Review

Quatre années après sa sortie sur Wii U, notre Indiana Jones made in Nintendo revient traquer du trésor, revu et corrigé façon Switch (et 3DS). Le petit Toad retrouve donc son grade de « Captain » et embarque sa douce et tendre demoiselle dans sa recherche musclée d’étoiles de puissance ! Vous êtes prêts à diriger nos petits aventuriers ? A vous le test complet made in N-Gamz! 

Un air de déjà vu…

« Toad devient chercheur de trésors! »

Si le titre du soft, ou la jaquette de ce Captain Toad, vous dit quelque chose : pas de panique, tout est normal ! En effet, le jeu est sorti en 2014 sur Wii U et avait, en son temps, connu un joli petit succès critique. Pas d’inquiétude, cette mouture Switch (et 3DS) contient bien son petit lot de nouveautés, dont des niveaux exclusifs et un mode deux joueurs, histoire de ne pas faire dans le simple portage bête et méchant dès le 13 Juillet prochain. Mais place à l’histoire!

Affublé de sa lampe frontale, Toad embarque sa Toadette en quête des étoiles de puissance, brillantes et dorées, auxquelles nos chasseurs de trésor ne peuvent résister. Mais le chemin ne sera pas si facile, car à chaque fois qu’ils s’emparent d’une de leurs convoitises, l’un de nos deux héros se fait enlever par un gros méchant assoiffé lui aussi de « tout ce qui brille ». Il va donc falloir affronter moult et moult tracas afin de retrouver la fameuse étoile et surtout… notre partenaire.

…dont on apprécie la redécouverte

« Des niveaux exclusifs inspirés de Super Mario Odyssey »

Nintendo qualifie l’univers dans lequel évolue Toad, de niveaux « inspirés des jardins en boîte japonais hakoniwa ». En effet, les stages sont en fait des cubes à l’aspect tout doux et presque zen. Il va donc falloir jouer avec la caméra pour pouvoir aborder ces fameux formes géométriques sous tous leurs aspects pour ne pas louper une pièce, un diamant ou encore le fameux Toad en pixel !  Le but de chaque level est simple : choper l’étoile afin de progresser ! Pas de saut, pas de frappe, il va falloir rivaliser d’imagination pour se débarrasser d’ennemis : à coups de navets par exemple ou en se la jouant roi de l’infiltration.

Chaque niveau possède également un objectif bonus, qui ne se révèle qu’après avoir fini le stage une première fois, histoire de vous faire crouler sous les pièces. Cela peut aller du ramassage de pièce au fait de ne se faire repérer par les adversaires, etc… Bien entendu, nous pouvons compter sur des niveaux sortant de l’ordinaire, dans lesquels Toad sera, par exemple aux commandes d’un wagonnet avec un stock de navets illimité à balancer sur tout ce qui bouge, ou pas !

De la couleur et du peps made in BigN !

« Visuellement, c’est toujours aussi kawai et coloré »

Comme dit un poil plus tôt, le design des levels façon « cube » est très doux et lissé, comme pour nous emmener dans un monde tout kawaï et mignon qui nous replonge en enfance. Et ça fonctionne plutôt bien ! On profite de la vue, sous tous les angles grâce à notre caméra mobile, et on veut absolument trouver toutes les feintes visuelles des stages pour obtenir les piécettes sonnantes et trébuchantes, les diamants… et surtout on a totalement envie de partir à la recherche du Pixel Toad ou de plier l’objectif bonus !

Pas de bugs, pas de lags, qualité made in Nintendo donc. Allez, si l’on veut chipoter un peu, on pourrait reprocher les rares fois où l’on souhaiterait que la camera soit un poil plus libre dans certaines situations. En parlant de cette dernière, évoquons fort logiquement le mode deux joueurs propre à la Switch, dans lequel l’un incarne Toad et l’autre… la caméra justement! Une fonction inutile qui donne clairement au second gamer l’idée de ne servir que d’accessoire. Du côté de la version 3DS, signalons l’ajout de puzzle utilisant le côté tactile de la machine.

« Des puzzles tactiles sur 3DS »

Enfin, la bande-son est de la même qualité que la réalisation, avec les bruitages classiques de l’univers Mario pour une ambiance musicale mignonnette… On regretta juste la redondance des boucles mélodiques.

Alors, on rempile ?

Captain Toad : Treasure Tracker est un jeu qui était charmant en 2014, et on peut fièrement annoncer que la version 2018 l’est tout autant ! Profitant de nouveautés légères dont des niveaux issus de l’univers de Super Mario Odyssey, la mouture Switch (et 3DS) propose un contenu de qualité pour un prix qui reste raisonnable dans les tarifs « portage ou remaster », à savoir entre 30 et 40€. Pour les joueurs ayant tenté l’aventure sur Wii U, on peut même vous le recommander une nouvelle fois tant l’aventure s’avère rafraîchissante, et pour les novices n’ayant pas fait la version originale, n’hésitez pas une seconde si vous adhérez à l’univers et au gameplay: ce Captain Toad est une balade agréable, pleine de fun et parsemée de challenge avec justesse!

La Bande-Annonce

Réalisation: 17/20

Nintendo reprend les codes de son univers Mario: couleurs pétaradantes, univers tout doux et plein de peps. La qualité est omniprésente et on ne peut que reconnaître le travail effectué pour le level design qui sait se montrer charmeur, charmant et toujours intelligent. La diversité est au rendez-vous et on ne se lasse pas de reparcourir les niveaux juste pour les admirer une nouvelle fois.

Gameplay/Scénario: 17/20

Le scénario ne va pas chercher bien loin : Toad veut son trésor, il le trouve mais se le fait chourer avec sa Toadette ou inversement. On pourrait presque s’attendre à ce que notre étoile soit planquée dans un autre château ! Le gameplay, de côté, se prend facilement en main et devrait permettre aux jeunes gamers de bosser leur repérage dans l’espace. On regrette seulement le mode deux joueurs juste là pour la déco et une caméra un poil capricieuse sous certains angles.

Bande-Son: 15/20

Bien que soignée, travaillée et pleine d’entrain, elle reste redondante et on est à des années lumières de ce que Nintendo nous a proposé avec Super Mario Oddysey ! Les bruitages sont toujours bien calés et font honneur à l’univers.

Durée de vie: 16/20

Plutôt honnête, la rejouabilité est en plus de mise par le biais des objectifs bonus et du fameux Pixel Toad à trouver. Le rapport qualité/durée/prix est donc plutôt convaincant !

Note Globale N-Gamz: 16/20

Captain Toad : Teasure Tracker amène sur une portable au succès planétaire et sur une console hybride qui a su plaire et se vendre, un soft que beaucoup n’ont pas connu, la faute aux ventes désastreuses de la Wii U. Les joueurs vont donc pouvoir découvrir un titre de réflexion de qualité, au gameplay amusant et bien pensé ainsi qu’à l’univers séduisant et coloré. Quant aux fanas de Big N qui ne seraient pas passés à côté de la version de 2014, si l’on comprend l’agacement certain de remettre la main à la poche pour un énième « remake », on a presque envie de dire que pour le prix (entre 30 et 40€) et le contenu, il n’y a pas de mal à se faire de bien !



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !