Review

La saga Dragon Ball RPG a connu ses heures de gloire sur Super Nintendo, faisant la joie des fans de statistiques et de combats au tour par tour qui rêvaient de vivre l’aventure de nos incroyables Super Guerriers sans être des pros du coup placé à la milliseconde, tout en jouissant d’une mise en scène travaillée reflétant à merveille la puissance des héros imaginés par Akira Toriyama. Hélas, le genre s’est fait dévorer par la baston pure et dure, ce qui a engendré les Budokai, Tenkaichi et autres Xenoverse. Et pourtant, contre toute attente, Bandai Namco nous sort quasiment incognito sur 3DS un Dragon Ball « Fusions » qui a tout du jeu de rôle tactique! Sorte de croisement improbable entre RPG, Shifumi et jeu de billes, le titre mérite plus que clairement votre intérêt si vous êtes fan de la licence, et on vous explique pourquoi en vidéo-test!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17/20

Si certains pourraient trouver le côté SD des personnages un peu cheap au départ, il se marie au final parfaitement bien avec la mise en scène incroyable des attaques spéciales, lesquelles nous offrent de véritables feu d’artifices visuels mélangeant super attaques et chorégraphies de coups dans un total respect de l’oeuvre d’Akira Toriyama. On appréciera aussi les environnements 3D plutôt réussis, bien qu’un peu étroits, dans lesquels on peut se balader librement. Seuls ombres au tableau: un aliasing permanent et des bugs de collisions qui, heureusement, ne gâchent pas la fête.

Gameplay/Scénario: 16/20

On va vite passer sur un scénario qui ne sert que de prétexte pour réunir tout le casting de la saga Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT et Dragon Ball Super autour des préparatifs d’un énième tournoi d’art martial, les jeux estampillés DB n’ayant jamais brillé par leur histoire bourrée de rebondissements. Par contre, on saluera le gameplay bigrement bien pensé durant les combats, qui « fusionne » sans complexe les mécaniques du Tactical-RPG à celle du Shifumi et du jeu de billes, pour un résultat vraiment grisant et bien plus stratégique qu’il n’y paraît. On appréciera aussi la customisation des personnages, non au travers des pièces d’équipement mais de leurs attaques spéciales, de même que l’aspect collectionnite qui devrait vite rendre accro les adorateurs de la licence. Une vraie bonne surprise qui se montre néanmoins parfois répétitive, la faute au classique concept des « portes » à débloquer en faisant du farming afin d’accéder au niveau suivant.

Bande-Son: 16/20

Si les musiques d’ambiance sont plutôt génériques, on ne pourra que s’incliner devant les bruitages des coups directement tirés de l’anime et les digitalisations vocales de vos protagonistes qui donnent un sacré coup de boost aux affrontements.

Durée de vie: 18/20

Pour peu que vous cherchiez à agrandir un minimum votre équipe, comptez entre 20 à 30h de jeu pour boucler le soft, et le double si vous voulez récupérer tous les combattants et tous les coups spéciaux, sans parler des innombrables fusions à expérimenter.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

On pensait qu’un Dragon Ball RPG ne pouvait plus voir le jour dans notre époque où la baston MMO est devenue reine pour la licence d’Akira Toriyama… mais on se trompait lourdement! Dragon Ball Fusions propose un mix improbable mais totalement fun et addictif de Tactical, Shifumi et jeu de bille pour un titre qui devrait rendre fou les aficionados des Super Guerriers. Une vraie bonne surprise, sortie de nulle part, et que l’on espère bien voir magnifiée dans une future suite!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!