Review

Embarquons dans notre DeLorean et en route pour 1999, année où sortait The Longest Journey! Point & Click développé par Funcom et édité par Ubisoft Micro Application, cette aventure épique nous faisait incarner la belle April Ryan, étudiante en art dont les cauchemars devenaient de plus en plus… réels. Elle finissait par rencontrer un certain Cortez qui lui apprenait qu’elle n’était autre que la « franchisseuse » ou la personne qui pouvait sauver les mondes en traversant les divers portails qui les relient entre eux. Une aventure épique et forte en émotions de plus de 40 heures. Sept ans plus tard sortait Dreamfall : The Longest Journey, où nous étions dans la peau de Zoé Castillo dont la mission était de retrouver April afin de sauver le monde une fois de plus. Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisque nous voici en 2014 et qu’après une campagne KickStarter menée avec grand succès, Dreamfall Chapters Book One : Reborn débarque sur Steam! L’attente en valait-elle le coup?

Zoé is back !

Bienvenue à Europolis, une ville Cyberpunk où la politique est reine

Désormais édité et développé par Red Thread Games, studio indépendant norvégien fondé en 2012 par Ragnar Tørnquist, à qui l’on doit d’une part la saga The Longest Journey mais aussi le MMO The Secret World, la suite de Dreamfall était attendue par un nombre incommensurable de fans, preuve en est le succès de la campagne de financement qui a servi à finaliser le jeu. A noter que le prochain soft du prometteur studio précité s’intitulera Draugen et a vraiment titillé notre curiosité. Mais trêve de digression et place au titre qui nous intéresse aujourd’hui et dont le modèle s’inspire clairement des dernières productions Telltale Games, à savoir que le jeu se voit découpé en épisodes sortant au fur et à mesure, vos choix dans l’un se répercutant dans les suivants.

Nous commençons donc notre aventure avec une scène pleine d’émotions avant de retrouver Zoé, nous contant son histoire (du moins la fin de Dreamfall, histoire de se remettre en tête les événements). Elle est dans le coma… elle le sait, et elle s’en fiche puisqu’elle a trouvé son but dans l’autre monde, le Monde des Histoires: elle a aidé les rêveurs coincés dans leurs cauchemars et leur a fait prendre conscience que les machines à rêves étaient de mauvaises choses.

Un nouveau personnage jouable apparaît: Saga

Mais tout a une fin et le grand maître des lieux vous donne une mission : sortir du coma et sauver le monde à nouveau! Nous voilà envoyé à Europolis, en pleine période d’élections, dans cette cité aux allures cyberpunks digne de Blade Runner. Zoé, elle, est alors en pleine séance de psychanalyse et l’on découvre qu’elle n’a aucun souvenir de ce passage dans le Monde des Histoires, ce qui risque de dangereusement lui compliquer sa mission… le reste, c’est à vous de le découvrir. A noter que vous assisterez au retour de Kyan, déjà présent dans l’opus précédent, mais aussi à la présentation d’un nouveau personnage, un joli bébé joufflu répondant au nom de Saga, tous deux jouables mais dont l’histoire n’est pas des plus développées pour le moment.

Un gameplay classique

Les choix auront une importance cruciale sur la suite des événements

Le gameplay de Dreamfall Chapters Book One est aussi simple et basique que tout bon vieux Point & Click qui se respecte ! Vous vous baladez, allez à la rencontre des gens, de votre environnement et interagissez avec via un clic sur votre souris, que ce soit en engageant une conversation, en combinant des objets et en les utilisant sur d’autres, etc… Bref, on nage en terrain connu mais le chapitrage vous obligera à réfléchir sur le long terme car les décisions que vous prendrez durant les dialogues auront des répercussions à première vue assez importantes pour la suites des événements! Une bonne rejouabilité nous semble promise, mais seuls le test des autres segments du jeu nous le dira. En termes de maniabilité, le soft répond au doigt et à l’oeil, le tout étant très épuré en termes de menu pour ne jamais casser l’immersion. Les énigmes, elles, ne sont jamais capillotractées, ce qui est un plus.

Waouh !

Techniquement, Dreamfall Chapters est sublime… sauf en pleine ville!

