nine Dots nous démontre une facilité déconcertante à créer un univers visuellement aguicheur. Les contrastes de lumière ainsi que le choix de la palette de couleurs permettent à ce soft d’avoir une identité artistique bien personnelle. C’est très agréable de voir que les développeurs ont pris la peine de soigner l’aspect esthétique pour offrir une expérience de jeu immersive aux gamers.

Nine Dots met également les petits plats dans les grands en ce qui concerne l’animation et la lisibilité du jeu. Au premier abord, on pourrait prendre peur au vu du nombre incroyable d’explosions et de lumières flashy partout. Dans un brouhaha visuel pareil, il est souvent difficile pour un développeur lambda de ne pas massacrer l’image globale. Ici, c’est avec minutie que les créateurs ont su gérer les effets spéciaux afin d’offrir une expérience riche tout en gardant une fluidité appréciable et une action jamais brouillonne.

En parallèle de l’aspect graphique, Nine Dots a décidé d’inclure dans le jeu une bande-son qui a vraiment du goût ! Chaque musique a une connotation « galactique », à savoir digne d’un bon space-opéra. C’est donc accompagné ds compositions entraînantes que vous serez amené à exterminer vos adversaires pour toujours gagner en puissance. Les bruitages, eux, ne souffrent d’aucune fausse note.

Comme une impression de déjà vu…

Soyons clairs, GoD Factory : Wingmen n’est pas le jeu qui arrive en prétendant créer un nouveau genre. On retrouve un sentiment de déjà vu, sûrement dû à sa ressemblance troublante avec le jeu « World of Tanks » mais en version intergalactique… Néanmoins, Nine Dots a réussi à attirer toute notre attention car ils ont su faire d’un concept simple, un soft que vous aurez du mal à quitter une fois que vous l’aurez bien appréhendé. Pour les fans de tirs, de shoots, d’explosions et de Guerre des Etoiles, c’est une certitude: GoD Factory : Wingmen est fait pour vous !

La bande-annonce

Réalisation: 18/20

La réalisation simple mais bougrement efficace apporte un vrai plus à ce jeu. Vous vous sentirez vite immergé d’une façon déconcertante et cela pour votre plus grand plaisir. Les effets de lumières et la gestion des couleurs sont gérés en parfaite harmonie ce qui encore une fois crée une ambiance générale vraiment agréable à contempler.

Gameplay/Scénario: 17/20

Le gameplay façon « World of Tanks » version spatiale est un atout majeur du soft. Il permet d’avoir un jeu qui n’est ni trop dur ni trop simple. L’avantage de ce genre de gameplay est qu’il conviendra à un large panel de joueurs allant des plus novices aux plus experts. Question scénario, autant oublier tout de suite par contre.

Bande-Son: 16/20

Quoi de mieux qu’une bande-son fun et entraînante lorsque vous êtes occupé à bombarder de missiles et de lasers tout ce qui bouge ? Les développeurs ont bien compris que dans ce genre de jeu, la musique est un élément clé de l’ensemble de l’œuvre vidéo ludique et c’est encore une fois une mission réussie haut la main par Nine Dots, qui se paie en plus le luxe d’offrir d’excellents bruitages.

Durée de vie: 14/20

Un jeu massivement multijoueur signifie bien évidemment une durée de vie au top. Ne comptez pas faire le tour du jeu en 10 ou même 20 heures, c’est plus d’une bonne cinquantaine d’heures qui vous seront nécessaires si vous souhaitez arriver à des niveaux intéressants. C’est seulement à ce moment là que le titre prendra tout son sens et que vous aurez du mal à lâcher le clavier tellement vous serez devenu puissant et habile face à tous vos ennemis.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

L’expérience vidéoludique qu’offre GoD Factory : Wingmen est tout simplement géniale ! On a enfin un jeu du genre « World of Tanks » mais en version spatiale et c’est une très bonne chose. Le savoir-faire des développeurs leur a permis de nous créer un opus qui ravira les fans du genre et séduira les nouveaux venus. Néanmoins, nous avons un seul regret: le titre a souffert d’une carence en publicité et aujourd’hui cela se traduit par un manque flagrant de joueurs en ligne pour trouver des matchs. Mais rassurez-vous, une fois connecté, vous n’aurez plus envie de partir!



About the Author

Snake Patrick
Snake-Patrick, joueur de 25 ans, videomaker depuis une dizaine d'années pour le plaisir. C'est en 2012 que je décide de me lancer sur la toile en ouvrant ma chaîne YouTube afin de partager ma passion avec les internautes à travers des tests de nouveautés. Je suis un adepte du monde vidéoludique dans toute sa splendeur. J’aime tous les genres de jeux même si je reconnais avoir un faible certain pour les F.P.S. et les jeux d'action/aventure. Ma licence préférée est et restera à jamais : « Metal Gear Solid » d'où la présence du Snake dans mon pseudo. J’ai depuis toujours un esprit critique ce qui me permet de tester de la façon la plus objective les jeux vidéo qui passent entre mes mains