Review

En 2014, la communauté des gamers découvrait un shooter qui l’avait marquée en quelques secondes grâce à un parti pris graphique totalement original pour le genre et bigrement maîtrisé: le dessin animé des années 30! Véritable hommage aux premiers cartoons de Disney dans son approche esthétique, le Cuphead du Studio MDHR n’était l’oeuvre que de deux frangins canadiens et n’aurait sans doute pas fait l’effet d’une telle bombe aujourd’hui sans le soutien d’un mastodonte de l’industrie vidéoludique: Microsoft en personne! Exclusivité Xbox (et PC, on sait) qui va faire grand bien à la ludothèque boudeuse de la One, Cuphead aura mué de nombreuses fois avant de nous parvenir, mais vu le résultat, ces quelques années d’attente valaient largement le coup! Attention, chef d’oeuvre hardcore en vue!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 19/20

Si d’aucuns diront que le titre n’est qu’en 720p, force est de constater que ce Cuphead réussit à retranscrire, à base d’innombrables filtres graphiques, le grain et l’image si particuliers des dessins animés des années 30 pour un voyage visuel inoubliable! On regrettera juste une surcharge de détails sur certains écrans qui peut nuire à la visibilité de l’action… et dans un hardcore shooter, c’est synonyme de Game Over direct.

Gameplay/Scénario: 17/20

L’histoire est sympathique mais aurait largement mérité, au vu de l’excellence de l’animation et des graphismes, à être racontée par des cut-scenes… animées justement! Il faudra à la place se contenter de jolis artworks, dommage. Par contre, niveau gameplay, c’est le pied assuré pour qui est fan du genre. Simple d’accès mais d’une précision redoutable, la maniabilité ne sera jamais responsable de vos morts et on apprécie grandement les mouvements avancés tels que le rush ou le contre, de même que la possibilité de customiser ses tirs. Idem aussi pour les phases en avion ou de run & gun qui aèrent un peu l’esprit entre deux gros affrontements. Et puis, rien que pour la jouissance de voir tomber un boss au bout d’une trentaine d’essais… Cuphead vaut le coup!

Bande-Son: 18/20

Si les bruitages sont convaincants, c’est surtout du côté des mélodies que Cuphead fait très fort en retranscrivant à merveille le style musical très jazzy des années 30. Sur ce plan, Kristofer Maddigan et son orchestre de 30 artistes font merveille!

Durée de vie: 16/20

Comptez environ 8 heures pour voir le bout du soft si vous êtes un bon joueur. Un peu moins si vous êtes un dieu du shooter, mais pour 20 Euros et vu l’aspect scoring et le mode de difficulté diabolique qui se débloquer par la suite… autant dire que vous en aurez pour votre argent! Et puis, vous pourrez toujours retenter l’expérience en coop locale (pas de online hélas) histoire de voir qui tient le plus longtemps!

Note Globale N-Gamz.com: 17,5/20

Bon sang qu’il nous a fait peur, ce Cuphead! Maintes fois retardé, frisant parfois l’annulation pure et simple devant les soucis financiers de ses créateurs, le bébé du Studio MDHR a pu compter sur l’audace et la patience de Microsoft pour arriver à terme et nous livrer une petite pépite du shooter indé, aussi beau que jouissif à jouer, qui mérite amplement de faire partie de votre ludothèque si le challenge ne vous effraie pas! Big M a eu le nez fin, et c’est tant mieux pour ses gamers!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!