Cela aura été mon premier mot en lançant ce Dreamfall Chapters Book One. En effet, passée la cinématique d’introduction tout bonnement magnifique, je ne m’attendais pas à ce que le jeu en lui-même soit de qualité identique! On en prend plein la vue avec des décors oniriques grandioses, des couleurs savamment choisies et une direction artistique de haute volée… du moins tant que l’on n’entre pas en ville! Et oui, malheureusement le soft souffre d’une perte vertigineuse de framerate lorsqu’il y a trop de monde à l’écran ou que l’environnement devient d’un coup trop chargé. Cruel, mais espérons qu’une mise à jour viendra rapidement optimiser le jeu de ce côté-là, ce dont je ne doute pas vu que les développeurs se sont manifestés sur Steam via un billet faisant clairement comprendre qu’ils étaient à l’écoute de toutes les critiques et allaient faire en sorte de corriger le tir. Passé cet écueil, on peut vous assurer que dès que l’on se trouve en espace fermé ou restreint, autant dire que chaque détail est magnifiquement pensé, travaillé, et que les reflets et effets de lumière sont impressionnants.

La bande son, quant à elle, est excellente, nous immergeant dans les divers univers, quartiers, époques que nous traversons au cours de ce premier livre. Les protagonistes nous retransmettent leurs émotions à merveille, le doublage en anglais (et allemand, mais là autant vous avouer qu’on n’a pas trop investigué la question…) est impeccable. Seul bémol, si le jeu propose des sous-titres en anglais, allemand ou français, on note quelques bugs sur ces derniers. Vous vous retrouverez donc parfois sans sous-titre ou en english only. Heureusement, le niveau de langage n’est pas des plus complexes si cela peut vous rassurer.

Bon hum… la suite… c’est quand ???

Read Thread Games a franchement réussi le grand retour de la saga The Longest Journey ! Même si Dreamfall Chapters Book One: Reborn possède quelques bugs qui gênent parfois l’expérience de jeu, on lui pardonne presque tant l’histoire, la réalisation artistique et la personnalité des protagonistes sont une réussite. Gros soucis: après tant d’émotion, il va être dur de se montrer patient pour connaître la suite des aventures de la belle Zoé…

La bande-annonce

Réalisation: 18/20

Ralala! Quel dommage que l’on doive subir ces ralentissements à Europolis… sinon cela aurait été un perfect en termes de réalisation pour ce Dreamfall Chapters Book One. Cependant, la promesse des développeurs de nous offrir un patch correctif est rassurante à ce niveau. Hormis cet écueil, les textures, les environnements et les lumières du soft sont superbes et on prendra plaisir à profiter du paysage et des ambiances visuelles envoûtante du titre.

Gameplay/Scénario: 19/20

Le scénario est à la hauteur des deux précédents opus. On baigne dans le mystère, on veut toujours avancer, en savoir plus, et notre curiosité est mise à rude épreuve ! On est heureux de retrouver les protagonistes de la licence, et il est toujours intéressant de voir leur façon d’évoluer dans des univers en changement permanent. Le gameplay est efficace et pensé de façon très épurée afin de bénéficier d’une prise en main rapide et facile. Le principe des choix possédant une influence sur la suite des événements est prometteur !

Bande-Son: 17/20

La bande-son est excellente, les voix des protagonistes sont géniales, les émotions nous parviennent avec brio et c’est ce qu’on attend du soft quand on connaît la licence ! Les musiques d’ambiance, les bruits de la ville et de ses divers quartiers nous immergent complètement dans ces univers originaux. Seul hic: le raté de certains sous-titres.

Durée de vie: 19/20

Comptez, pour ce premier livre, un peu plus de cinq heures, sachant que vous aurez certainement l’envie de le reparcourir afin de modifier vos choix histoire de voir les différences au sein du même chapitre. Le soft étant à 30 euros dans sa version standard, on peut parier sur un excellent rapport qualité/prix une fois complet.

Note Globale N-Gamz.com: 18,5/20

On atteint la quasi-perfection du Point & Click émotionnel avec ce Dreamfall Chapters: Book One! Malgré des chutes de framerate qui seront bientôt corrigées, on tient ici une réelle perle vidéoludique comme on aimerait en voir plus souvent. Le retour de The Longest Journey dans notre paysage est un vrai plaisir et Red Thread Games nous prouve son écoute permanente des fans de la franchise. Autant dire qu’entre ce titre et leur futur projet, Draugen, vous n’avez pas fini d’entendre parler d’eux !



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !