Review

On ne vous fera pas l’affront de vous présenter Dark Souls II, vous devez tous en avoir entendu parler voire même l’avoir pratiqué. Si malgré tout vous êtes passé à côté de ce momunent du hardcore gaming, foncez voir notre test et vidéo-test complet à cette adresse: http://n-gamz.com/video-game-review/dark-souls-ii-test-et-video-test/. Bon, maintenant que les présentations sont faites, place à la première incursion de la série « Souls » sur Next-Gen via une version améliorée du second opus baptisée: Scholar of the First Sin. Le 60 FPS et une meilleure résolution seront-ils suffisants pour vous faire franchir le pas malgré le déjà culte « Bloodborne » exclusif à la PlayStation 4? Pas si sûr…

Le vidéo-test par Neoanderson

Réalisation: 10/20

On nous a parlé de graphismes rehaussés, de textures retravaillées, mais s’il est vrai que la résolution améliorée nous donne un Drangleic plus « net » et que l’animation en 60FPS rend les affrontements diablement fluides, on ne peut que voir le fossé graphique qui sépare ce Dark Souls II « Next-Gen » avec un titre développé spécialement pour les nouvelles consoles comme Bloodborne. Modélisations anguleuses du décor, bugs de collision et mouvements qui manquent parfois de naturel… on sent que le titre de Bandai Namco vient de la génération précédente et n’était pas non plus un monument graphique sur cette dernière. Note sanction, donc, pour ce portage paresseux.

Gameplay/Scénario: 17/20

Le scénario de Dark Souls ne se dévoile que par bribes et il faudra fouiller chaque recoin des niveaux pour en apprendre plus sur l’histoire du royaume déchu de Drangleic et le sombre destin de son Roi. Le gameplay, quant à lui, ne change pas par rapport à l’opus initial et c’est tant mieux pour les hardcore gamers. Le titre privilégie toujours autant la défense et l’observation, la prudence est de mise et les feux qui vous permettent de sauvegarder sont très espacés. Sans parler de l’excellent système d’âmes, la monnaie du jeu, de la possibilité de tuer les NPC (je sais, je suis sadique) et de l’univers non linéaire. Un régal qui n’a pas pris une ride et reste toujours terriblement jouissif. Signalons également le Black Phantom, un nouvel ennemi qui pourra « envahir » votre partie à tout moment, et des monstres totalement replacés par rapport à l’épisode initial, équilibrant encore un peu plus la progression et le gameplay.

Bande-Son: 15/20

Le doublage en anglais est bien classe, les sous-titres sont corrects, les bruitages réalistes et les musiques immersives à souhait. Sans parler du côté épique de ces dernières contre les boss!

Durée de vie: 18/20

Autant dire qu’avec sa pléthore de boss, le nombre de morts hallucinantes par lesquelles vous devrez passer avant d’avancer de façon significative et vous équiper comme il se doit, sans parler des nombreux New Game + (jusqu’à 8!), vous n’êtes pas prêt de finir le soft à 100%. De plus, cette version Scholar of the First Sin vous offre la trilogie de DLC Lost Crowns pour maximiser encore la durée de vie. Seul bémol: il faut aimer se faire du mal car le titre a tendance à faire monter votre jauge de « ragequit » personnelle en flèche par moments.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Ce test s’est uniquement attelé à disséquer les versions Next-Gen de ce Dark Souls II: Scholar of the First Sin, l’achat des versions current-gen étant totalement inutile pour qui a déjà le soft de base. Du coup, si on considère le 60 FPS et les graphismes améliorés sur des supports comme la PlayStation 4 ou la Xbox One, on ne peut qu’être déçu du résultat, surtout au vu du prix pratiqué. Peu de nouveautés hormis des monstres replacés et un Black Phantom envahissant pour un titre qui conserve néanmoins un gameplay très demandeur et addictif. Il n’empêche, au vu de la paresse des développeurs pour nous proposer du vrai nouveau contenu et une refonte Next-Gen digne de ce nom, on se doit de sanctionner ce Dark Souls II: Scholar of the First Sin. Un conseil: si vous avez une Xbox One, l’achat peut s’envisager, mais si vous possédez une PS4, foncez vers Bloodborne!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!