Review

Dofus, c’est avant tout un jeu de rôle online qui a bercé l’enfance et l’adolescence de beaucoup de « jeunes », mais c’est aussi un manga et tout un tas de produits dérivés issus du merchandising d’Ankama, les créateurs de la franchise. Aujourd’hui, place au niveau supérieur ! En effet, c’est avec une immense joie que je suis allé voir le dernier chef d’œuvre du studio : l’adaptation sur grand écran de l’univers de Dofus avec son « Livre 1 : Julith ». Et croyez-moi : il vaut vraiment le détour !

Julith veut ressusciter le Dofus Ébène pour anéantir la Cité de la Paix!

Julith veut ressusciter le Dofus Ébène pour anéantir la Cité de la Paix!

Joris est un jeune garçon qui vit chez son père, le vieil écaflip Kérubim Crépin (pour les non-initiés, un écaflip est un chat humanoïde). Tous deux résident dans la magnifique cité de Bonta, la bien nommée « Cité de la Paix ». Il y a quelques années, celle-ci fut néanmoins dévastée par le Dofus Ébène, un œuf de dragon au pouvoir immense, dont la garde avait été confiée à Julith. Heureusement, Jahas Jurgen, héros de la Cité, parvint à anéantir la menace en sacrifiant sa vie, et l’ordre fut rétabli. Hélas, sans son protecteur et son Dofus Ivoire, Bonta se retrouve exposée, et c’est précisément le moment que choisit Julith pour réapparaître et voler les restes du Dofus Ébène dans le but de le ressusciter ! Avec ses nouveaux amis Khan, grand joueur de Boufbowl, et Bakara, Hupermage, Joris va tenter l’impossible pour sauver la Cité de la Paix !

Visuellement, ce Dofus - Livre 1 est époustouflant par son niveau de détails!

Visuellement, ce Dofus – Livre 1 est époustouflant par son niveau de détails!

Incroyable, beau, puissant, époustouflant, drôle ou encore magnifique, tels sont les mots qui me viennent à l’esprit après la projection de ce Dofus – Livre 1 : Julith ! Ankama nous livre un véritable chef d’œuvre visuel et narratif ! L’amélioration graphique entre ce long métrage et les deux séries que sont Wakfu et Dofus : Aux trésors de Kérubim, est clairement impressionnante et scotche le spectateur sur place, lui faisant littéralement « ressentir » le film jusqu’au fond des tripes. Magique, tout simplement, notamment grâce à une profusion de détails assez hallucinante et de nombreuses références au jeu qui plairont aux fans de la saga. Ce degré de qualité se retrouve également dans les expressions du visage des héros, qui laissent transparaître beaucoup d’émotions, mais aussi au travers des effets spéciaux flattant agréablement la rétine, le tout sur une animation rapide, propre, et sans bavures. Bref, de l’excellent boulot technique.

L’ambiance musicale, quant à elle, s’avère plutôt douce et mélodieuse, rythmant avec brio les pérégrinations de Joris. D’ailleurs, la B.O. composée par Guillaume Houzé a carrément été jouée par l’Orchestre National de Lille ! Bref, comme le dit une expression Pandawa : « De bons petits morceaux qui rajoutent un peu lait de bambou à notre liqueur ! ». A cela se mêlent des doublages qui collent à merveille aux caractères des différents personnages et vous comprendrez que l’on obtient un film presque parfait.

Les combats, s'ils sont finement chorégraphiés, se montrent hélas un peu longuets parfois

Les combats, s’ils sont finement chorégraphiés, se montrent hélas un peu longuets parfois

Presque ? Et oui ! Car même si on apprécie grandement le fait qu’un non initié à la saga puisse regarder ce Dofus et en saisir le scénario et l’humour, le film souffre de combats un peu trop longs qui peuvent casser le rythme de l’ensemble. On vous rassure, il ne s’agit pas là d’un écueil insurmontable, mais bien plus d’une petite bête que votre serviteur s’est amusé à chercher histoire de ne pas accorder le maximum de points (car oui, il y a toujours une petite bête).

Allez, je vous le dis : Dofus – Livre 1 : Julith est envoûtant, magique et drôle ! Il s’adresse à tous les âges, que vous soyez fan ou non de la franchise. Je vous le recommande donc chaudement tant il rassemble tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un bon film d’animation… et français en plus ! C’est plutôt rare à signaler, du coup vous ne devriez pas louper ça, d’autant que l’humour made in Ankama est toujours présent mais de façon subtilement diffuse pour que toute la famille puisse en profiter ! Ah oui, une dernière chose : il faut TOUJOURS rester jusqu’à la fin du générique… et c’est d’autant plus vrai pour cet excellent Dofus – Livre 1 !

La Bande-Annonce

Note Globale N-Gamz: 4,5/5

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

MaximeChapeau
MaximeChapeau
Dévoreur de livres, de séries ou de films, j'adore partager ma passion avec le plus grand nombre. C'est donc forcément une joie pour moi de partager mes critiques cinéma avec vous ! Je suis un amateur de films d'action, de science-fiction et de fantastique, avec une grosse préférence pour la saga Hunger Games dont je suis extrêmement fan depuis que j'ai pu la découvrir en livres comme sur grand écran. Plus personnellement, je suis étudiant et grand adepte des arts du cirque, en particulier le jonglage. Gamer depuis mon plus jeune âge, j'aime les jeux rétros et tous ceux qui permettent d'avoir une bonne dose de fun entre amis! Pour l'histoire de mon pseudo, elle est très simple: j'adore les chapeaux, tout simplement! J'espère que vous apprécierez de lire mes critiques autant que le plaisir que j'éprouve à vous les rédiger!